«

»

Fév 01

Débuter un potager : concevoir le potager (2/4)

Une fois que vous avez choisi l’emplacement de votre potager, l’important est de bien concevoir son potager. Ce sont des étapes assez fastidieuses il est vrai lorsque l’on débute complètement, cependant elles vous simplifieront grandement la vie par la suite.

 

Choix de la méthode

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille de vous pencher plus particulièrement sur le choix de votre méthode de culture. Bien entendu, les choix que vous ferez peuvent ne pas être définitifs mais il est bien d’y réfléchir sérieusement car cela peut vous éviter des travaux inutiles par la suite.

Pour ma part, que vous soyez débutant ou confirmé, je conseille une culture surélevée. Elle peut aussi bien se faire en carré ou bien en parcelle peu importe, mais les avantages qu’elle fournit sont multiples. Parmi eux, on peut citer :

– Un milieu de culture de qualité, puisque en surélevant votre potager vous choisirez vous même le substrat que vous importerez. Vous pourrez ainsi rééquilibrer votre sol s’il est trop calcaire, sableux, acide, …

– Une terre toujours meuble car, si vos surfaces de culture sont bien pensées, il vous sera possible de cultiver sans avoir à monter dessus et donc à tasser la terre.

– Des travaux moins douloureux car vous pourrez travailler presque sans avoir à vous baisser

Et bien d’autres. Si vous avez suffisamment de place, ne misez pas tout sur les carrés. En effet, comme j’ai pu l’évoquer précédemment, certaines cultures (comme les tubercules) ne sont pas adaptés à ce mode de culture. Pour ces légumes, mieux vaut la traditionnelle plate bande, qui peut tout autant être surélevée !

Je trouve également que les vivaces trouvent difficilement leur place dans les carrés et je préfère les cultiver à part. Je ne les éloigne par trop tout de même car, bien souvent, elles ont de nombreuses vertus au potager (surtout les aromatiques).

 

Plan du potager

Une fois bien décidé sur votre (vos) méthode(s) de culture, il est temps de dessiner le plan de votre potager. Essayez, dans la mesure du possible, de le réaliser à l’échelle cela vous évitera de vous retrouver avec des approximations qui vous gêneraient lors de la réalisation du potager.

Dans un premier temps, placez les délimitations des éléments permanents de votre potager : les zones cultivées et les allées. Comme je le disais, il est primordial que les zones cultivées le demeurent et soient le moins possible piétinées (éviter le tassement, maintien d’une vie du sol plus riche, culture plus facile, …). Surtout, ne sous estimez pas les dimensions des allées. En effet, il est impossible (sinon par un réagencement complet du potager) de remédier à des allées sous dimensionnées. En revanche, il est très facile d’exploiter des allées un peu trop grandes en installant, par exemple, des légumes au bord de vos cultures qui déborderont dans les allées (choux, courges coureuses), en installant divers aménagements dans vos allées ou encore en y plantant des fleurs utilesLes allées ne sont pas nécessairement de la place perdue !

Pour être à votre aise donc, dessinez des allées comprises entre 50 cm et 1 m, selon qu’elles soient principales ou secondaires (de quoi circuler avec une brouette, les bras chargés, …). Pour les zones cultivées inspirez vous de la méthode des carrés et concevez les de manière à pouvoir atteindre facilement leur centre depuis les allées (toujours pour éviter le piétinement). On compte généralement 60 cm pour cela, soit environ la longueur d’un bras.

Si vous n’avez que peu de place, vous pouvez tout de même rogner un peu sur les allées en imaginant un réseau d’allées principales (larges et permettant de déposer vos outils ou autre) et d’allées secondaires, uniquement pour y cheminer.

Pour vous convaincre, voici l’exemple d’un potager très mal imaginé.

DSCF1395

C’est mon potager en carré. Les allées sont nettement trop petites et le déplacement entre les carrés me permet d’exprimer tout mon potentiel d’équilibriste ! Quand je vous dis que les allées sont importantes, c’est vérifié ici.

Bon comme je vous l’avais dit, ce potager en carré n’était qu’un test cette année pour en vérifier tous les bienfaits dont j’entendais parler (pour l’instant j’en suis très satisfait et c’est pour cela que je le recommande), mais comme je m’y suis pris tard je n’ai pas eu le temps de le faire correctement. Le bilan arrivera donc à la fin de la saison et si j’en ai le temps, l’envie et les moyens je ferais ça dans les règles de l’art par la suite.

Revenons dans le vif du sujet.

Une fois vos allées et zones de culture posées sur papier, placez les plantes potagères vivaces ou perpétuelles. J’essaie au maximum de planifier ces plantes avant les annuelles, car, bien qu’il soit toujours possible de les déplacer si l’on se rend compte qu’on les a mal placées, cela entraîne souvent une voire deux années de retard de croissance. Je les place sur les côtés de mon potager ainsi que dans les coins les moins faciles d’accès. Bien souvent, elles nécessitent moins de soin que les annuelles, ne serait-ce que les semis/plantations. Faites également entrer les petits fruits au potager. Une haie mixte de framboisiers, myrtilliers, roncier à mûres, groseillers, cassisiers bordera avantageusement un potager en attirant toute une foule de pollinisateurs et offrant le gîte et le couvert aux auxiliaires après vos récoltes.

Enfin, terminez par réfléchir dès maintenant à un système d’arrosage automatique par exemple. Placez sur votre plan, les arrivées d’eau, les passages de tuyaux, etc etc. Si vous n’en disposez pas encore, placez aussi sur ce schéma votre compost. Bref, tout ce qui pourra vous être utile.

 

Voilà, votre projet potager avance ! Pour continuer, allez jeter un œil aux autres articles de la série « Débuter un potager ».

Débuter un potager : taille et emplacement (1/4)

Débuter un potager : préparer le terrain (3/4)

Débuter un potager : implanter le potager (4/4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

CommentLuv badge