«

»

Fév 02

Organiser sa saison au potager

Le mois de janvier est, à mon sens, le mois parfait pour organiser sa saison potagère. Dans beaucoup de livres, cette organisation est appelée planification mais bien souvent elle est très compliquée à mettre en place. Il ne faut pas mettre tel légume à côté de tel autre, ne pas mettre deux légumes de la même catégorie à côté, ni de la même famille, … Puis ensuite savoir quand on sème, quand on enlève pour savoir quand on resème par dessus …. Bref un vrai casse-tête. J’ai tenté une planification aussi rigoureuse durant une ou deux années et résultat :

  • Des heures passées à planifier, on finit par s’acquitter de cette tâche à reculons
  • Ce qui est très carré en théorie se révèle être un vrai b****l en pratique car les parcelles ne se libèrent pas à la date prévue, les plants ne sont pas toujours prêts à rejoindre le potager à la date prévue, …
  • Au final, ce sont des heures et des heures gaspillées inutilement, qui vous dégoûtent à l’avance du jardinage, pour finalement ne pas appliquer ce que vous aviez prévu…

 

Je ne parlerais ici que d’organisation temporelle car pour ce qui est du spatial, je fais un peu selon mon humeur du moment. Nos potagers sont généralement suffisamment modestes pour que la présence d’un légume bénéficie à un autre même si les deux ne sont pas juste à côté. Je place seulement les cultures hautes (pois/haricots à rames, maïs, …) au nord pour éviter l’ombre portée sur les autres cultures.

Pour la réalisation de mon calendrier de culture, cette année je vais modifier un peu mes habitudes puisque j’aimerais tenté de jardiner avec la lune, mais globalement la manière de faire reste la même :

  • Déterminer pour chaque légume s’il s’agit d’un semis/plantation groupé ou échelonné
  • Déterminer si l’on sème directement en place ou si l’on sèmera en intérieur au préalable
  • Déterminer la (pour le semis groupé) ou les (pour les semis échelonnés) quinzaine(s) optimale(s) de mise au potager
  • Dans le cas de semis en godets avant la mise au potager, déterminer la quinzaine de semis
  • Si vous jardinez avec la lune, il vous faudra trouver le jour le plus propice au sein de ces quinzaines retenues (pour cela, n’hésitez pas à vous servir de jardineraveclalune.fr)

 

Tout simplement ! Ceci concerne donc la « culture principale », cependant il est rare qu’une culture occupe l’espace durant toute la saison. N’hésitez donc pas à cultiver des légumes se récoltant rapidement (radis, roquette, mesclun, …) en attendant que la culture principale soit mise en place ou bien après qu’elle ait été retirée. Et pour les plus ambitieux, pensez aux cultures d’hiver ! Pour que cela soit un peu plus concret, voici deux exemples.

La tomate

Les récoltes de tomates s’échelonnent naturellement sur une assez large période, surtout si l’on opte pour des variétés différentes. Pour elles, ce sera donc un semis groupé où l’on sème tous nos plants en même temps.

Afin de pouvoir hâter les récoltes, le semis en intérieur est indispensable

La tomate est assez sensible au froid et elle ne pourra donc pas être mise trop tôt au potager. Cependant, il ne faut pas non plus trop tarder sans quoi les plants ne produiront pas avant juillet-août. L’idéal est donc de les planter au potager au mois de mai. N’oublions pas la date fatidique du 15 mai environ qui marque la fin des Saints de Glace (et donc des dernières gelées). Pour les plantations en extérieur, on agira donc préférentiellement deuxième quinzaine de mai. En serre, il est possible d’avancer cette date à la première quinzaine de mai (ce qui est mon cas).

Je compte environ 6 semaines entre la date du semis et la date de mise en terre pour les tomates. Je sèmerai donc mes tomates durant la première quinzaine de mars.

Enfin, en consultant le calendrier lunaire, les jours recommandés de semis seront donc les 6 et 7 mars voire les 15 et 16 mars.

Les haricots

Les haricots produisent beaucoup mais sur un court laps de temps, pour eux l’idéal est donc le semis échelonné.

En règle générale, on sème directement en place.

Pour germer correctement, les haricots ont besoin d’une terre avec une température supérieure à 10°C. Le semis n’est donc pas recommandé avant le 15 mai (à moins d’utiliser un voile de forçage). Selon les variétés, les récoltes s’échelonnent entre 15 jours et 1 mois. L’idéal est donc d’échelonner les semis sur cette même période. Cela fait donc un semis toutes les quinzaines entre le 15 mai et le 31 juillet (à adapter selon vos contraintes de temps et de place).

Et donc, selon le calendrier lunaire toujours, il faudra semer le 27 ou 28 mai, le 5 ou 6 juin, le 24 ou 25 juin, le 2 ou 3 juillet et le 21 ou 22 juillet.

Et vous, comment planifiez vous votre saison?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

CommentLuv badge