«

»

Mar 21

La bouillie bordelaise, un traitement bio ou pas ?

DSCF2773Mildiou, oïdium, chancre, tavelure, cloque du pêcher, … Vous tremblez tous à l’énonciation de ces terribles maladies qui peuvent toucher vos précieuses plantes et vous priver de belles récoltes ! Heureusement, il existe une solution miracle (parait-il) : la bouillie bordelaise ! Et comble du bonheur, la bouillie bordelaise est compatible avec le fait de jardiner bio au potager ou au verger. Enfin, c’est ce que l’on entend par tous les fabricants, mais est-ce vraiment le cas…

Qu’est-ce que la bouillie bordelaise ?

Pour vous la présenter, j’accueille le très célèbre historien de tousaupotager (vous ne le connaissez pas ?!?). Voici ce qu’il a à vous raconter (écoutez bien, vous pourrez raconter cette histoire à vos enfants pour les aider à s’endormir).

Il était une fois, une jolie petite moisissure (au doux nom de mildiou) qui décida de s’installer en France, pays qu’elle trouvait fort joli. Après avoir cherché un domicile durant quelques temps, elle s’établit fin du 19ème sur les vignes du Sud Ouest car elle avait bon goût en matière de vin. A partir de là, elle ne fût pas longue à se répandre et à causer de terribles dégâts sur ces hôtes, entraînant de lourdes pertes pour les viticulteurs touchés. Il fallut donc trouver rapidement un remède pour endiguer sa progression ! Les scientifiques de l’époque cherchèrent en vain, jusqu’au jour où, lors d’une promenade et par le plus grands des hasards, l’un d’entre eux observa quantité de vignes saines, épargnées par le terrible mildiou. Après une discussion, que l’on suppose joyeuse et animée (le vin était bon), avec les propriétaires des domaines épargnés, notre scientifique apprit qu’il était de coutume de répandre un mélange de chaux et de sulfate de cuivre sur les vignes pour dissuader les voleurs de raisins. Il faut dire que la couleur bleue vive du mélange n’inspirerait confiance qu’à un schtroumpf… De retour à son laboratoire avec cette information en tête, il fit diverses expériences et en vint à la conclusion que ce mélange était bien une solution préventive à l’apparition du mildiou mais aussi à toute maladie cryptogamique. La bouillie bordelaise était née !

Je reprends la parole et remercie notre historien ! Vous l’aurez donc compris, la bouillie bordelaise est un très bon fongicide utilisé de manière préventive, de préférence par pulvérisation sur les organes externes des plantes.

 

Alors bio ou pas ?

Au jour d’aujourd’hui, la bouillie bordelaise est vendue comme un produit utilisable en agriculture biologique. Cela se justifie par le fait que sa composition est vierge de matières actives dites de synthèse. Mais attention, la BB n’est que tolérée en utilisation biologique et pas complètement autorisée. Cela soulève bien la question de savoir si elle est réellement inoffensive pour notre environnement…

Tout d’abord, je vous le disais la BB est un très bon fongicide. Un peu trop bon d’ailleurs car tous les champignons ne sont pas nocifs (et je ne vous parle pas ici de morilles ou de cèpes). Certains d’entre eux sont même extrêmement bénéfiques aux cultures, notamment lorsqu’ils forment une symbiose avec les plantes. Rapidement, certains champignons vont s’associer aux racines des plantes et créer ainsi un complexe d’échange : en échange d’un peu de nourriture offerte par la plante, le champignon va lui permettre d’atteindre des ressources jusque-là inaccessibles par l’intermédiaire de son mycélium (sorte de système racinaire très étendu du champignon). Lorsque la BB atteint le sol, soit intentionnellement soit par écoulement suite à une pluie, ces champignons ne survivent pas et c’est tout le complexe d’échange qui s’effondre par exemple.

Ensuite, le sulfate de cuivre, composant majoritaire de la BB ne se dégrade pas (ou alors sur des pas de temps très longs). Aussi, même si l’on ne traite que peu son jardin, il s’accumule dans le sol d’année en année pouvant conduire à de véritables pollutions locales avec de très fortes concentrations atteintes. Et s’il est relativement inoffensif à faible dose pour la faune et la flore du jardin, il l’est beaucoup moins à haute dose.

 

Et vous, que pensez vous de la bouillie bordelaise ? L’avez-vous abandonnée et remplacée par autre chose ?

18 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Gilles

    Bonjour Romain,

    La bouillie bordelais est tolérée en bio…jusqu’à ce qu’un produit naturel de substitution au moins aussi efficace soit mis au point….et ça fait des années que l’on dit cela !

    Nous sommes de plus en plus de maraîchers et viticulteurs a abandonné ce produit en effet nocif pour le sol, mais aussi pour la faune (une coccinelle prenant une dose de bouillie bordelais n’apprécie évidemment pas…) contrairement à ce que l’on prétend.

    J’ai pour ma part totalement cessé son utilisation lorsque je me suis rendu compte que des migraines et des démangeaisons me prenaient après en avoir pulvérisée…bien que je mettais alors moins de la moitié de la dose prescrite.

    Et ma foi, les techniques préventives que j’applique aujourd’hui (plants suffisamment espacés, décoction de prêle, poignée d’ortie au fond du trou de plantation, paillage à la consoude) sont au moins aussi efficace contre le mildiou !

    Bonne journée à toi et tes lecteurs,

    Gilles
    Gilles Articles récents…Le Panais, un légume à redécouvrir !My Profile

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Gilles,

      Tu soulèves bien un souci.. difficile pour un produit d’être bio, tout en produisant ce genre d’effets sur ta santé.. en tout cas merci pour tes petits conseils de prévention.

      Bonne journée a toi aussi,
      Romain.

  2. Jenny

    Bonjour,

    Avec l’accumulation du sulfate de cuivre, c’est certain que ce n’est pas bio.

    Personnellement, je n’utilise pas la bouillie bordelaise. D’ailleurs je n’utilise aucun remède pour le mildiou de tomates. Je fais à l’ancienne. Je coupe les tiges et les feuilles infectées. Et comme Gilles me l’a conseillé, il ne faut pas brûler les parties coupées mais les utiliser en compost.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Tiens j’ignorais que l’on pouvait composté sans risque les parties malades. J’y penserai maintenant!

    2. sylviane

      Vous en etes sur , en ce qui concerne le compost des feuilles infectées

  3. Yannick

    Bonjour Romain,

    Mon avis est que cela ne devrait pas être toléré en agriculture biologique, aujourd’hui nous sommes tous conscient de son impact environnemental, même les maraichers, enfin je pense et j’espère.

    Ce qui me rassure, c’est que bons nombres de professionnels ont stoppé l’utilisation de ce produit, en le remplaçant par quelques gestes simples comme le dit Gilles (Bonjour Gilles :) ) Ce qui a aussi le principal avantage de renforcer la capacité de la plante à se défendre naturellement.

    Je pense que ceci est un grand débat.

    A très bientôt et merci pour ce sujet passionnant.
    Amitiés
    Yannick Hirel
    Yannick Articles récents…E-book à partager sur la gestion de l’eau au potagerMy Profile

  4. guylaine

    « Tout est poison rien est poison c’est la dose qui fait le poison ». Juste pour dire que si on applique dans le jardin un pesticide, quand bien même il serait fabriqué à la maison, qu’il serait tout à fait naturel, s’il est toxique contre les champignons ou les insectes… ben obligatoirement il ne va pas faire du bien aux autres champignons et insectes auxiliaires.

    J’utilise de la bouillie bordelaise… mais juste en cas de besoin (à savoir uniquement pour lutter contre le mildiou sur mes tomates et pommes de terre) et seulement s’il y a réellement présence du champignon. Ensuite je ne traite pas systématiquement tous les 15 jours comme souvent conseillé : je ne traite que si je vois que le film laissé par la bouillie a disparu (d’où l’intérêt de la couleur bleue) et que le temps est à la pluie (les spores ont besoin d’eau pour pénétrer dans la plante, sans gouttelettes ils n’y arrivent pas).

    Arrêter la bouillie ? Ben c’est abandonner les plantes au mildiou… Il faut d’abord comprendre comment fonctionne ce fongicide. En fait il ne tue pas le champignon (et du coup on peut penser qu’il est moins toxique que dit sur la flore du sol même si bien sur il n’est pas top) il forme un film sur le végétal qui empêche les spores de pénétrer la plante. C’est pour cela qu’il n’est que préventif. Et le paillis de consoude, la décoction de plante (qui stimule simplement les défenses naturelles de celle-ci) et autres trucs n’ont jamais eu le même rôle de film protecteur.
    Mes amis et voisins sont maraîchers bio ont participé à plusieurs essais et ce qui ressort c’est que si l’on peut employer certains produits (notamment les poudres de roche) pour diminuer la dose de BB… il n’est pas du tout envisageable de la cesser. Car aujourd’hui il n’y a aucune alternative scientifiquement expérimentée et efficace à la bouille bordelaise.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire très complet. Pour vous répondre, en effet il n’existe pas encore de remède au mildiou aussi efficace que la bb, du moins pas qui soient complètement reconnus mais reste à voir si certains produits ou méthodes de culture ne peuvent pas la remplacer sans pour autant nuire durablement à notre environnement car c’est bien le souci de la bb. Elle s’accumule dans le sol pour des décennies. L’alternative serait donc bien un produit identique mais dégradable.. et puis a force de discuter, ja me suis rendu compte qu’il y a d’autres manières de prévenir le mildiou sans pour autant utiliser de bb.

      La porte reste ouverte donc.

  5. Pépé

    Bonjour,
    Je n’ai jamais utilisé la bouillie Bordelaise, ( et ce n’est pas parce que j’habite en Bourgogne ! ) Je jardine en amateur, pour ma consommation personnelle et je ne veux aucun produit dans mon potager, cela pousse ou pas mais, je ne rajoute aucun produit chimique. Seule petite entorse j’attache mes quelques pieds de tomates avec du fil de cuivre, mais sans conviction.
    Amicalement.
    Pépé Articles récents…Astuce pour conserver la peinture en potMy Profile

  6. valérie

    Bonjour, je n’utilise plus depuis longtemps la BB et pourtant, j’habite dans une région très pluvieuse y compris l’été ( tous les étés! pas seulement celui de 2012); mes tomates sont à l’abri dans une serre et elles reçoivent une dose d’un mélange de purins ( ortie, consoude et prêle) à un moment donné ( souvent fin juin-début juillet) ce qui les fortifie; j’évite de les tailler; l’année dernière, elles n’ont pas eu le mildiou.
    La vigne est plantée contre un mur blanc, plein sud, sans protection particulière; dans son cas, j’ai la même optique que Pépé: si elle attrape le mildiou, tant pis! ;
    le seul souci concerne les pommes de terre et, là , je croise les doigts quand il pleut un peu trop. J’essaie d’espacer le plus possible les plants. Si les plants de pdt sont contaminés, je coupe les feuilles et les tiges ; je rebute bien les pieds de pdt pour que les tubercules continuent à grossir un peu.Tant pis si les pdt ne sont pas grosses!

  7. NANCY

    pour le marsonia,j’enlève les parties touchés et pour l’oïdium il y a le lait dilué qui est très efficace
    sinon je n’ai pas encore tester mais je vais le faire Mr Pascal Clerc a fait une préparation naturel très efficace
    purin ail + laurier sauce voir sa recette si cela vous intéresse http://www.aujardin.org/recette-purin-ail-laurier-pascal-clerc-t155741.html#p2344301 voila

    je n’utilise pas la BB j’essaie dans la mesure du possible de ne pas traiter du tout ou alors avec des purins si vraiment nécessaire.
    NANCY Articles récents…Aujourd’huiMy Profile

  8. robert

    bonjour, la bouillie bordelaise je ne sais pas si c’est vraiment dangereux , mais moi je l’utilise dans la cassette des wc de mon camping car, en peux de temps le papier wc et excréments sont dissous , tout est liquide, donc c’est un bon produit pour wc.

  9. breno

    Je pense que les régions pluvieuses (c.a.d. en gros au nord de la Loire) ne peuvent pas se passer de BB au risque de voir les plantations de tomates infestées de mildiou.
    J’ai fais l’expérience en 2012 (année pluvieuse) avec du bicarbonate de soude et savon noir : aucune récolte de tomates.
    Donc je recommande la BB avec les doses conseillées sur l’emballage.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour votre partage d’expérience toutefois difficile de prendre l’année 2012 comme référence. Je ne connais pas grand monde qui a eu des tomates cette année là, y compris dans ceux qui traitent à la BB voire même pour les cultures en serre.

      J’habite au nord de la loire (Bretagne) et le bicarbonate m’a jusque là donné des résultats similaires aux voisins qui traitent à la BB. De plus, il est communément admis que les doses prescrites sont sur-estimées et qu’on peut les diviser par deux sans problèmes.

      A bientôt,
      Romain.

  10. fab77

    Je ne l’ai jamais utilisé pour aucun des légumes,quand j’achète des plants de tomates je vois bien qu’elles en sont couvertes

  11. Onimod

    moi je transperce le pied de tomate à sa base avec un petit fil de cuivre { 1 m/m }.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      J’ai lu tout et son contraire sur cette technique. Savoir si c’est efficace est donc difficile. En revanche, cela provoque tout de même une blessure pour la plante, au ras du sol qui plus est. Je ne pense pas que ce soit très bon.

      A bientôt,
      Romain

  12. Bopapa

    Bonjour,

    Depuis deux ans j’expérimente les traitements avec du lait. Cette année j’ai ajouté le bicarbonate de soude.
    Ma recette : pour 5 litres de produit il faut 1/2 litre de lait + une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. je mélange le bicarbonate dans l’eau chaude pour le faire fondre plus vite.
    J’applique ce traitement tous les 15 jours environ.
    Résultats : peu de cloque dans les pêchers et pas de mildiou dans les pommes de terre et les tomates.

    J’utilise aussi les purin d’ortie et décoction de tanaisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge