«

»

Oct 11

Le basilic vivace Magic mountain

Basilic_vivace_Magic_Mountain (1)Depuis quelques temps maintenant, je m’intéresse aux diverses vivaces qui peuvent trouver une place au potager. Dans cette recherche, je suis tombé l’année dernière sur un basilic perpétuel encore peu connu, la variété Magic Mountain.

Après une année de culture, je suis en mesure de vous livrer mes impressions !

 

Description

Originaire d’Afrique de l’Est, on le retrouve parfois sous le nom de Basilic du Kenya. Ce basilic vivace forme à terme un imposant buisson d’environ 1 m de haut, il faut donc lui laisser suffisamment d’espace pour s’épanouir !

Ce qui m’a séduit en premier lieu chez ce basilic, outre le fait qu’il soit vivace, c’est son aspect. La plante est vraiment magnifique, les feuilles vert foncé aux nervures violettes sont très originales et s’accordent parfaitement à la floraison pourpre des longs épis qui se développent dès le mois de juillet.

Côté saveur en revanche, j’étais un peu déçu, on est assez loin de la saveur classique du basilic tel qu’on le connait. Celui-ci possède des notes plus poivrées et mentholées, qui ne sont pas désagréables, mais qui demande un petit peu d’expérience pour savoir les accommoder en cuisine. Bref, ce basilic reste gustativement intéressant, mais il ne faut pas s’attendre à un basilic marseillais en version vivace !

Basilic_vivace_Magic_Mountain (3)

Vivace, mais peu rustique

Certes, le Magic mountain vit plusieurs années et passe facilement l’hiver à condition que les températures ne descendent pas en dessous de -5°C, ce qui limite tout de même sa zone de rusticité en France. Heureusement, il s’accommode très bien de la culture en pot ce qui permettra de la rentrer facilement sous serre ou en intérieur durant l’hiver.

De plus, comme tous les basilics, il se bouture facilement. On peut donc s’assurer quelques boutures de sauvegarde au cas où notre pied mère périrait !

En revanche, le semis ne m’a jamais rien donné sans que je ne parvienne à me l’expliquer. Notre climat ne permet peut être pas une correcte maturation des graines.

Basilic_vivace_Magic_Mountain (2)

 

Conditions de culture

Il semble que ce basilic soit très facile à vivre et s’accommode d’une variété de conditions de culture. Pour qu’il donne toutefois la pleine mesure de ses capacités, mieux vaut lui offrir une terre riche et bien drainée ainsi qu’une exposition très ensoleillée. Il pourra ainsi produire un feuillage très abondant et richement parfumé.

Même si gustativement j’étais un peu déçu par ce basilic, je lui réserve tout de même une place « à vie » dans mon potager pour sa facilité à vivre et son esthétisme du plus bel effet !

 

Et vous, quelles vivaces cultivez vous?

 

 

5 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. J-loup

    Bonjour, je ne connais pas la variété Magic montain mais l’espèce vivace que j’ai failli avoir été le basilic du Kenya (Ocimum kilimandscharicum).
    C’est certainement le même : http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/basilic-perpetuel-vivace-semis-bouturage-culture,1431.html

    Sinon pour ma part, en test de vivace en ce moment oignon rocambole, ciboule de chine et mâche perpétuelle :)

    1. Romain
      Romain

      Salut !

      Oui tout à fait, il s’agit de la même ! Je ne connais pas la mâche perpétuelle, tu nous feras un retour? Ca pourrait être une variété intéressante :)

      A bientôt,
      Romain

      1. J-loup

        Egalement le poireau perpétuel (d’hiver) Allium ampeloprasum. Concernant la mâche j’ai trouvé des traces écrites dans certains bouquin mais très peu de choses. Il s’agit de Valeriana phu (cultivar « aurea semble plus simple a être trouvé). J’ai pu trouvé l’espèce type au Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles (CNPMAI) localisé à Milly la forêt qui présente pas mal de plantes intéressante pouvant être utilisées au jardin : http://www.cnpmai.net/

        J’en ai quatre pieds pour le moment planté l’année dernière, les quelques feuilles goutées lors de la plantation n’était pas non plus fameuse. A voir l’année prochaine quand il y aura la production de jeunes feuilles :) .

        1. Romain
          Romain

          Le poireau perpétuel est génial, il ne fait pas de gros fûts mais il est très bon, très facile à cultiver et ne souffre pas (chez moi) de la mineuse. Je cultive le poireau perpétuel « classique » pour l’automne-hiver et celui que l’on appelle aussi l’ail éléphant, pour le printemps.

          Je ne connaissais pas ce Conservatoire, merci pour l’info, ils ont l’air d’avoir de très jolies choses !

          A bientôt,
          Romain

  2. Houdry

    Bonjour , on m’a donné un tout petit morceau à planter il y a deux ans. J’habite en Lorraine , cet hiver la température est tombée à moins -15 ° , comme souvent . Et bien mon basilic ne s’ en porte pas plus mal , il recouvre un bon m2 , ( je le rabas à l’entrée de l’hiver) et devient carrément envahissant . Je donne du repliant tout autour de moi . Il très bien pour la préparation du Pesto , cru sur des salades , la saveur est un peu différente du basilic de Marseille , et il faut le ciseler fin , car les feuilles sont plus dures et épaisses , mais c est bon , et on a toujours sous la main dès le printemps . Et le les fleurs régalent les insectes polinisateurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge