«

»

Avr 10

Cultiver ses tomates sans craindre le mildiou

Noire-de-Crime_thumb.jpgS’il y a bien une culture que tout jardinier a tenté, c’est la tomate je pense. Il s’agit vraiment d’un légume simple à cultiver, que ce soit au potager traditionnel, au balcon, en pots et vous gratifiant de belles récoltes. Seulement voilà, il existe un ennemi redoutable à la tomate : le mildiou. Les dégâts peuvent être considérables si ce champignon se propage et peuvent vous priver de toute récolte en un rien de temps. Le pire dans tout cela, c’est qu’il n’y a pas grand chose à faire une fois que celui ci à fait son apparition et qu’il est difficile de prévenir une attaque.

 

Alors bien sûr, lorsque l’on parle de mildiou, on pense tout de suite à la bouillie bordelaise. Mais celle-ci, à l’efficacité remise en cause certaines années (sans que je n’ai pu comprendre pourquoi), présente des inconvénients qui font que je me suis fermement résolu cette année à ne plus l’utiliser. Je parle plus en détail de ces raisons dans un précédent article sur le traitement à la bouillie bordelaise. Craignant donc de laisser mes petits plants démunis, je me suis mis à chercher une solution alternative et voici ce que j’ai pu trouver.

 

La prévention avant tout

Partout, j’ai lu des billets qui n’ont fait que confirmer ce que je pensais déjà : mieux vaut prévenir que guérir. Une fois le mildiou installé, les efforts pour l’éradiquer devront être décuplés ! Il faut donc vraiment prendre la peine de penser au mildiou dès lors que l’on débute sa culture de tomates et insister sur deux points :

  • Obliger la plante à se fortifier : si vous semer vous même vos graines de tomates, vous aurez un avantage de poids face aux plants du commerce car vous pourrez contrôler leur croissance de la germination à la mise en terre. Et dès ce stade, il existe de petits gestes qui aideront vos plants à résister au mildiou plus tard comme les forcer à bien s’enraciner, les habituer progressivement aux conditions extérieures, …
  • Appliquer ponctuellement des solutions protectrices : une fois en terre, il semble possible d’aider la plante à se prémunir du mildiou en vaporisant des solutions protectrices. La décoction de prêle semble être efficace, de même qu’une solution à base de savon noir et de bicarbonate de soude (j’applique ce traitement depuis plusieurs années maintenant avec ou sans savon noir et cela semble retarder le mildiou ! ).

 

La guérison en cas de besoin

Si malgré cela, vos plants sont atteints, tout n’est peut être pas perdu et l’on sait maintenant qu’il est primordial d’intervenir très rapidement en supprimant les parties atteintes et en les brûlant ou compostant à chaud pour que les spores du champignon ne puissent se propager.

 

 

12 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Aquaplante

    Merci pour ces quelques astuces, j’aurais aimé les avoir lors de ma dernière récolte car ce fut un desastre :( !

    Savez-vous s’il est-il possible de se procurer ce livre dans une librairie ou est-il disponible uniquement sur internet ?

    merci
    Aquaplante Articles récents…plantes aquariumMy Profile

    1. Romain
      Romain

      Bonjour !

      Il n’est disponible que sur internet pour le moment, en version numérique ou papier. Peut être que s’il devient un best seller, Nicolas le publiera en librairie :) Mais je ne crois pas que ce soit au programme tout de suite.

      J’espère que votre récolte sera meilleure cette année et je dois avouer que la même n’a pas été géniale non plus l’année dernière alors, croisons les doigts !

      Bonne journée,
      Romain.

  2. peyron

    Merci de partager toutes ces astuces et merci pour le lien vers le bouquin!

    1. Romain
      Romain

      Merci pour le message! N’hésitez pas à partager les votres si vous en avez!

  3. Jacqueline BARATAUD

    Bonjour,

    certaines tomates, peu touchées par le mildiou, peuvent-elle se consommer quand même si elles murissent ?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Si les tomates sont atteintes du mildiou, mieux vaut éviter de les manger par précaution. Si vous y tenez vraiment, otez la partie atteinte avant de consommer.

      Bonne journée,
      Romain.

  4. fab77
    fab77

    C’est vraiment le fruit avec lequel j’ai le plus de mal à cultiver,le plus de déception,cette année j’essaie d’investir dans une serre,un tuyau pour une bonne serre maraichère?

    1. Romain
      Romain

      Selon les régions, la serre est indispensable pour cultiver les tomates. Mais avec quelques petites attentions on parvient à obtenir de jolies récoltes même en pleine terre. Chez moi en Bretagne, le climat est plutôt clément pour le mildiou et la serre est d’un précieux secours mais mes plants en pleine terre ne sont pour autant pas ridicule. Je les fortifie dès le semis, puis je vaporise de temps à autre une solution de bicarbonate de soude et je mise sur des variétés anciennes résistantes et précoce. Avec tout ça, cette année, le mildiou commence tout juste à faire son apparition et encore, sur quelques rares plants.

      Pour la serre, ça dépendra notamment de la taille que tu souhaites et ton budget mais dans l’idéal je te conseille une serre type tunnel maraîcher mais avec pieds droits qui permettent de perdre le moins de surface possible. Pour la bâche, du transparent suffisamment épais c’est bien mieux que le truc vert en maille qui s’use très vite. Je te conseille de jeter un oeil ici http://www.serre-en-direct.fr/, je me suis procuré ma serre ici, très bonne qualité à prix raisonnable !

      A bientôt !
      Romain

  5. Delphine

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre site en cherchant des renseignements sur le cul noir des tomates. Je le trouve super bravo.
    J’ai planté des plants de tomate en pots sur ma terrasse et pour l’instant je croise les doigts pas de problème de mildiou. Comme prévenir vaut mieux que guérir j’aimerais éviter la bouillie bordelaise et mettre la dilution de bicarbonate de soude dont vous parlez. mais je ne trouve pas les proportions. Pouvez-vous me renseigner svp? Merci d’avance.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire :). La concentration en bicarbonate c’est 5g par litre !

      Bonne continuation,
      Romain

  6. Ducoin Daniel

    Merci pour vos astuces, quel est la dose de savon noir a ajouter au 5g de bicarbonate au Litre ?
    Je préférerais ajouter du savon noir car il sert aussi à d’autres maladies et est un bon insecticide.
    Merci de votre réponse, cordialement,
    Daniel

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Je mets l’équivalent d’une cuiller à café environ.

      A bientôt,
      Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge