«

»

Fév 02

Protéger les artichauts pour l’hiver

Les artichauts supportent aisément les températures négatives à condition de bénéficier d’une bonne protection. Après m’être donc rapidement renseigné j’ai remarqué qu’il y avait autant de techniques que de jardiniers pour protéger ses artichauts… Je ferais donc moi aussi à ma sauce.

Toutefois il y a quand même deux constantes qui reviennent à chaque fois :

  • L’artichaut doit bénéficier d’une protection efficace contre les gelées et contre les vents
  • L’humidité ne doit pas stagner dans la protection sous peine de faire pourrir le cœur de l’artichaut

 

Nettoyer les pieds d’artichaut

DSCF2368

La première chose que j’ai fait consistait à « nettoyer » mes deux pieds d’artichauts. J’ai donc supprimé les tiges et feuilles sèches (celles qui ont porté des artichauts cet été) en coupant le plus près du sol possible. J’ai aussi enlevé les jeunes feuilles issues des œilletons qui présentaient des signes de dessèchement afin d’éviter qu’elles pourrissent et entraine la pourriture du cœur. Bref, en gros, j’ai retiré tout ce qui ne me plaisait pas et qui, à terme, risquait de pourrir. D’ailleurs, ça ma permis de remarquer que mes artichauts s’étaient fortement multiplié ! Près de 5 œilletons par pied, l’année prochaine je procèderais peut être à une division.

DSCF2369

 

Mise en place de la protection

Tout d’abord j’ai commencé par grouper les feuilles pour éviter qu’elles ne s’étalent trop (c’est plus simple pour mettre en place la protection par la suite) mais aussi pour éviter que le vent et le froid ne s’engouffre trop auprès du coeur du plant. Toutefois, j’ai préféré ne pas trop serré pour que le tout respire encore suffisamment. Enfin, mieux vaut utiliser un matériau qui ne blessera pas les feuilles comme le rafia par exemple.

DSCF2370

Ensuite, il faut mettre en place la protection. Les avis divergent sur internet sur la méthode donc j’ai fait comme j’estimais être au mieux. On verra bien. J’ai respecté trois principes :

  • L’air doit circuler pour éviter à l’humidité de stagner
  • La protection sert à protéger du froid et des vents principaux
  • La protection doit être modulable pour les jours où, même au coeur de l’hiver, il fait beau

Concernant les matériaux donc j’ai fais un tour de mon jardin et j’ai glané quelques matériaux de récup (un parpaing, des pavés et du carton). J’ai ensuite assemblé tout ça de manière à couper les vents dominants de ma région (vent d’ouest) et les vents les plus froids (vents du nord). Les côtés à l’est et au sud sont plus dégagés afin que les plants bénéficient des premiers rayons de soleil du matin qui vont vite réchauffer l’atmosphère et aussi du soleil de toute la journée.

DSCF2372

Je n’ai pas collé ce muret à l’artichaut toujours pour que l’air puisse circuler. Et enfin, j’ai réparti tout autour de ce muret une seconde isolation composée principalement de feuilles mortes. Lentes à se décomposer, elles seront présentes tout l’hiver. J’ai voulu également essayé une chose, je n’en suis pas sûr mais on verra bien : j’ai placé sous les feuilles mortes une couche d’une vingtaine de centimètres de déchets de légumes que je récupère chez un ami maraîcher. Au menu, divers déchets de choux et de salades essentiellement. La fermentation de leur décomposition devrait générer de la chaleur (cela se voit bien l’hiver dans les champs où l’on voit de la « fumée » se dégager des tas de fumier en décomposition). C’est toujours un plus je pense.

DSCF2371

Et enfin, les jours où de fortes gelées seront annoncées, je complèterais cette protection avec un voile d’hivernage recouvrant le tout. A surveiller régulièrement bien entendu !

Et vous comment protégez vous vos plants d’artichauts pour l’hiver?

18 commentaires

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Marcelle

    Merci pour ces idées. Ma grandmère, qui a un pouce vert, m’a dit que les artichauts sont très delicates! Elle utilise des auvents pour les protéger dans l’hiver, est-ce que c’est une bonne idée? C’est une méthode un peu plus chère, mais c’est bien pour elle!

    1. Romain
      Romain

      En effet, les artichauts ont parfois du mal a passer l’hiver mais à part cela, leur culture est plutôt facile. Quant aux auvents et bien si cela marche il faut croire que c’est une bonne idée! Il n’y a pas de méthode miracle, il faut essayer et voir ce qui marche chez soi :).

  2. Raymond

    Bonjour Romain

    Bravo pour ton article.
    L’année passée j’ai planté deux plants d’artichaut. J’ai mis des graines dans un pot et ensuite replantés 3 autres plants. Pour l’hiver, j’ai mis des feuilles, une caisse en carton dans le lesquels j’ai de la frigolite par plaque de 3 cm. Ensuite j’ai recouvert ce carton d’un sac poubelle.
    Au printemps 2 ont survécus mais je ne sais pas si ce sont les plants ou ceux dont j’avais planté des graines.
    A mon avis les plants ont pourris par manque d’air et de lumière.
    Pour cette hiver, je fais faire un petit mur de brique tout autour, mettre de la frigolite si celà tient et un verre transparent pour la lumière.Qu’en penses tu ?
    Encore une petite question : j’ai un plant d’artichaut qui a poussé à 5cm du plant initial. Peut-on et comment le déplacer d’un mètre pour en avoir 4 l’année prochaine ?
    Merci pour vos réponses et à bientôt.
    Amicalement.
    Raymond.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Raymond,

      Merci pour ton commentaire :)

      Je pense en effet que tes plants avaient pourri l’hiver dernier, il faut être très vigilent sur ce point. Parce que si l’artichaut redoute les grands froids, il aime encore moins l’excès d’humidité !

      Pour ton installation de cette année, je pense qu’elle est très bien pour ce qui est des « mûrs » mais en revanche, je crains que la plaque de verre ne soit pas recommandée. Personnellement, j’y vois deux inconvénients qui risquent d’endommager tes plants :
      – sous ce genre de plaque la température peut très vite augmenter si le soleil se met à cogner (ce qui peut arriver l’hiver même s’il fait très froid). Or il est important que l’artichaut « comprenne’ que l’on est en hiver et qu’il ne se mette pas à refaire du feuillage à outrance parce qu’il croit que le printemps revient avec cette hausse de la température.
      – l’humidité aura du mal à s’évacuer et l’air circulera mal, les pieds risquent à nouveau de pourrir..

      Je te conseillerai plutôt de couvrir par un voile d’hivernage (dont l’épaisseur dépendra de la rudesse de l’hiver par chez toi). A titre d’exemple, chez moi en Bretagne l’année dernière je n’ai quasiment jamais couvert ma construction, j’ai seulement mis un voile p17 les nuits où de fortes gelées étaient annoncées. Voile que je m’empressais d’enlever dès que les températures réaugmentaient un peu pour que l’ensemble soit bien ventilé et que l’humidité ne stagne pas. Ainsi, j’ai pu protéger un Gros vert de Laon (rien d’exceptionnel, il supporte très bien le froid) mais aussi (et là c’est un peu plus fort :) ) un violet de Provence.

      Pour ton autre question, ton artichaut drageonne c’est normal. Tous les ans, de nouveaux petits plants apparaissent autour du pied initial. Le mieux c’est de ne pas y toucher tout de suite. On conseille de les séparer du pied mère (c’est ce que l’on appelle l’oeilletonnage) tous les 3 à 5 ans et de s’en servir pour remplacer le pied mère justement (qui produira de moins en moins maintenant) et agrandir sa culture si on le souhaite. On pratique en général, courant mars avril. En Bretagne et dans le Sud on peut aussi le faire en septembre mais cela peut fragiliser les plants pour l’hiver. Donc, je te conseillerais d’attendre ! Au jardin, la patience est souvent ce qu’il y a de mieux pour faire les choses bien :)

      J’espère t’avoir répondu !

      Bonne soirée à toi,
      Romain.

  3. fab77

    Pour ma part je vais attacher les feuilles puis je mettrai une bonne couche de brf au pied en faisant une butte et si de grands froids sont annoncés je déposer un voile d’hivernage dessus.

  4. vanseuningen

    Que faire quand le pied d’artichaut s’est totalement couché va t’il reprendre? Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Il y a de fortes chances qu’il reprenne si le coeur n’est pas pourri. Si les feuilles couchées sont mortes, coupez les au plus bas mais attention à ne pas blesser de parties saines, il se peut que de petits bourgeons de feuilles (les oeilletons) attendent patiemment le printemps.

      A bientôt,
      Romain.

  5. Debernard

    Bonjour, les feuilles de mes artichauts viennent de geler , faut-il les couper maintenant ou attendre le printemps ?

    Les pieds étaient protégés par une bonne épaisseurs de feuilles grande, vont-ils repartir avec les beaux jours ?

    Merci pour votre aide. Raymond D

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      En effet, mieux vaut les couper car elles risquent de pourrir et de faire pourrir le coeur de l’artichaut.

      Normalement, les pieds repartiront sans problème, jetez y un oeil de temps en temps d’ici les beaux jours en écartant les feuilles par beau temps pour que ça sèche un peu.

      Bonne continuation,
      Romain.

  6. Malesset

    Bonjour,
    Je ne sais que faire avec mes artichauts en cette mi-novembre. Ils n’ont quasiment rien donné cette année, les feuilles (très saines) font 1 m de haut … je suis en Haute Provence, 600 m d’altitude, avec des froids qui peuvent être intenses, et surtout des différences de température jour / nuit qui dépassent facilement les 20° (été comme hiver) … plus terre argileuse.
    J’imaginais tout couper à 30 cm, protéger par paillage abondant + voile d’hivernage, en pensant que ça redémarrerait au printemps prochain.
    Qu’en pensez-vous?
    Bien cordialement

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      J’ai le même souci que vous avec certaines variétés alors que d’autres plants sont beaucoup plus courts et produisent eux. Si le problème persiste l’année prochaine, peut être faudra-t-il envisager de remplacer vos pieds.

      Pour leur faire passer l’hiver, je pense que vous avez la bonne solution. J’ajouterai quand même quelques pierres au nord pour couper les vents froids et accumuler de la chaleur en journée. Attention au paillis toutefois, il ne faut pas que l’eau s’accumule trop et fasse pourrir. Regardez de temps en temps cet hiver et remplacer le paillis dès que c’est trop humide !

      Bonne journée,
      Romain

      1. Malesset

        Merci Romain.
        Mon terrain est protégé du nord, mais pas de l’ouest (mistral). je vais me débrouiller pour faire une fausse haie avec quelques plumets de bambous.
        Cordialement,
        J.F.

  7. Culture aquaponique

    Salut Romain! Merci pour ton article. Je viens de couvrir mes artichauts avec un voile d’hivernage et 4 piquets et un autre avec du papier à bulles qui me restait. Mon voisin m’a dit que ça pouvait passer l’hiver sans voile mais je préfère être prudent c’est plus préférable vu le climat en ce moment… Merci et à bientôt. Pierre

    1. Romain
      Romain

      Salut Pierre,

      Faut que tu fasses gaffe avec le papier bulle qu’il n’y ait pas trop d’humidité à rester dans la plante ce qui risquerait de la faire pourrir. Je ne sais pas quel est le climat par chez toi, chez moi en Bretagne près de Rennes, je ne le couvre que lorsque de grosses gelées sont annoncées (autant te dire que les derniers hivers, ça n’a pas été souvent…).

      Après, l’expérience des anciens est souvent vérifiée même si on a tendance à être toujours trop prudent !

      A bientôt,
      Romain.

  8. bellenger roger

    Moi tout simplement avec de la fougère, que j’attache autour avec des ficelles , et je bute un peu a la base, la fougère ne pourri pas et cela reste aéré

  9. Maryse

    Bonjour, en ce qui concerne les œilletons , faut-il les supprimer et comment ? J’ai essayé d’en récupérer (cela n’est pas facile car la base des racines est super dure) de les mettre en godets pour qu’ils grandissent et ne gênent pas la plante mère. Cela a fonctionné, mais des oeilletons qui poussent toujours. Je vais finir par être envahie.
    J’ai également coupé la tige du pied mère qui était sèche et mesurait plus d’un mètre de haut. Elle avait tendance à pencher trop.
    De plus, j’aimerai savoir si l’on peut cuisiner et manger les feuilles de la plante comme on le ferait pour des blettes ou des fânes de carottes ?
    Merci pour vos conseils

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      En effet, il est conseillé de supprimer les oeilletons en les coupant à la base pour éviter que le plant ne grossisse démesurément aux dépens de la production. Pour les récupérer, le mieux est de sortir de terre toute la motte et la trancher avec une bêche bien affutée. Chaque année des oeilletons poussent, c’est normal.

      A ma connaissance, les feuilles des artichauts ne se mangent pas.

      Bonne culture !
      Romain

  10. Malesset

    Bonjour à tous et toutes,
    Retour d’expérience un an après mon post de novembre 2015: j’ai retiré toute les feuilles mortes ou en mauvais état.
    J’ai tout coupé à 15 cm de hauteur et recouvert de 30cm de paille et feuilles mortes (donc très aéré), et recouvert le tout d’un voile d’hivernage en double épaisseur (-12°);
    résultat: dès la mi mars les plants poussaient le voile d’hivernage vers le haut. je ne l’ai retiré qu’au 20 avril, et nous avons eu une production satisfaisante, avec un peu d’arrosage, à cause d’une sècheresse catastrophique (des arbuste de haies de 15 ans on crevé!).
    Je vais donc réitérer l’opération en novembre.
    Amitiés

  1. Quoi semer et planter au mois de décembre

    […] Poser des dernières protections hivernales (découvrez l’article de Romain sur la protection des artichauts) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge