«

»

Août 06

[J’ai testé pour vous] L’éclairage horticole CFL pour les semis

Depuis très longtemps, j’ai compris l’importance de l’éclairage dans la réussite des semis à l’intérieur et notamment des semis précoces. En effet, ces semis (tomates, poivrons, aubergines, …) se font tôt dans l’année afin de prendre de l’avance, mais les conditions sont alors rarement optimales et la réussite pas toujours au rendez vous. Pour améliorer les chances de succès, je sème toujours dans une enceinte de germination (fabrication maison pour quasi pas un sou svp !). J’utilisais de simples néons et le résultat n’était pas trop mal mais pas encore parfait. Pour améliorer la technique, j’ai donc testé un kit d’éclairage CFL en provenance du site spécialisé Terrehydroculture.com.

 

Je m’excuse d’avance de l’absence de photos pour étayer mes dires car le disque dur sur lequel je les avais stockées m’a lâché et je ne parviens pas à les récupérer. Vous devrez donc me croire sur parole =) ! J’ajouterai les photos l’année prochaine lorsque je renouvèlerai mes semis mais étant donné que je trouve ce produit très intéressant, je voulais que vous lisiez mon test pour être fin prêts l’année prochaine !

 

Présentation produit

Le kit d’éclairage proposé ici est une solution clé en main pour fournir à vos semis l’éclairage nécessaire pour éviter qu’ils ne filent. C’est bien pratique d’avoir tout en un ! Dans le kit, on a donc un câble d’alimentation, un réflecteur (cette chose qui permet de concentrer toute la lumière sur vos précieux semis) et bien entendu, l’ampoule CFL basse consommation. A vous de bricoler un peu pour mettre tout cela en place, mais cela ne demande pas beaucoup d’efforts.

Mon utilisation

J’ai testé ce kit sur mes semis tardifs de tomates et sur ceux de courges, associé aux enceintes de germination (j’ai simplement retiré les éclairages de celles ci pour les remplacer par le kit). Pour la comparaison, j’ai laissé quelques godets sous néon classique et d’autres sans lumière artificielle.

Pour ce qui est de la phase de germination, bien sûr, aucune différence puisque la lumière n’a pas d’incidence sur cette phase. Par contre, c’est à partir de là que les choses deviennent intéressantes ! Les cotylédons (ces premières feuilles qui n’en sont pas) des plants exposés au kit CFL sont apparus beaucoup plus rapidement que ceux des plants sous néon, eux même plus précoces que ceux des plants sans lumière artificielle.

La suite de la croissance a pris la même direction. La tige entre les cotylédons et les deux premières vraies feuilles est très courte chez les plants sous éclairage horticole alors qu’elle est nettement plus longue dans les autres cas.

Au final, avec l’éclairage horticole, on obtient des plants beaucoup plus précoces, plus trapus, en meilleure santé et beaucoup moins fragiles lors des manipulations qui suivent (rempotage, tuteurage, plantation, …).

 

Ma conclusion

D’un point de vue global, je suis très satisfait de cette expérience. Jusque là, je pensais qu’un simple éclairage (peu importe lequel) suffirait à obtenir d’excellents résultats sur les semis. Mais avec ce test, je me rend compte que mes meilleurs taux de réussite jusque là étaient bien inférieurs à ceux obtenus grâce à cet éclairage. J’ai donc pu lister les points positifs assez facilement mais je n’ai pas réussi à trouver de points négatifs. Alors, si vous en voyez de votre côté, n’hésitez pas à m’en faire part !

 

Points positifs

  • Le prix : ces ampoules CFL consomment vraiment très peu et le coût d’achat du kit (environ 60 €) est vite rentabilisé à mon sens
  • Fini les problèmes de semis qui filent
  • Plants plus précoces
  • On obtient des plants plus vigoureux et plus sains
  • Quasiment 100% de taux de réussite des semis

 

Bref, je suis conquis ! Utilisez vous des éclairages horticoles? Si oui, lesquels et comment vous en servez vous?

29 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. andrieu jean luc

    bonjour
    j’ai des semis qui filent, j’ai bien compris qu’il sagissaite d’un problème de lumière meme en pèriode d’été si le semis sont en veranda.
    vous parlez du kit orticole CFL ok mais vous ne dites pas le temps d’exposition de lumière necessaire par jour.
    faut il éclairer aussi la nuit et a quel moment faut il arreter la lumière articicielle.
    à quelle hauteur doit être l’éclairage par rapport aux semis.
    la consommation avec une empoule de 200 WATH n’est t elle pas trop élevée, cela vaut il le coup par rapport aux petits plans achetés chez le jardinier.
    autre chose l’enceinte de germination doit elle être fermée ou c’est juste l’éclairage qui fait office de couvercle.
    merci pour vos conseil

    M andieu

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire et toutes les questions que vous soulevez. Il est vrai que je n’ai pas été très précis ! Je vais essayer de ne rien oublier.

      – Le temps d’exposition : entre 12 et 14h par jour
      – Mieux vaut se baser sur un éclairage proche de celui naturel que l’on a aux mois d’avril/mai c’est à dire entre 7-8h du matin et 20-21h le soir. Ainsi, la transition sera moins rude pour la plante que si l’on allume la nuit !
      – Il n’y a pas de règle pour fixer le moment où l’on arrête l’éclairage artificiel. Cela dépend de la luminosité naturelle, du stade de développement des plants, etc etc. En gros, dès lors que vous juger vos plants prêts à se débrouiller seuls grâce à la lumière naturelle on peut retirer l’éclairage artificiel. Sur ce point, il faut se faire son expérience.. Après, vous pouvez essayer d’en retirer un et voir comment il se comporte avant de tout stopper !
      – L’intérêt de ces ampoules est qu’elles ne dégagent que très peu de chaleur comparées à d’autres éclairages. Elles peuvent donc être placées très prêt des semis (quelques cm) sans les brûler. Elles doivent même l’être afin de donner toute leur puissance et leur efficacité. Par contre, il ne faut pas oublier de la rehausser régulièrement en fonction de la pousse du semis.
      – Concernant la consommation, je ne saurais pas trop vous dire. Par contre, une chose est sûre, c’est que pour moi cela vaut le coup car mes semis concernent des variétés de tomates, poivrons, aubergines, … introuvables dans le commerce. Il faut peser le pour et le contre selon vos envies. Mais c’est aussi possible de prendre une ampoule moins puissante. Jusqu’à 85 watt, on obtient des résultats satisfaisants !
      – Enfin, pour la fermeture de l’enceinte de germination cela dépend des semis que vous y faites. Ceux qui ont besoin de beaucoup de chaleur pour germer (aubergines, poivrons, physalis, …) personnellement, je la ferme (pas hermétiquement mais je met quand même un couvercle). Cela me permet de conserver la chaleur plus longtemps. Par contre, il faut quand même l’ouvrir régulièrement pour ventiler et enlever l’excès d’humidité. Pour les tomates en revanche, je ne met pas de couvercle car la température de nos intérieurs leur suffit bien souvent pour germer.

      Voilà, j’espère avoir répondu à toutes vos attentes ! Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas, j’oublie parfois de préciser certaines choses pourtant essentielles :)

      A bientôt,
      Romain.

  2. kestemont

    Bonjour,
    Tout d’abord félicitations pour votre site, ensuite quel est le meilleur site pour commenter ses graines en lignes et vaut-il mieux bio ou pas ? Merci beaucoup.
    Brigitte

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Brigitte,

      Merci beaucoup pour vos compliments, cela fait grandement plaisir :). Je me permet de vous renvoyer vers un comparatif que j’ai rédigé il y a peu : Où acheter ses graines sur internet ?. Vous pourrez faire votre choix dans la liste, mais si je devais n’en conseiller qu’un, ce serait la Bonne Graine. De bons produits et peu chers.

      Pour le bio, cela dépendra beaucoup de vos convictions. Dans l’idéal, mieux vaut en effet prendre du bio mais c’est encore souvent bien plus cher. Si cela dépasse votre budget vous pouvez vous orienter vers les graines non traitées. C’est déjà très bien et beaucoup moins cher.

      A bientôt,
      Romain.

  3. Anne

    Bonjour,
    Je voudrais savoir quelle surface couvre le kit d’éclairage horticole. Ma mini-serre fait 1m60 x 0.6. Dois_je en acheter deux ? Merci pour ces renseignements. Anne

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      On compte environ 0.5m² pour une 125W, 0.8m² pour une 200W et 1m² pour une 250W. Je vous orienterais donc vers 2 lampes 125 ou une 250. Mais le résultat sera surement meilleur avec 2 lampes 125 W pour une meilleure répartition lumineuse !

      A bientôt,
      Romain.

  4. Doisy

    Bonsoir ou acheter se kit horticole

    Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      J’ai mis le lien vers le produit dans l’article, mais le revoici :
      http://www.terrehydroculture.com/eclairage-lampes/ampoule-eco-cfl-200w/kit-200w-croissance-plasma-light.html

      Bonne journée,
      Romain.

  5. simon

    Bonjour.

    J’ai fait germer mes semis d’aubergine sous lampe, mais j’ai eu la tres bonne idee de mettre en place mon cycle lumineux de nuit!!
    Maintenant me voila malin, comment bien faire? une transition brutale en les exposants a 24h de lumieres/de nuit? Ou en decalent par etapes?

    Je suis preneur de toutes informations. merci d’avance et tres bonne journee.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Simon,

      Ne t’en fais pas trop, cela ne les impactera que très peu de retrouver le cycle normal. Une semaine en décalant de 6h et la semaine suivante on peut se recaler sur l’extérieur. Un exemple :
      Si actuellement tu éclaires de 20h à 8h du matin, tu décales de 2h à 14h pendant une semaine. Puis ensuite tu te cales de 8h à 20h.

      Penses à endurcir tes plants avant la sortie définitive ! http://tousaupotager.fr/2-gestes-de-saison-pour-ses-semis-dintrieur-le-tuteurage-et-le-durcissement/

      A bientôt
      Romain.

  6. Philippe

    Bonjour,

    En ce qui concerne le réflecteur, il vaut mieux qu’il soit martelé ou brillant ?

    Merci.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Cela dépend de votre ampoule. Celles qui chauffent doivent être montées sur martelé pour dissiper au max la chaleur. Les ampoules chauffant peu, peuvent être montées sur du brillant, moins cher.

      A bientôt,
      Romain.

  7. jeremy

    bonjour moi je fais mais semis sous lampe 400w mh pendant toute la périodes de croissance pour l endurcissement je mais un ventilateur en direction des plantes comme sa sa simule un peut de vent donc les plant ce renforce automatiquement :)

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour cette astuce ! J4avais déjà lu que la ventilation pouvait améliorer l’ancrage des jeunes plants, mais je n’ai pas encore testé !

      A bientôt,
      Romain.

  8. Lilou

    Bonjour Romain,

    J’utilise depuis des années le néon PHILIPS TL-D 90 DE LUXE 36W 965 – 120CM MASTER.
    Ce néon est un 6500k (lumière du jour) avec un IRC proche de 100.
    Il est placé au dessus de mes 2 mini serres ou je sème principalement tomates et piments.
    Une couverture de survie vient couvrir le tout sans danger puisque le néon ne dégage que peu de chaleur…

    J’ai toujours obtenu d’excellents résultats, jamais de filage ou de fonte (j’utilise uniquement mes graines bios récoltées d’une année sur l’autre et uniquement du terreau semis et repiquage fertigene pour mes semis.
    Je ne jardine uniquement qu’avec la lune.

    Pour le premier repiquage j’utilise un mélange terreau semis et repiquage + terreau horticole toujours chez fertiligene et pour le rempotage j’utilise uniquement le terreau horticole fertiligene).
    À partir du rempotage, mes plants sont placés dans la véranda ou les températures montent très vite si l’on y prend garde, j’ouvre l’une des baies vitrées pour conserver une température agréable …

    Je dirai que, d’après mes différentes expériences, le choix du terreau joue pour beaucoup…
    Et que sans lumière et bonne température, point de beaux semis et de beaux plants…
    Je n’utilise au jardin que des produits naturels et donc aucun engrais chimique ni produit systémique.
    Je fonctionne énormément aux purins (ortie, prêle, consoude et pissenlit principalement).

    J’ai utilisé le kit dont tu fais mention au tout début de mes expériences il y a 6 ans mais je n’ai pas noté de différences avec le néon que je possède actuellement à part le prix puisque j’ai payé celui ci moins de 5€.

    Je plante au jardin vers la mi avril et mes premières récoltent interviennent vers la mi juin.
    Je me permet ces dates précoces car je suis dans le sud ouest et, à part cas extrêmes , la chaleur est déjà au rendez vous à cette période …

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Lilou,

      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience bien utile ! J’espère qu’il pourra aider de nombreuses personnes dans leur choix :)

      A bientôt,
      Romain

  9. Aurel

    Bonjour,

    Pour ma part, je suis en Bretagne et je réalise mes semis dans une « enceinte de germination » de récup faite avec un carton dont j’ai tapissé l’intérieur d’une couverture de survie. J’ai fait deux trous sur les grands rabats pour y passer deux ampoules fluocompactes 6500k (20W chacune, 1200 lumen), et hop !
    J’éclaire progressivement, de 10 à 14h par jour, pour simuler les jours qui allongent (oui, bon, ok, je chipote :D ).
    Une fois que les premières vraies feuilles sont sorties, je sors certains plants, par ex le persil, les oeillets… Je laisse les solanacées, le basilic, bref, les plantes gourmandes en chaleur et en lumière, jusqu’à ce que les plants soient de bonne taille et en général ça coïncide avec des jours plus doux, plus longs et avec une luminosité convenable pour les sortir et les endurcir progressivement.

    Chaque année, tout réussit à merveille dans cette installation : j’ai des taux de germination de quasi 100% pour à peu près tout ce que je sème (et pourtant, j’ai un paquet de vieilles graines, même « périmées » !). J’y mets tomates, poivrons, piments et aubergines, basilic, mais aussi des plantes moins exigeantes mais que je veux avoir de bonne heure, et des fleurs.
    En général, les cucurbitacées échappent à l’enceinte et germent à la lumière naturelle, en avril.

    Ce que je trouve avantageux avec ce système, c’est son coût et sa simplicité de mise en œuvre : un vieux carton, une couverture de survie et deux ampoules, ça coûte en tout et pour tout une dizaine d’euros ! Les ampoules fluo ont une durée de vie honorable et ont l’avantage de chauffer un peu (dans ce cas précis, c’est un avantage !) donc mon installation est 2 en 1, la température dans le carton étant naturellement plus haute en journée quand les ampoules sont allumées et descend progressivement la nuit, mes petits plants sont donc déjà acclimatés à de légères variations de température fidèlement aux rythmes naturels avant même de sortir de la pouponnière :)

    Bref, j’espère que mon blabla pourra rendre service à certain(e)s !

    Au plaisir :)

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir !

      Je valide tout juste ce commentaire, j’ai été très pris ces derniers temps et j’ai dû laisser de côté le blog. Quand je vois la qualité de ce commentaire je regrette de ne pas l’avoir partagé plus tôt !

      Merci beaucoup pour tous ces conseils, je ne doute pas qu’ils serviront à de nombreuses personnes !

      A bientôt,
      Romain

  10. steve

    Hello,

    Article très intéressant ,

    Je vais lancer mes semis ac éclairage artificiel, vous utilisez une décoction de prêle ou autre chose pr un traitement preventif maladie de la plante ?

    Thanks

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Non aucune décoction ou traitement tant que les plants ne sont pas en pleine terre. Ensuite, c’est au besoin selon la météo et les conditions du moment.

      A bientôt,
      Romain

  11. Joel Jantet

    Bonjour j’utilise, pour une grande mini serre, ce que l’on appelle des lampes horticoles à base de leds voir : http://amzn.to/2wZguPd prendre celle en 220 V que je couple à un programmateur réglé pour 8 heures par jour . Les kits horticoles style : http://amzn.to/2h0qHa5 conviennent aussi mais consomment beaucoup plus.

  12. Jeff

    Pour l’éclairage, je peux vous soumettre ce que j’utilise:
    Etant dans le modélisme, nous avons besoin parfois (surtout en hiver) d’une lumière qui se rapproche le plus
    du naturel pour pouvoir travailler. Mon épouse m’a dernièrement acheté une lampe de bureau sur pied avec
    éclairage à leds qui reproduisent la lumière naturelle, et je me suis dit pourquoi pas tester sur les semis. Croyez
    moi, ça marche super bien (un peu trop, j’aurais du faire mes semis plus tard, ils ont poussé trop vite).
    J’utilise un ponton de pêche que je règle en haut (4 pieds réglables) que je place à côté d’un radiateur et
    la lampe à proximité. Je peux vous dire que ça va très vite. La lampe led ne chauffe pas mais en plaçant votre
    plateforme à mi-hauteur du radiateur, c’est suffisant. Le semis posé sur le sol ne chauffe pas assez sachant que
    l’air frais y stagne.

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir Jeff,

      Votre installation à l’air top ! Merci du partage, cela inspirera peut être d’autres lecteurs :)

      A bientôt,
      Romain

  13. Jeff

    Bonjour, pour info j’ai récupéré des graines de tomates (j’ai pas les nom en tête) jaune, orange, Cœur de B, et
    noire de crimée, se sont des tomates de gros calibre (j’ai eu des tomate orange de 560g), des graines de concombre blanc de paris, melon, potiron vif d’Etampes, jaune de paris et atlantic giant. Je peux en donner (quantité limitée bien sur !). Il vous suffit de laisser un post après ce message, bien sur avec l’accord de Romain !

    1. Romain
      Romain

      Aucun problème de mon côté, je vous mettrais en relation !

      Merci pour cette générosité,
      Romain

  14. andrieu

    bonjour Romain

    je viens juste de lire votre réponse merci
    désolé pour le retard à vous remercier

    bravo vous faites du bon travail

    cordialement jean luc

  15. Marie

    Bonjour et merci pour cet article.
    Je vais tester pour la première fois cette année les semis intérieur avec éclairage.
    J’ai lu énormément d’articles sur les différents éclairages, c’est très fourni. Avez-vous déjà testé l’éclairage LED, et si oui avez-vous des marques/produits à recommander ?

    Merci d’avance,
    Marie.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      C’est un excellent éclairage mais que je trouve assez onéreux, et qui l’était d’autant plus il y a quelques années, lorsque je me suis équipé. Je n’ai donc pas de retour d’expérience sur le sujet désolé !

      Romain

    2. Jeff

      Bonjour Marie, j’ai utilisé l’année dernière une lampe LED lumière du jour (qui me sert pour le modélisme) pour faire mes semis à l’intérieur (ça marche super bien), j’ai laissé un post un peu plus haut décrivant mon installation. Si vous savez un peu bricoler, vous pouvez même fabriquer votre propre éclairage en achetant des rubans LED, vous en trouverez, sur internet, à tous les prix et pour pas cher. Comme ça ne chauffe pas, veillez à placer votre installation à côté d’un radiateur ainsi que votre lampe. Surtout avec éclairage « lumière du jour ».
      N’éclairez pas toute la nuit afin que les plants se reposent et réduisez l’éclairage au fur et à mesure que les jours rallongent. L’éclairage ne sert qu’à compenser le manque de luminosité des premiers moi de l’année.
      J’espère que ce post vous sera utile. Cordialement Jeff.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge