«

»

Avr 03

La méthode des lasagnes au potager

Le potager en lasagnes (ou lasagna bed) s’est largement répandu ces dernières années, notamment grâce aux fleurissement d’articles sur le sujet sur internet. La méthode est très simple et permet de générer rapidement un substrat de qualité pour la pousse des légumes. En théorie, du moins. En effet, j’ai eu des retours de personnes déçues de leurs lasagnes m’expliquant que les résultats étaient loin d’être à la hauteur. J’ai donc souhaité rédiger deux ou trois articles sur le sujet et tester moi-même cette méthode pour vous apporter mon ressenti. Et bien sûr, avant toute chose, il nous  faut savoir de quoi on parle !

Potager_buttes (19)

 

Lasagne = butte = permaculture?

On voit souvent cet amalgame entre ces trois termes et je voulais recadrer un petit peu tout cela. Certains diront que je chipote, mais autant nous mettre d’accord sur les termes cela nous évitera de dire des âneries comme “la permaculture c’est cultiver ses légumes sur buttes”.

Commençons par le terme le plus global des trois. La permaculture est une philosophie, une façon de réfléchir l’aménagement de son environnement (qu’il soit physique, culturel, politique, …) de manière à prendre soin de la Terre, prendre soin des humains et partager équitablement les ressources produites. En ces temps difficiles, ces notions prennent tout leur sens. Le jardinage ne forme donc qu’une application parmi tant d’autres de la permaculture. Et dans cette application, les buttes ne sont qu’une mise en œuvre possible à condition d’être réellement justifiée. Aborder son jardin avec une vision permaculturelle ne vous oblige pas à créer des buttes, cela peut même être tout l’inverse !

Concrètement, les buttes sont une façon de concevoir ses zones de culture en surélevant le sol aux endroits cultivés, les passages non surélevés formant les allées. Créer des buttes au jardin, c’est du boulot. Et même beaucoup de boulot. Autant réfléchir avant sur l’intérêt de ce dur labeur et pour cela je vous renvoie vers mon article sur l’intérêt, ou non, des buttes au potager.

D’une manière plus précise encore maintenant, les lasagnes sont une façon de réaliser des buttes au jardin. Il en existe bien d’autres. Certains créent des buttes simplement avec de la terre (comme les traditionnels billons des maraichers parisiens du 18ème siècle par exemple), d’autres enfouissent du bois au cœur de la butte (hugelkultur), …

 

Monter une lasagne

Le principe est on ne peut plus simple, et le nom emprunté au plat culinaire n’est pas usurpé. Il s’agit en effet, d’empiler successivement plusieurs couches de divers matériaux.

  • Carton : pour débuter, on dépose sur le sol une épaisseur de cartons bruts (1-3 cm)
  • Matériaux verts : la première couche posée sur les cartons sera constitué de divers matériaux verts, humides, riches en azote comme la tonte, les feuilles vertes, les épluchures de cuisine, … Compter entre 5 et 10 cm d’épaisseur
  • Matériaux bruns : à la manière d’un compost, l’alternance des couches vise à équilibrer le rapport carbone/azote de façon à obtenir une bonne dégradation. La couche suivante est donc constituée de matériaux bruns, secs et riches en carbone (feuilles mortes, branchages broyés, paille, …) à nouveau sur 5 à 10 cm d’épaisseur.

Les couches de matériaux verts et bruns devront s’alterner jusqu’à atteindre une quarantaine de centimètres de hauteur.

  • Compost : enfin, la couche finale consiste en une pellicule d’environ 5 cm d’épaisseur de compost bien mûr.

Afin d’activer la décomposition des différentes couches, il est important  d’arroser copieusement la couche de matériaux bruns.

 

Planter dans une lasagne potagère

Une des premières erreurs à éviter est de planter trop tôt. En effet, la fermentation des différents matériaux de la lasagne lors des premiers stades de décomposition va entrainer une montée en température plus ou moins importante qui peut être fatale à vos jeunes plants. Attendez donc entre 2 semaines et 1 mois avant de réaliser les premières plantations. Dès lors, tout est permis ! Privilégiez tout de même les plantes gourmandes dans ce type de potager (courges, tomates, …) qui apprécieront ce substrat très riche.

 

Mon essai de lasagne

Pour les jardiniers urbains, j’ai testé un grand bac de culture en toile (le modèle BACSQUARE 9 de chez Bacsac). C’est un grand bac, et c’est très bien, seulement voilà il fait 330L et je n’avais pas suffisamment de terre et terreau pour le remplir ! Je me suis donc dit que l’occasion était trop belle de tester une lasagne !

Hop, hop, une couche de cartons dans le fond, par dessus 5 cm de pelouse fraichement tondue, des branchages bien humides ramassés au fond du jardin et pour la plupart déjà entamés par des champignons et autres bactéries !

Bacsac_lasagne (2)

 

Je n’ai pas eu à broyer mon bois car sa décomposition était déjà bien entamée, je l’ai simplement foulé au pied pour l’écraser

Et on continue, du vert, du brun, du vert, du brun et pour finir une couche de vert avec les derniers “déchets” issus de mon nettoyage du jardin.

Bacsac_lasagne (10)

 

Enfin j’ai recouvert le tout d’un mélange compost et terreau (pratiques les sangles délimitant les carrés de plantation et permettant de redresser les bords qui s’affaissaient et faisaient que le tout ne ressemblait plus beaucoup à un carré !).

Bacsac_lasagne (1)
Et voilà, grâce à la technique de la lasagne, j’ai réussi à remplir mon grand Bacsquare !

Je le laisse reposer un peu et on se retrouve plus tard pour le retour sur les plantations (et je peux vous dire qu’il y aura au moins de beaux framboisiers dedans) !

 

Et vous, avez vous déjà testé la méthode en lasagne? En êtes vous satisfait?

 

 

9 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Diffie

    Vu ce qu’il faut amener de l’extérieur –tout !– et le travail nécessaire, autant faire dans le hors sol et l’engrais synthétique ! cette technique relève, à mon sens, de l’escroquerie intellectuelle.

    1. Jacky

      Oupssss ! Un peu expéditif ce commentaire. Pour moi, les lasagnes sont justement le contraire : aucun intran. En effet, je monte mes lasagnes à l’automne avec ma tondeuse autoportée. Cette technique me permet de valoriser toutes mes feuilles mortes et les tontes de pelouse. Au printemps, j’y cultive les courges, courgettes et tomates. Et en fin d’été je récupère le tout sous forme d’un excellent compost.

      1. Diffie

        Certes, cependant le travail pour mettre en couches et les cartons ne sont pas gratuits ! personnellement je mettrais directement mes tontes d’herbes comme paillage. Mais il est très intéressant de voir et savoir comment chacun fait avec ce qu’il a, et on peut aussi prendre du plaisir à « monter » les lasagnes là ou d’autres préfèrent ne rien faire s’ils le peuvent, vive la « diversitude » !

    2. michel

      escroquerie intellectuelle !! ouaouhh !
      Bonjour
      Comme beaucoup je viens de réaliser une lasagne et au bout de seulement quelques semaines de culture , je m’aperçois déjà que la croissance des plants y est spectaculaire J’encourage donc ceux qui souhaite tenter cette expérience

  2. Julien

    Escroquerie intellectuelle ?! ^^

    L’article est bien détaillé je l’avoue, mais le procédé n’est pas trop complexe.

    Il faut juste avoir a proximité une pile de carton et un tas de matériaux verts et bruns

    C’est une bonne idée pour cultiver en bac, effectivement.

    Bonne continuation et bonne cultures.

  3. Eli

    Le carton n’est pas obligatoire, on peut aussi simplement commencer avec une couche de déchets bruns.
    En fait la lasagne revient à constituer un tas de compost sur lequel on plante des végétaux gourmands…

  4. Dan

    Bonjour, Pour avoir testé l’année dernière en faisant pousser piments, poireaux potimarrons,courges, tomates et autres poivrons je peux dire que ça marche très bien.Bien sur il fait « entretenir « tout le long de la culture, en y ajoutant d’autres couches entre les plants afin de conserver l’humidité et ainsi de ne pas avoir besoin d’arroser,herbes, paillle, brindilles, feuilles et cela pendant 3-4 ans (ensuite on la refait entièrement afin de limiter la concentration de nitrates).
    Mon avant dernière couche est du carton sur le compost, ainsi, on peut planter « propre » et ajouter une autre couche de compost et de paillis.

    Bon, bonnes cultures!

  5. Nanouk

    J’ai testé la lasagne l’été dernier en y faisant pousser notamment 5 pieds de courgettes.

    J’ai veillé à apporter régulièrement de la tonte en couverture ainsi que mes déchets de cuisine (enfouis légèrement au pied). J’ai arrosé quelques fois seulement. Résultat: 30 kilos environ!!!

    Une escroquerie intellectuelle que je vais m’empresser de réitérer cette année! :))

  6. Jardinerfuté

    J’aime beaucoup cet article.

    Tu as très bien expliqué la différence entre butte et permaculture. La butte n’étant qu’une technique, elle ne prends sens qu’en fonction du lieu en question. Et peut être à l’exact opposé de la permaculture si on ne prend pas tout cela en considération !
    Jardinerfuté Articles récents…La permaculture, qu’est-ce que c’est ?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge