«

»

Mar 05

Peut-on mettre des excréments au compost pour le potager?

Je pensais lancer une petite série d’articles sur le compost, car il faut bien le dire, le compost c’est une mine d’or pour le potager. Dans cet article, vous l’aurez compris en lisant le titre, je ne compte pas parler des généralités sur le compost. En effet, il existe déjà de nombreux articles sur le sujet et je vous conseille d’aller lire celui de Gilles sur le compost, clair et précis.

Bon maintenant, je mets les mains dedans (au figuré bien entendu !). Cet article fait écho à une demande de Clément, lecteur toujours très inspiré et très inspirant. La question du compostage des excréments en rebutent certains, en font sourire d’autres mais je pense que tout le monde s’est posé cette question au moins une fois. Voici mon point de vue sur la question.

Compost

L’inégalité des excréments devant le compost !

Et oui, c’est triste à dire mais contrairement à la constitution des droits de l’excrément, tout excrément ne naît pas égal devant la loi du compost. On en distingue en effet deux classes : les excréments d’origine carnivore (ou omnivore) et ceux d’origine herbivore.

Si ces seconds sont bien connus comme étant de formidables amendements du potager (ah ces fumiers !) il y a un flou concernant l’utilisation des premiers. La raison ? Eh bien, je ne suis pas spécialiste mais il semblerait que l’alimentation carnivore induit une présence de germes pathogènes dans les excréments, inexistante (ou au moins en très faible quantité) dans les excréments d’herbivores. A ce stade, le risque de composter ces excréments est d’obtenir un compost qui ne serait pas sain pour votre potager et donc pour vous !

 

L’inégalité des bactéries au compost !

Décidément, le compost n’est vraiment pas une terre d’égalité… Après les excréments, c’est au tour des bactéries. Les germes pathogènes dont je vous parlais plus haut sont en partie des bactéries mais attention à l’amalgame ! Toutes les bactéries ne sont pas « mauvaises ». Si certaines sont responsables de maladies, d’autres sont extrêmement bénéfiques (un très grand nombre d’ailleurs). Et c’est particulièrement vrai pour ce qui est des bactéries du compost.

 

Peut-on donc mettre des excréments de carnivores au compost ?

Maintenant que l’on a bien conscience des points précédents, je peux vous apporter la réponse que vous attendiez tous ! Mais pour ça il vous faudra encore lire mon baratin ^^. En théorie, les excréments de carnivores peuvent se composter car, dans certaines conditions (notamment une forte chaleur), un compostage permet d’éliminer leurs germes pathogènes. Mais en pratique, il est bien difficile d’obtenir ces conditions favorables. Par exemple, une température suffisamment haute peut être atteinte au cœur de votre compost mais ce n’est presque jamais le cas sur l’extérieur. Donc, dans le doute, ne mettez pas vos crottes de chiens, la litière de votre chat, ou même vos résidus de toilettes sèches au compost. Vous vous exposez au risque d’aboutir à un compost qui ne sera pas sain pour votre potager. En revanche, si vraiment vous ne savez pas comment vous débarrasser de ces déchets, vous pouvez créer un second tas de compost dans lequel vous pourrez y mettre ces excréments mais destiné à vos massifs d’ornement plutôt. Gardez toutefois à l’esprit que, même en étant destiné à l’ornement, ce compost devra être fait dans les règles de l’art (alternance des couches et des apports, respect du temps de décomposition, …) car le but de l’opération n’est pas de polluer votre sol. En effet, si les déjections sont non polluantes en elles-mêmes (quoi de plus naturel ?) leur accumulation croissante dans des périmètres restreints l’est (et ça ce n’est pas naturel mais dû à notre mode de vie).

 

J’espère avoir répondu à votre question, vous qui avez lu cet article. Si cela soulève d’autres questions (sur le compost ou n’importe quel autre sujet) ou si vous souhaitez donner votre avis, je vous invite à faire comme Clément et à vous exprimer dans les commentaires ! Peut-être pourrais-je consacrer un article à vous répondre.

12 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Clément

    Bonjour Romain,

    Excellent post ! Votre réponse est si complète qu’il ne me reste presque rien à demander ;) mais je ne m’arrêterais certainement pas là !

    Merci d’avoir pris le temps de rédiger cet article-réponse sur la question d’utilisation des excréments au compost pour son potager. Je sais au moins à quoi m’en tenir actuellement dans mon petit jardin.

    Pour la petite histoire, il est possible de créer un coin pour entasser son excès de compost (tout ce qui est végétal bien sûr) pour servir d’endroit et espace de ravitaillement pour la volaille. Les oiseaux s’y régalent au naturel. N’oubliez pourtant pas de ne jamais laisser ces mêmes oiseaux traîner autour de votre jardin sinon attendez -vous à un désastre, si vous voyez ce que je veux dire.

    Allez à très bientôt ici !
    Clément Articles récents…L’olivierMy Profile

  2. Emmanuelle

    Je trouve l’article très intéressant. Mais dans l’absolu, mon compost est fait exclusivement de matière végétale. L’idée du recyclage des excréments est bonne, possible même, mais il reste à inventer une technique qui réduise les odeurs et la prolifération des bactéries (porteurs de germes dangereux voire mortel).
    A Bientôt.
    Emmanuelle Articles récents…Jour Ordinaire, d’un Potager ExtraordinaireMy Profile

  3. Gilles

    Salut Romain,

    Excellent article qui résume bien la question !
    Autre bonne raison de ne pas utiliser les excréments d’origine humaine pour le compost destiné au potager : la présence de résidus d’antibiotiques et autres médicaments chimiques dont les français sont (malheureusement) si friands…et que l’on retrouverait alors dans le sol.
    C’est également l’une des raisons pour lesquelles les professionnels du bio de peuvent utiliser pour le compost que des fumiers provenant d’élevages bio ou à la rigueur extensifs (les élevages industriels étant bien connus pour les quantités phénoménales d’antibiotiques administrées aux animaux)

    Bon, je retourne au boulot….y’a de quoi faire maintenant !

    Gilles
    Gilles Articles récents…Connaitre son Sol : Tests Simples et Plantes IndicatricesMy Profile

    1. Romain
      Romain

      Salut Gilles,

      Tu as tout à fait raison, je n’y avais pas pensé mais c’est une très bonne raison aussi !

      A bientôt,
      Romain.

  4. Régnier

    Bonjour, cela fait 6 ans que j’utilise des toilettes sèches dans ma maison de campagne et chaque année, j’utilise le compost qui provient de ces toilettes. Je peux vous assurer que le compost est de bonne qualité et le remettant dans mon potager, vu que la terre est grasse, j’ai obtenu de beaux légumes. De plus, l’économie d’eau est énorme.

    Philippe

  5. campagnarde

    Merci pour cet article, Romain.
    J’avais entendu dire que les toilettes sèches pouvaient servir « d’engrais » dans les potagers.
    Personnellement, je ne mets que du végétal dans mon composteur et je n’ai pas de toilettes sèches.
    Par contre, on m’a fait remarquer que les légumes achetés dans le commerce étaient bourrés de produits chimiques qu’on doit retrouver dans le compost puisqu’on y mets les épluchures.
    campagnarde Articles récents…Devant, petit à petit (2)My Profile

  6. sansan

    Ah mais c’est génial, parce que moi je suis végétarienne, donc ca ne devrait pas me poser de problème non ?

  7. fab77

    Pour moi qui utilise exclusivement du fumier,je n’ai pas encore fais le pas pour faire du compost,j’ai toujours peur d’y inclure des végétaux malades sans le savoir ou bien un peu de feignantise aussi

  8. D.CONAN

    Bonjour,
    J´aurais deux commentaires…a commenter.
    -Quelqu´un qui vivait dans sa cabane avec parfois pas mal de copains m´avait accueilli il y a 20 ans et dit ceci:
    – »C´est facile ,on va tous quand ca nous prend chier sur la colline (qui etait a quinze metres) et il y a deux solutions,on enterre pas et en quinze jours on marche tous dedans…ou on enterre et quinze jours apres on peut a nouveau chier au meme endroit sans s´en rendre compte. et d´un.

    On m´avait dit aussi presque au meme endroit.
    Quand on fait un compost avec de la merde humaine ,il faut deux toilettes parce qu´apres la derniere merde il faut attendre un an avant de s´en servir pour le jardin.Il faut aussi ajouter a chaque caca deux poignees de feuilles mortes ou de sciure…
    C´etait un compost commun et il etait remue de temps en temps aussi.

    Ca ne me derangerait pas que l´on ameliore ces commentaires…

    Bonne journee.

  9. Bambou

    Bonjour à tous.

    De passage sur le blog, justement pour cette douloureuse question, et après lecture des commentaires, je vous propose quelques idées.

    Quand j’étais petite (y a plus de 40 ans quoi), mon père déversait chaque année le « trou à purin » au jardin. A l’époque, il n’y avait pas de tout à l’égout: eau de vaisselle et déjections étaient récoltées dans ce puits. Bon, c’est vrai que quand on vidait le trou, ça ne sentait pas la rose… mais ce n’était pas épouvantable non plus ! On n’a jamais eu de maladie, de parasites, mais par contre, toujours de magnifiques et savoureux légumes. J’ajouterais que mon père disait toujours qu’il n’y avait rien de telle que le popo humain pour faire de très gros légumes.

    Quant aux litières de chat … c’est ma grande spécialité!! J’ai 25 chats! Et bien sûr, par soucis de propreté pour l’environnement, ces messieurs-dames préfèrent rentrer m’offrir leur petits cadeaux que de les laisser traîner dans la nature (grrrr). J’utilise du pellet pour la litière (pour chauffage: ben oui, c’est moins cher car moins taxé). Et ces tonnes de déchets (oui oui, à la fin de l’année, j’y suis), je les mets sur mon terrain en mélange avec le fumier de ma jument, de mes chèvres et de mes poules… J’ai un terrain argileux, mais avec une couche de cailloux proche de la surface qui m’embête pour bêcher, je dois donc « surélever » le terrain dans des bacs pour le rendre cultivable (j’y rajoute une tonne ou deux de sable du Rhin).

    Et bien le résultat est parfait: très belles récoltes (j’ai par ex. eu des choux plus gros que ma tête la première année). Quant à l’odeur, je vous rassure, il n’y en a pas du tout! Et à ma connaissance, je ne suis atteinte d’aucune maladie ou parasite!

    Voili voilou. Je pense que rien de telle que l’expérience pour valider une quelconque théorie ;)

    Bon jardin à tous!

  10. kollen

    et le caca des poules n’a pas été cité ?
    on peut le mettre direct au potager ?

    1. Romain
      Romain

      J’en parle plus précisément ici ! http://tousaupotager.fr/quel-fumier-utiliser-au-potager-selon-ses-besoins/

      Bonne lecture,
      Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge