«

»

Jan 15

Une growbox pour démarrer ses semis en intérieur

Ceux qui me suivent assidument ont pu remarquer que l’année dernière, j’ai troqué mon enceinte de germination artisanale contre une chambre de culture, aussi appelée Growbox. Empruntée à la culture indoor de plantes, elle présente l’avantage d’avoir été bien étudiée pour la culture en intérieur. Mon expérience ayant été très bonne, j’ai voulu vous en faire part !

 

Qu’est-ce qu’une Growbox ?

Concrètement, une Growbox c’est une tente rectangulaire dont les parois intérieures sont en Mylar, un tissu réfléchissant. Destinée à la base à cultiver des plantes sur toute une année, elles sont optimisées dans ce sens. On y trouve donc de nombreux petits détails très utiles :

  • Les parois en Mylar limitent les pertes de lumière artificielle apportée aux plants
  • Les Growbox sont percées à un ou plusieurs endroits selon les modèles afin de pouvoir acheminer les fils électriques. Les trous sont généralement équipés de manchons afin restreindre l’ouverture
  • L’armature, solide, permet d’y accrocher différents éléments bien utiles (lampe, ventilateur, brumisateur, tuteurs, …)
  • L’isolation thermique et lumineuse est très bonne

Bref, en gros il s’agit d’une enceinte de germination améliorée. Je suis bien conscient que ce produit à un coup supplémentaire (comptez 75€ pour le modèle que je possède qui me permet de démarrer 100 plants de tomates dans d’excellentes conditions) mais les atouts sont très intéressants, c’est pour cela que je voulais vous présenter ce produit.

Chambre de culture (3)

 

Ce qui m’a décidé à passer à ce système

Espace nécessaire

Jusque-là mon enceinte artisanale faisait très bien l’affaire et je l’utiliserais toujours si je n’avais pas été contraint par la place. En effet, growbox ou aquarium modifié en enceinte de germination prennent sensiblement la même place lorsqu’ils sont utilisés mais une fois les semis en terre, il faut stocker tout ça jusqu’aux semis de l’année suivante. Et je n’avais absolument pas la place où mettre mon aquarium (le garage est déjà plein à craquer et je ne me voyais pas laisser un aquarium vide dans la maison pendant 9-10 mois). C’est la raison principale qui m’a orienté vers les Growboxs : elles sont démontables et remontables très facilement.

 

Esthétisme

Bon là, c’est surtout pour Madame … Même si elle ne disait trop rien, je sentais que mon vieil aquarium trainant dans la maison avec du papier alu sur les parois ne l’enchantait guère. Il est vrai qu’il ne s’agit pas du plus bel objet déco =). La tente de culture fait beaucoup plus propre et est beaucoup plus discrète. Un avantage supplémentaire.

 

Confort d’utilisation

Enfin, à l’usage, je me suis rendu compte que quelque chose conçu dans un but spécifique est quand même généralement plus pratique qu’un objet détourné. On peut tout à fait s’en passer mais quand même, j’apprécie maintenant mon petit confort d’avoir simplement une fermeture éclair à ouvrir pour accéder à mes plants et aérer et non plus de devoir enlever le couvercle, de pouvoir régler la hauteur de mon éclairage pour être au plus près des plants durant toute leur croissance, de nettoyer l’ensemble d’un coup d’éponge, …

 

Quelle utilisation ?

Personnellement, j’utilise la Growbox pour la germination de mes piments, poivrons et aubergines en ajoutant un petit cordon chauffant dès la fin janvier. Elle m’est également très utile pour leur croissance, jusqu’à ce qu’ils atteignent une vingtaine de centimètres. Ensuite, ils laissent la place au semis de tomates, sans chauffage cette fois jusqu’à ce qu’à leur tour ils atteignent la taille critique ! Et après rangement jusqu’en janvier prochain !

 

Pour ceux qui seraient intéressés par l’utilisation d’une Growbox, j’ai déniché une petite vidéo d’animation qui permet de voir ce qu’il est possible de mettre en place. Tout n’est pas utile pour réaliser soi-même ses semis de légumes, mais cela donne une bonne idée de ce que l’on peut y faire.

 

 

14 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jean-Louis

    Waouh, ça c’est une Ferrari.
    Bon désolé, je crois que je vais rester avec ma 2 CV (fond de carton recouvert de film d’aluminium avec 2 petites pattes en carton pour la stabilisation).
    -Inconvénients : ne rivalise pas avec une Ferrari, c’est clair.
    -Avantages : coût presque nul (carton de récupération, film alu disponible dans ma cuisine, scotch en stock), Limite la surconsommation, évite d’acheter toujours plus fabriqué à l’autre bout de la planète.
    Cordialement

    1. Romain
      Romain

      Salut Jean Louis,

      Ta méthode est très bonne, je suis tout à fait d’accord, elle fait son travail et c’est le principal. Maintenant (malheureusement), ce n’était plus envisageable chez moi, la place étant très limitée, elle trône en plein milieu de mon salon et tu vois bien les désagréments que cela peut causer :). Mais en terme de coût et « d’empreinte » elle est bien plus durable que cette GrowBox.

      Je t’avoue que j’ai bien réfléchi à réduire cette empreinte et j’espère que ce qu’elle m’apportera en évitant d’acheter des plants produits je ne sais où, acheminés je ne sais comment, traités avec je ne sais quoi compensera dans le temps..

      A bientôt,
      Romain.

      1. Jean-Louis

        Salut Romain,
        Merci pour ta réaction. De mon coté je n’utilise , pour le potager, pratiquement que des graines bio achetées via le net chez BiauGerme, Kokopelli ou la Bonne Graine. Je dis pratiquement car en cas d’urgence , le cas typique des semis ratés, je fonce acheter ce qu’on peut encore trouver et pas toujours bio malheureusement. Pour le « verger » (verger entre guillemet tellement le terme est abusif en ce qui me concerne) , je suis passé par un producteur local. J’envisage , peu à peu, de faire ma propre production de graines bio (pour mon usage personnel) afin de mieux maîtriser toute la chaîne. 1er essai cette année avec des graines de potimarron (potimarron bio que Madame et moi avons trouvé délicieux avec un bon goût de châtaigne).
        Je pense vraiment que réduire notre empreinte est fondamental pour l’avenir de notre belle planète bleue. Une façon politiquement correcte de dire : pour notre avenir à nous.
        A +

        1. Romain
          Romain

          Outre la réduction des trajets, passer par des producteurs locaux a de nombreux avantages. Notamment, le fait qu’ils puissent nous conseiller en fonction de nos terroirs et nous proposer des variétés adaptées aux (micro) climats locaux. C’est particulièrement vrai pour les fruitiers d’ailleurs.

          Pour tes graines de potimarron, si tu as cultivé d’autres courges (de l’espèce Cucurbita maxima, c’est à dire potimarrons, potirons au sens large, coloquintes) tu risques d’avoir des hybridations et les graines que tu as récolté ne seront peut être pas tout à fait fidèles à la variété d’origine. Les courges sont facilement hybridées. Mais ce n’est pas forcément mauvais ! Juste pour te prévenir de ne peut être pas mettre tous tes oeufs dans le même panier.

          ++

          1. Jean-Louis

            A priori pas de risque. J’aurai courgette et potimarron. Ça devrait bien fonctionner à priori.
            Bonne journée.

  2. fab77

    Pas mal,j’y connais rien du tout,mes semis se font en extérieur pour ce qui est possible,tomates,poivrons et piments étaient achetés en commerce mais cette année j’me suis payé 2 serres chauffantes pour ces légumes,une première et j’espére y arrivé

  3. Cindy

    Coucou Romain, à ma toute petite échelle j’ai une mini serre chauffante qui me permet de démarrer mes semis. Je l’ai utilisée l’année dernière et j’ai été bluffée par les résultats, toutes mes graines germaient bien avant le délai indiqué par les fournisseurs et la pousse était très rapide. Par contre je n’ai pas du tout d’éclairage, juste la lumière de la baie vitrée (plein sud) donc certains avaient un peu filé (le basilic surtout). Je ne branchais le chauffage que la nuit, la lumière du jour étant bien suffisante pour maintenir la chaleur emmagasinée.
    A bientôt :)
    Cindy Articles récents…Récupérer la vieille terre des plantes en potMy Profile

    1. Romain
      Romain

      La serre chauffante apporte un vrai plus pour la germination par contre elle bloque beaucoup la lumière (surtout quand ça condense). Je te conseille de retirer le couvercle une fois que les graines ont germé, elles bénéficieront de plus de lumière. Et pour le chauffage la nuit, une fois que c’est germé c’est pareil ça n’est plus nécessaire au contraire, les plantes apprécient des températures plus fraîches la nuit (pas en dessous de 15-17°C quand même…)

      A bientôt,
      Romain.

      1. fab77

        Là tu m’interpelles Romain,mes plants commencent à avoir 4 feuilles,il est vrai que cea condense beaucoup,j’essuie 2 à 3 fois par jour,je peux donc enlever le couvercle aors,jour et nuit? Par contre j’ai pas trop envie de retirer le chauffage.

        1. Romain
          Romain

          Oui tu peux, cela leur offrira plus de lumière ! Quitte à le remettre pour la nuit si tu as peur que la température descende trop. Mais je tiens d’un producteur de plants de piments et poivrons que ceux ci apprécient d’être à 25°C le jour environ et à 15°C la nuit ! On les a largement normalement en intérieur.

          Hésite pas si tu as d’autres questions !

  4. fab77

    Je tourne à 21° toute la journée,j’ai enlevé le couvercle aujourd’hui car il faisait beau et j’ai pas eu besoin de tourner la serre,je remet le couvercle pour la nuit et je l’enlève pour la journée

    1. Romain
      Romain

      C’est probablement la meilleure solution oui !

  5. Eric

    Merci pour ce petit reportage!

    l’idée de l’aquarium détourné me plait bien!
    je pense que je vais m’en inspirer pour créer ma « grow-box »!
    certainement en améliorant avec des panneaux de polistyrène collé sur 3 faces et démontable sur une face (recouvert d’alu) afin d’isoler pour moins gaspiller la chaleur…

    à la place du sable, peut-on y mettre de la vermiculite?

    merci
    A+
    Eric

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Eric,

      Le sable possède une bonne inertie thermique, ce qui permet d’éviter les dispersions de chaleur. Je ne sais pas si la vermiculite est aussi efficace, mais ce sera toujours mieux que l’air :)

      A bientôt,
      Romain

Répondre à Jean-Louis Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge