«

»

Fév 02

Des légumes vivaces pour un potager éternel : crambé et poirée (9/??)

Le crambé maritime

Plutôt rare dans les potagers, je ne l’ai pas non plus. Si vous l’avez, n’hésitez pas à commenter et nous faire part de vos expériences. En attendant voici quelques informations glanées ci et là.

Aussi appelé chou marin, c’est une variété très ancienne. Il a longtemps été abondant, poussant à l’état sauvage sur les côtes atlantiques seulement avec le développement touristique, ses populations se sont considérablement réduites. Le chou marin est maintenant protégé et il est interdit de le cueillir dans la nature. Pour le consommer, il faudra donc lui faire une place au potager.

On l’y sème de mars à mai dans une zone ensoleillée. Chez cette espèce de chou, ce sont les pétioles qui sont consommés à la manière des bettes à cardes. Leur goût est parait il très fin et raffiné. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’y goûter.

BettesPoirée (bette à carde)

Je les savais au moins bisannuelles, plusieurs sources les présentent comme vivaces. Je n’ai jamais tenté, c’est pour ça que je n’en fais pas un article à part entière et que j’en appelle encore à vous.

Concernant la culture, elle est réellement simple. Les graines sont présentes par 5 ou 6 dans des glomérules (comme les betteraves). Un semis en godet en mars-avril, ou bien directement en place en avril-mai. Un bon paillis et il n’y a plus qu’à attendre. Leur taille conséquente oblige à leur céder un emplacement assez conséquent, à proximité de légumes ne craignant pas leur ombre portée.

4 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. afrey

    La poirée est aussi à ma connaissance une bisannuelle… J’imagine qu’on la considère comme vivace parce qu’elle se ressème facilement toute seule ? Ceci étant dit, je ne trouve pas qu’il soit facile d’identifier ces semis spontanés…

  2. Falguieres

    J’ai un plan de ce que j’appellerais « blettes ». Ce plan est en train de donner des feuilles pour la 3ème fois (en fait il ne s’arrête de produire que pendant l’hiver). Je l’ai planté en 2015. Les feuilles sont plus petites mais néanmoins toujours aussi bonnes. L’été dernier il a marcotté naturellement.

  3. Evelyne

    D’après mon expérience, il est possible de garder 2 ou 3 ans certaines poirées. Comportement remarqué chez une copine qui a transmis les graines autour d’elle. Il s’agit d’une poirée à carde blanche. Si elle résiste à l’hiver (s’il gèle trop, pas d’espoir), il suffit de couper la hampe florale dès qu’elle apparaît. Elle fait deux ou trois tentatives de floraison avant de recommencer à produire abondamment des feuilles. Récolter les feuilles au fur et à mesure, bien sûr. Si on coupe tout d’un coup, elle aura le plus grand mal à redémarrer. Peut-être pourraient-elles vivre plus longtemps mais elles ne semblent pas apprécier les hivers où la température descend sous -6°C.

    Il est plus facile de conserver la bette à couper (improprement baptisée « épinard perpétuel »). Elle semble légèrement plus rustique. Il faut toujours bien supprimer les hampes florales sauf si on souhaite récolter les graines.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Evelyne,

      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience très intéressant, me voilà fixer sur les poirées :)

      A bientôt,
      Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge