«

»

Mar 20

[LTDV] Comment cultiver un potager sans entretien ?

“Dans le cadre de la Tribune du Vendredi ceci est un article invité rédigé par Julia, auteur du blog Madorre, mon potager biologique

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir votre potager à proximité, si vous devez vous absenter quelques jours ou encore si vous manquez de temps pour vous occuper de vos légumes tous les jours, je vous délivre quelques conseils pour cultiver un potager sans entretien (ou presque).

A la fin de cet article, je vous ferai découvrir une possibilité pour avoir un sol à la fois couvert, plein de vie et esthétique, tout cela sans entretien !

unnamed

 

Choisir et entretenir vos légumes

Tout d’abord, il va falloir faire votre choix de légumes qui pourront être cultivés et s’épanouir dans cet environnement “hostile”. Il vous faudra donc privilégier :

  • les pommes de terre
  • les poireaux
  • les haricots à rames et haricots secs
  • les oignons et échalotes
  • leslégumesperpétuels
  • les plantes aromatiques

Pensez à planter au bon moment, avant une pluie par exemple : cela permettra un endurcissement de vos plants. N’arrosez pas (ou très peu) les pommes de terre et les tomates (sauf en cas de fortes chaleurs) et ne semez que des salades de printemps ou d’hiver (et non d’été).

Si vous souhaitez toutefois essayer de planter des légumes qui nécessitent, normalement, un entretien et un arrosage plusieurs fois par semaine, voici quelques conseils à appliquer :

  • pourlessalades et les choux : procédez juste à un arrosage lors de votre passage, le paillis faisant le reste par la rétention d’eau
  • pour les carottes : pour simplifier le travail d’éclaircissement que demandent les carottes, semez des radis et des salades qui éclairciront naturellement les carottes par la récolte des radis et des pieds de salades à repiquer
  • pour les tomates : les salades mises aux pieds des plants garderont la fraîcheur nécessaire aux tomates
  • pour les betteraves : on peut très facilement faire ses plants soi-même à partir des graines, avec 1 arrosage par semaine et même dans une terre assez pauvre. De plus, les betteraves ne nécessitent pas nécessairement de traitement.

Ainsi, si vous n’êtes pas certain de venir les arroser plusieurs fois par semaine, il va donc falloir que vous trouviez un moyen de faire tenir vos plants pendant un certain temps (une semaine au moins) pour éviter de les retrouver déshydratés.

 

2 techniques pour limiter les arrosages de vos légumes

Technique n°1 : le paillage et le « compost des templiers »

DSC04967

 

La première technique, et certainement la plus connue, est celle de pailler vos plants de légumes afin de garder le plus d’humidité possible. Cette technique s’appliquera parfaitement à vos plants de pommes de terre et permettra de limiter les arrosages aériens sur les feuilles des plants (tenant ainsi éloigné le plus longtemps possible le mildiou).

Seulement voilà : les plants de pommes de terre demandent également un buttage au fur et à mesure de leur croissance. Comment peut-on alors alors procéder à ce buttage si les plants sont paillés ? N’ayez crainte, les racines se développent dans la terre tandis que les nouvelles pommes de terre se développent au-dessus du sol, dans la paille. Lors de la plantation, la pomme de terre mère prend racine et la tige se développe.

Avez-vous déjà entendu le terme de “compost des templiers” ? Non ? Alors, voici quelques explications : beaucoup de jardiniers voient en la forêt un fabuleux trésor d’humus et de vie microbienne. La méthode du “compost des templiers” vise à s’approcher de cet environnement que nous pouvons trouver en forêt. Mais quel impact aura cette méthode sur la limitation de vos arrosages ? Le compost est posé couche par couche : en plus de couvrir le sol et de nourrir la plante, il gardera l’humidité. Ainsi, c’est l’ensemble qui maintient l’humidité et permet de restreindre le nombre d’arrosage voire même ne pas arroser du tout.

clip_image006

 

Technique n°2 : le système de goutte-à-goutte

Pour ce faire, vous allez pouvoir utiliser vos bouteilles d’eau que vous stockez dans votre armoire à jardin (et que vous pouvez également recycler pour stocker vos purins de plantes ou décoctions). Préférez, pour permettre un meilleur arrosage et, surtout, une meilleure tenue dans le temps (entre 8 et 10 jours) si vous ne pouvez pas vous rendre à votre potager, des bouteilles de 2 litres. La bouteille sera alors plantée en pleine terre à l’envers, à environ 20 cm du pied du plant. Laissez le bouchon et pensez à le percer d’un petit trou afin que la bouteille puisse se vider goutte par goutte, assurant ainsi un apport en eau mesuré et régulier.

Vous pouvez également, pourquoi pas, opter pour des cônes d’arrosage en céramique autonomes (à visser sur une bouteille en plastique). Un cône d’un débit de 7 cl/jour offrira jusqu’à 21 jours d’autonomie avec une bouteille de 1,5 Litre.

 

Une autre possibilité : la prairie fleurie

Si vous pensez, malgré les techniques précédentes, que votre potager ne pourra pas tenir plusieurs jours sans votre visite, pourquoi ne pas mettre en place une jachère ou une prairie fleurie ? Vous pouvez, par exemple, envisager de planter sur votre parcelle un mélange de plantes et d’herbes aromatiques adaptées au climat de votre région.

La prairie fleurie offre plusieurs avantages :

  • vous n’aurez pas de problème d’arrosage puisque les fleurs et les plantes s’accommoderont de l’eau de pluie
  • votre terrain sera couvert et ne restera pas nu
  • l’entretien sera très limité (c’est bien là notre but)
  • la faune et la flore vous remercieront de ces milliers de variétés de fleurs mellifères et d’herbes aromatiques et vous ne rendrez votre parcelle que plus belle !

clip_image008

 

 

 

3 commentaires

  1. Madorre

    Salut Romain,

    Merci de m’avoir accueillie sur ton blog ! J’espère que mon article plaira à tes lecteurs à qui je souhaite une très belle saison 2015 au potager !

    A bientôt,
    Julia.

  2. Franck 06

    Merci de cet article sur le paillage, je ne connaissait pas le  » compost des templiers » mais l’humus des forets.J’en profite pour te signaler que je me suis permis de mettre ton adresse blog favoris sur ma nouvelle adresse de site (http;//potagerducanal.blogspot.com )

    1. Madorre

      Bonjour Franck,

      Oui, ce fut une découverte pour moi aussi ! A tester pourquoi pas ;)
      Merci beaucoup pour le lien !

      A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge