«

»

Juin 10

2 astuces indispensables pour réussir sa saison au potager

Cet article participe à un évènement inter-jardiniers organisé par Yannick HIREL du blog Au potager bio, le but étant de réunir des conseils, des astuces d’experts, d’amateurs ou simplement de passionnés de jardinage dans un seul et même e-book qui sera, par la suite, distribué gratuitement sur le web

La première question que je me suis posé en commençant à jardiner était de savoir s’il existait des astuces pour se simplifier la tâche au potager tout en obtenant de belles récoltes. En effet, dans mes souvenirs, le jardinage était souvent synonyme de corvées lourdes pas toujours récompensées par de belles récoltes. Et malheureusement, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, c’est pour cela que je trouve l’idée de Yannick excellente et que je participe à cet ebook avec grand plaisir ! Je vous livre donc deux de mes principales astuces pour réussir une belle saison au potager avec de beaux paniers en perspective !

 

Bien organiser sa saison

Il s’agit d’après moi de la base même de la réussite d’un potager, et pourtant je ne suis pas spécialement un as de l’organisation ! C’est d’ailleurs pour cela que j’ai vite compris qu’il fallait que je le devienne dans mes activités de jardinage. Au début, je semais un peu au jour le jour, lorsque par hasard en regardant un sachet, je me rendais compte qu’il fallait semer. Les plantations c’était pareil et je ne parle ici que d’organisation temporelle.. Je n’étais pas vraiment plus organisé sur la quantité que j’achetais et je “craquais” souvent en me disant que je trouverai bien une place pour mettre ci et ça.

Bref, une erreur. Je me retrouvais avec des plants à jeter car je ne savais plus quoi en faire et surtout mes récoltes étaient loin d’être optimales à cause de ce manque d’organisation. Bien organiser sa saison potagère est primordial !

Alors maintenant, mon organisation annuelle de la saison au potager consiste à :

  • Réfléchir dès le début de l’année aux légumes/fruits/fleurs qui prendront place au potager (ainsi que leur différentes variétés) et à en faire une liste
  • Estimer au mieux mes besoins pour chacune de ces variétés (par exemple, je sais que 2 plants de courgettes me suffisent)
  • Concevoir un petit calendrier des différentes étapes de culture nécessaires pour les variétés choisies (vous pouvez vous servir du calendrier du jardin que je co-écris avec Yannick). Ce point est vraiment très important et permet par exemple de ne pas oublier d’échelonner ses semis pour récolter en continu !
  • Définir leurs emplacements au potager avant même d’avoir commencé les semis

Ce ne sont là que les points principaux, mais rien qu’avec cela vos récoltes devraient augmenter sensiblement.

 

Opter pour la diversité

Je vante souvent la diversité au potager mais je pense qu’il est bon de le rappeler une fois de plus car elle est vraiment la clé de la bonne conduite d’un potager.

 

Diversifier les légumes cultivés

Cultiver plusieurs légumes différents présentent bien des avantages et vous assure quasi à tous les coups de réussir votre saison potagère. A mon sens, il y a trois raisons principales à cela :

  • Tout d’abord, on évite les risques de pertes de masse. En effet, les années se suivent et ne se ressemblent pas et il est risqué de tout miser sur une culture, même si celle ci a donné de belles récoltes les années précédentes. Voyez les déboires de la tomate l’année dernière… Les conditions météo étaient vraiment favorables au développement des maladies et même en suivant les conseils pour éviter le terrible mildiou, il était difficile de sauver ses tomates.. Dans ces cas là, on est bien content de trouver d’autres légumes qui permettent de prendre le relais !
  • Ensuite, on peut exploiter au mieux l’intégralité de son potager. Les légumes grimpants (haricots à rames, courges coureuses, …) trouveront place le long de treillages et occuperont alors peu d’espace au sol qui sera mis à profit pour des cultures basses appréciant l’ombrage offert par les précédents (épinard, salades diverses, radis, …). Cela permet également de tirer profit des particularités de votre sol, les zones un peu sableuses plairont aux légumes racines (carottes, navets, …) tandis que les terres un peu plus lourdes et riches accueilleront plutôt des courges.
  • Enfin, diversité au potager signifie diversité dans vos assiettes. A mon sens, réussir sa saison au potager ne veut pas seulement dire obtenir de grosses récoltes mais aussi réussir à tout consommer et apprécier cette consommation. Aussi, je préfère parfois sacrifier un peu la quantité au profit de la qualité.

Récolte 2

 

Diversifier les variétés des différents légumes cultivés

Nous bénéficions d’une quantité incroyable de variétés de légumes qu’il est dommage de ne pas exploiter, même modestement. D’autant, que cela présente là encore plusieurs avantages :

  • On peut échelonner naturellement ses récoltes en optant pour des variétés précoces et d’autres plus tardives. Si vous cultivez des tomates par exemple, mélangez la Budaï Torpe (très précoce, elle vous donnera des tomates dès le mois de juin les bonnes années) avec la Selma (tardive, elle produira jusqu’en octobre voire novembre sous serre).
  • On bénéficie de récoltes complémentaires. C’est par exemple le cas des fraises. En optant pour une variété remontante (comme la Mara des Bois), on a de “petites” récoltes mais sur une longue période. Avec une variété remontante en complément (la Ciflorette par exemple), on a alors de grosses récoltes durant l’été.
  • On met de la couleur dans nos assiettes. Pourquoi rester sur une assiettée d’haricots verts alors que l’on peut avoir des haricots beurres, des violets ? Les tomates ne sont pas seulement rouges et se déclinent dans une palette de couleur bien plus grande.

Haricots beurre et violetsDSCF2079

J’espère que ces petits conseils vous aideront à terminer cette saison en beauté et amélioreront encore la prochaine ! De votre côté, si vous avez d’autres astuces, je vous invite à les partager avec tous en laissant un petit commentaire !

 

Pour aller plus loin dans le sujet, voici quelques lectures qui m’ont bien aidé !
Mon potager mois par mois, d’Alan Buckingham
Traité du potager, aux éditions Rustica
Le grand guide du nouveau potager : Tout ce qu’il faut savoir pour réussir son potager,de Rosenn Le Page

4 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pat

    Ces conseils aideront à merveille les débutants. Des infos claires et directes pour ne pas perdre les futurs jardiniers dans des détails superflus.
    Amicalement,
    Pat.

  2. Duquenoy

    Bonjour, j’aurai besoin de votre aide. J’ai commencé le paillage l’année passée et cette année je me demande si je dois ôter le paillage pour planter haricots,fèves,petits pois. Aussi dois je changer le paillage? C’est un paillage de chanvre. J’habite en Belgique près du nord de la France bien à vous et merci pour votre aide et votre super site!!!

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire :). Pour le paillis :
      – Le semis de grosses graines (haricots, fèves, pois) peut se faire directement sous le paillis. On écarte, on sème et on remet. Ces espèces potagères parviennent à traverser le paillis facilement. En revanche pour les petites graines (genre carottes), mieux vaut attendre la levée du semis avant de repailler.
      – Après un hiver, j’imagine que le paillis a dû être bien digéré par la vie du sol et qu’il ne doit pas en rester bien épais ! Il va donc falloir penser à le renouveler en effet. Si vous ne laissez qu’une fine couche de paillis, vous risquez de ne plus voir d’effets bénéfiques qui apparaissent que sous une couche assez épaisse.

      A bientôt,
      Romain.

  3. Dedicated server

    Dans l’hemisphere nord, nous attendons la belle saison avec impatience. Malgre un printemps tardif, la nature reprend ses droits et bientot les fleurs enjoliveront nos jardins. Avez-vous hate? Moi siiiii! Certes, les accessoires sont indispensables , mais quelques astuces simples nous permettront de jouir de cette belle saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge