«

»

Juil 19

Pourquoi mes fleurs de tomate ne donnent pas de fruits?

Coulure_fleur (1)Cette année,de nombreux jardiniers se posent cette question. En effet, nous observons tous sur nos plants de tomates un phénomène assez frustrant : les pieds sont beaux et vigoureux, sains, plein de fleurs mais voilà, les fleurs finissent par sécher, tomber et ne donnent donc pas les tomates tant attendues. Quelle en est la cause?

 

 

Un petit mot sur la pollinisation chez la tomate

Lorsque l’on fait une recherche sur le phénomène des fleurs qui sèchent, on lit souvent qu’il s’agit d’un défaut de pollinisation. Attention, il n’en est rien ! La tomate est une plante autogame à fleurs hermaphrodites, c’est à dire qu’elle est capable de se reproduire elle-même, sans qu’il y ait transfert de pollen entre les individus et entre deux fleurs.

Pour rentrer dans les détails, pour qu’il y ait formation d’un fruit (ici la tomate) il faut que le pollen porté par les étamines d’une fleur rejoigne l’ovaire de cette même fleur (dans le cas d’une fleur hermaphrodite par exemple) ou d’une autre. Pour rejoindre l’ovaire, il se dépose sur ce que l’on appelle le pistil et cheminera ensuite jusqu’à l’ovaire via le tube pollinique. Or chez la plupart des variétés de tomates, le pistil est enfermé dans une corole formée des étamines soudées entre elle. Il n’est donc accessible qu’au pollen des étamines qui l’enferment. C’est pour cette raison que l’on dit qu’il est possible de récupérer les graines de tomates sans craindre les hybridations. Toutefois, chez certaines variétés le pistil ressort et les hybridations sont possibles, attention donc. Dans ce sens, les insectes butineurs ne sont pas nécessaires dans la pollinisation des tomates. Les fleurs de tomate ne les intéressent d’ailleurs que très peu. C’est le vent, et les vibrations qu’il produit, qui pollinise les tomates.

Fleurs tomate

La coulure des fleurs

On dit qu’une fleur coule lorsqu’elle ne donne rien. Aucun fruit ne fait suite à la formation de la fleur. Après s’être épanouie, la fleur se dessèche et son pédoncule jaunit. Le tout finit inexorablement par tomber, entrainant des grappes de tomates “incomplètes”. Chez les tomates, ce problème est assez courant et dû à trois raisons :

  • Stress thermique : de trop hautes températures (comme ça peut être le cas dans une serre mal ventilée) ou bien trop basses entraînent un avortement des fleurs. Les brusques variations de température sont également très souvent responsables des fleurs qui coulent. Personnellement, je pense que le retour de journées et de nuits (très) fraîches suite à de fortes températures sont la cause des nombreuses pertes de fleurs cette année.
  • Stress hydrique : comme pour les températures, un apport d’eau irrégulier (artificiel par l’arrosage ou naturel par les pluies) peut entraîner ce phénomène.
  • Détermination génétique : enfin, même dans des conditions d’humidité et de température optimales, certaines variétés (notamment à gros fruits) vont naturellement se séparer de leurs fleurs afin de permettre la maturation des fruits déjà présents.
Coulure_fleur (3)

Sur cette grappe, deux tomates ont pu se former mais les fleurs suivantes ont coulé…

 

Pour remédier à ce problème, il est donc important de veiller à ce que les plants ne soient pas dans les conditions de stress évoquées. S’il est difficile d’agir sur les trop basses températures, on peut par exemple diminuer la température en ombrant ou en ventilant dans le cas d’une serre et gérer l’apport d’eau en étant vigilent (protection contre la pluie, arrosage en cas de grande sècheresse, paillage…).

 

Comment se portent vos tomates cette année? Observez vous une coulure des fleurs?

 

 

23 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jean-Louis

    Bonjour Romain,
    Merci pour tes explications. J’ai bien des coulures de fleurs cette année. En fait je pense en avoir tous les ans plus ou moins mais je n’avais pas bien compris la cause jusqu’à maintenant.
    Certains conseillent de secouer (légèrement) les fleurs pour diminuer ce phénomène , personnellement je n’ai jamais testé cette méthode.
    A +

    1. Romain
      Romain

      Salut Jean Louis,

      Les fleurs peuvent couler car elles ne sont pas pollinisées dans des cas précis où la pollinisation naturelle (par le vent chez la tomate) n’a pas lieu. Dans des serres par exemple. Dans ce cas en effet, en secouant les plants, on assure la pollinisation mais ça reste très anecdotique comme cause de coulure chez la tomate (par contre, c’est très courant chez les poivrons ou piments).

      Cette année cependant, la coulure des fleurs est beaucoup trop généralisée pour que ce soit un manque de pollinisation. D’autant que ça apparait même sur des plants en extérieur et le vent n’a pas manqué..

      ++,
      Romain.

      1. Jean-Louis

        Salut Romain,
        Pour info : tous mes plants de tomates sont en extérieur.
        A+

  2. dorigord

    Ne pourrait-il pas avoir également un excès d’azote?.
    Cette année, j’ai voulu tester le BRF sur une petite surface. J’y ai mis qq pieds de tomates qui sont venus rapidement à fleurs, les pieds sont grands, mais une seule tomate en tout. Alors que les pieds de même provenance, mis ailleurs, sont bien montés à fruits.
    Merci pour toutes tes explications

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Un excès d’azote aurait plutôt tendance à empêcher la formation des fleurs au profit du feuillage. Le souci ici vient bien de la nouaison (moment où la fleur se transforme en fruit).

      Le BRF en revanche cause plutôt une faim d’azote (un manque) qu’un excès. Car la dégradation du BRF mobilise énormément d’azote. S’il est de l’année, c’est possible qu’il soit en cause dans le phénomène que tu observes sur tes tomates. En règle générale, on préfère épandre le BRF une année avant la mise en culture.

  3. Gilles - Un Jardin Bio

    Bonjour Romain,

    Je pense également que les fortes variations de température sont en cause pour ce phénomène cette année, même si chez moi, la floraison et la formation des fruits se passent très bien (malgré également un temps qui joue au yoyo entre chaud (très) et frais…)
    Je rajouterais une cause à laquelle peu de jardiniers pensent : la bouillie bordelaise ! Le cuivre a pour effet de faire avorter les fleurs … il est d’ailleurs indiqué sur les emballages de ne pas traiter sur les fleurs. Aussi, par un début d’été comme celui-ci, les traitements à la bouillie bordelaise sont souvent nombreux… Je peux ainsi observer autour de chez moi des pieds de tomates entièrement bleus et certes préservés du mildiou… mais avec peu ou pas de fruits….
    Gilles – Un Jardin Bio Articles récents…Promo d’été sur la prestation de Conseils à la DemandeMy Profile

    1. Jean-Louis

      Bonjour Gilles,
      J’ai 4 ou 5 plants de vigne et je les traite avec beaucoup de réticence à la bouillie bordelaise. En fait je me retrouve souvent avec des raisins malades et en partie inconsommables (cette année par exemple). Aurais -tu (quelqu’un aurait ?) des conseils pour remplacer cette bouillie bordelaise par une méthode bio?
      Merci d’avance.

      1. Romain
        Romain

        Salut Jean-Louis,

        Peut être Gilles aura d’autres conseils (et je n’en doute pas), mais perso j’ai remplacé la BB par une solution de bicarbonate de soude entre 5 et 10g/L d’eau. En deux années, ça s’est avéré très efficace sur les tomates et pomme de terre. Je n’ai pas testé sur vigne, mais c’est assez généraliste comme traitement contre les maladies fongiques. Ca devrait faire l’affaire.

        A bientôt,
        Romain.

      2. Gilles - Un Jardin Bio

        Bonjour Jean-Louis et Romain,

        Oui le bicarbonate de soude est efficace… mais malheureusement pas autorisé en agriculture biologique, bien que moins nocif (ce n’est que mon avis) que la bouillie bordelaise, qui elle est autorisé .. Etant certifié AB, je ne peux donc pas l’utiliser… et me contente de renforcer mes plants par des purins de consoude, ortie et prêle. Mais quand les conditions climatiques sont propices au développement du mildiou (pluies régulières et fraîcheur), ce n’est pas forcément suffisant… La meilleure solution en maraîchage : cultiver les plants sensibles sous abri. Mais cette solution n’est pas vraiment applicable à la vigne.

      3. Miguel

        Bonjour, le purin d’ortie est un excellent moyen d’éviter toutes sortes de maladies. Simplement, il est tellement facile de le fabriquer que personne n’en parle et qu’il était d’ailleurs interdit jusqu’à peu.
        Aujourd’hui autorisé, il apporte de l’azote aux plantes et peu être pulvérisé sur les feuilles comme insecticide.
        Attention aux dosages, car il peut aussi être un excellent désherbant si il est utilisé pur !

    2. Romain
      Romain

      Salut Gilles,

      Tu fais bien de parler de la BB, je ne me rappelais pas de cet effet indésirable qu’elle pouvait avoir ! Comme tu dis, les tomates schtroumpfs sont courantes cette année :)

      Merci encore pour le partage de ton savoir !
      Romain.

  4. Françoisette

    Nouvelle venue dans votre blog, j’y trouve -enfin !- des réponses à mes bêtes questions de nunuche en potager…Personne n’a pu m’expliquer pourquoi la terre de mon potager semblait couverte de « moisi » en début de saison : fraises, salades et plants de tomates poussaient entourées de petits ronds blancs de « moisissure » (champignons ? bactéries ?) Trop d’eau ?…Oups ! je sens que je vais me faire remarquer…Merci d’avance.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Je vous rassure, il n’y a pas de questions « nunuches » au potager. Nous sommes tous passés par ces incompréhensions, ces questionnements, avant de trouver une réponse ! C’est pour ça que j’ai voulu faire ce blog. Pour répondre aux questions que je me suis moi même posé il y a quelques années et auxquelles j’ai souvent eu du mal à trouver réponse.

      Pour votre terre, difficile de répondre avec certitude comme cela. Il me faudrait une photo si vous en avez et quelques informations sur la façon dont vous cultivez votre potager. A quelle fréquence arrosez vous? Paillez vous le sol? Avec quoi? Est ce sur ce paillis que cette moisissure se développe? Entraine-t-elle des problèmes sur vos cultures?

      A priori je penserai en effet à un développement de champignons qui pourraient être favorisés par une humidité importante et une couverture du sol à dominante ligneuse (boisée type écorce, broyat de bois, …). Mais je ne souhaite pas m’avancer sans en savoir un peu plus sur les questions évoquées au dessus :).

      Je prends contact avec vous par mail, si vous avez des photos vous pourrez me les envoyer !

      A très bientôt et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.
      Romain.

  5. MISS MM

    Bonjour,
    Pour ma part, même si les pieds sont plutôt beaux chez moi (pour l’instant), je ne pense pas que j’aurai une grosse production de tomates cette année. Enfin… je verrai bien. De toute façon, je ne me suis pas assez occupée de mon potager, sans doute à cause du temps, ou trop humide ou bien beaucoup trop chaud qui ne me donnait pas l’envie de travailler à l’extérieur :-( Ce message juste pour signaler qu’ici (dans le Loiret), j’ai entendu plusieurs jardiniers dire qu’ils avaient dû arracher leurs pieds de tomates qui avaient totalement noircis ! Encore un effet du temps bizarre je pense.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      On dirait que cette année, nous nous sommes tous laissés prendre par le temps et le potager en a un peu souffert. J’ai également entendu dire que le mildiou était fulgurant cette année. La faute à l’alternance journées chaudes/nuits froides et à l’humidité constante sans doute !

      A bientôt,
      Romain.

  6. grelinette

    Le manque de pluie en Languedoc-Roussillon cette année est préoccupant et des mesures de restrictions ont été publiées, le coté positif c’est que mildiou , oïdium, limaces etc ont pratiquement disparu , cela m’a permis de m’équiper (tomates aubergines poivrons en extérieur)) en arrosage « goutte à goutte » et le résultat est excellent ; pas de fleurs qui coulent , pas de cul noir ! j’ai laissé beaucoup de gourmands afin que les plants soient bien ombragés car nous avons une forte chaleur (sud Montpellier)

  7. emeraude

    Bonjour. Dans ma serre froide idem des feuilles et des feuilles fruits très peu! 1ére année ce phenoméne. Est t’il possible de couper un peu les feuilles envahissantes, voir rabattre le bout des plants de façon à donner peut être l’occasion aux miss fleurs de sortir?
    Ps. J’ai mis du miel sur les feuilles pour les abelle abeilles. Je vs donne des infos sur cette expérience..

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      On peut en effet tailler (modérément) les feuilles, mais même si les abeilles n’accèdent pas aux feuilles cela n’empêche pas les fruits de se former. J’ai déjà lu en effet que l’on pouvait vaporiser du miel ou du sucre sur les feuilles pour attirer les pollinisateurs mais je n’ai jamais tenté. Attention tout de même au développement des champignons que cela peut favoriser.

      J’attends votre retour d’expérience !

      A bientôt,
      Romain.

  8. Vincent

    en générale ce sont mes première fleurs qui coulent ,d »autant plus que le plant a été a l’étroit dans son godet,pour le mildiou ,cette année j’ai testé avec succès le bicarbonate de soude(je me demande bien pourquoi il n’est pas autorisé en bio),je me demande si le bicarbonate de potassium fonctionne aussi,
    ça serai plus intéressant de faire un apport de potasse que de sodium…

    1. Romain
      Romain

      Salut Vincent,

      C’est dommage que ce produit ne soit pas autorisé en bio oui, mais peut être que l’on peut espérer un changement comme pour les purins! Pour le bicarbonate de potassium, il y a fort à parier que cela fonctionnerait aussi car c’est un bon neutraliseur d’acidité également et il entraverait donc tout autant le développement des champignons.

      Romain.

  9. vero2A

    Bonjour, moi c’est curieux car j’ai des tomates cerises mais pas les autres espèces et elles sont
    plantées et arrosées au même endroit !!!!
    peut etre avez vous une solution , je vis en corse à Ajaccio donc très chaud !!!!
    merci d’avance
    Véro2A

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Les tomates cerises sont beaucoup moins sensibles aux maladies et autres problèmes de culture car elles sont beaucoup plus proches de la tomate originelle. Malheureusement, hormis les solutions évoquées dans l’article je n’en ai pas d’autres.

      A bientôt,
      Romain

    2. Jean-Louis

      Bonjour,
      J’ai eu le même résultat l’an dernier. Sur 6 variétés seule une variété de tomates cerises a donné une belle récolte et il a fait très chaud. J’avais une autre variété de tomates cerises (les snow white) qui n’ont quasiment rien donné.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge