«

»

Fév 05

Quand et comment semer les piments et poivrons ?

Poivron Mini Chocolate Bell (1)Piments et poivrons sont des cultures longues qui demandent un certain temps à des températures suffisantes afin de fructifier et offrir de belles récoltes. Il est donc indispensable de semer assez tôt pour laisser le temps aux jeunes plantes de se développer et bénéficier du soleil estival au bon moment.

 

Un semis précoce…

Le 15 mai est un repère que tout jardinier connait : au-delà il est possible de mettre en terre toutes les cultures presque sans crainte de gelées. Cette date est également valable pour les poivrons et piments, voire un peu plus tôt s’ils sont cultivés sous serre. Seulement pour que nos plants de poivrons soient prêts à cette date, il est indispensable d’anticiper !

Les poivrons et piments se sèment donc de la mi-janvier à la mi-février : plus tôt, vos plants souffriront d’attendre dans de petits contenants et plus tard, vous risquez de ne les voir fructifier qu’à la fin de l’été et donc trop tard pour leur maturation.

Personnellement, cette année j’ai décidé de semer fin janvier. L’année dernière j’avais semé mi-janvier et mes plants ont un petit peu trop attendu en pot, je vais donc être plus patient !

Comme moi, je vous conseille de bien noter la date de votre semis cette année et de l’adapter l’année prochaine si besoin !

 

… implique des contraintes particulières

Le premier point posant souci dans le semis de piments et poivrons concerne la température de germination. En effet, ces petits sont frileux et ont besoin d’un minimum de 25°C pour commencer à germer, leur optimum se situant autour de 28-30°C. Ces températures sont impensables en extérieur en France en janvier et même en intérieur, à moins que vous ne viviez en sauna. Il est donc nécessaire de faire ses semis en intérieur, voire d’y ajouter une source de chaleur pour obtenir un bon résultat. On parvient à obtenir des germinations à des températures inférieures mais le pourcentage d’échec est nettement plus élevé.

Le second problème d’un semis précoce, c’est le manque de luminosité et donc le risque que les semis filent. Il faut alors être très attentif à cela et offrir un maximum d’ensoleillement aux jeunes plantules.

 

Ma méthode

J’aurais aimé vous proposer une solution ne nécessitant aucun apport d’électricité, certains semblent y arriver, mais malheureusement sans chauffage ni lumière artificielle je ne suis jamais parvenu à de bons résultats. Soit mes graines ne levaient pas, soit les semis filaient et les rares qui survivaient étaient tellement frêles qu’ils ne m’ont jamais rien donné.

Alors pour ceux que ça tente, voici comment je procède :

  • J’utilise des graines congelées qui ont une meilleure germination. Si vous n’avez pas la place dans votre congélateur pour y stocker toutes vos graines comme je le fais, placez-les au moins 48h avant de semer afin de lever la dormance des graines.
  • Je fais mon semis en godet individuel, en plaque alvéolée ou en mini-mottes selon mes envies mais toujours avec un terreau à géranium. Cette année, je ferais mes semis dans les éponges RootIt que j’ai testé l’année dernière et qui m’ont complètement séduit. C’est un petit coût supplémentaire mais vraiment très très pratique.
Semis poivrons (1)

Les éponges de semis coûtent un peu plus chères mais elles ont de nombreux avantages : semis plus facile et rapide, très bon enracinement, meilleur contrôle de l’hygrométrie, manipulation plus aisée, …

 

  • Deux graines sont semées dans chaque contenant. Si les deux lèvent, seul le plant le plus vigoureux sera conservé, le second sera coupé proprement à la base et bouturé.
Bouture poivron

Les poivrons se bouturent aussi facilement que les tomates. Pour preuve, ce Mini Bell en rab coupé proprement et laissé une semaine dans de l’eau (ici j’aurais dû le rempoter un peu plus tôt mais j’ai laissé pousser pour la photo !)

 

  • Les graines sont légèrement recouvertes (2-3 mm de terreau maximum), le tout bien humidifié au vaporisateur et saupoudré de charbon de bois pilé ou de cannelle moulue pour éviter le développement de champignons.
  • Je place ensuite l’ensemble dans mon enceinte de germination artisanale ou dans ma GrowBox, avec un chauffage (cordon chauffant et thermostat ou mini serre chauffante selon la quantité) réglé sur 28°C en permanence.

Chambre de culture (2)

  • Il ne reste plus qu’à attendre que ça germe. Dès lors que les premières pousses apparaissent, j’allume ma lumière horticole avec un programmateur 12 h allumé et 12 h éteint. Enfin, lorsque tout est bien germé, je réduis le chauffage à 25°C durant les 12h de jour et je coupe pour les 12h de nuit (ca ne descend pas en dessous de 17°C).
  • Ensuite, je conserve une humidité très légère (attention à ne pas trop arroser !). Il faut attendre que la surface commence à se dessécher avant d’arroser et cela tiendra jusqu’au stade 2 à 4 vraies feuilles où il faudra envisager un rempotage dans un contenant plus grand.
Cheiro Roxa (1)

Ici, ce piment Cheiro Roxa a apprécié d’être repiqué dans un contenant plus grand !

 

 

Vous pouvez appliquer une même méthode sans chauffage ni lumière artificielle, le risque de loupés est plus grand mais c’est toujours mieux que rien !

 

Bon semis à tous, et n’hésitez pas à partager vos méthodes en commentant !

 

 

20 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Yannick

    Salut Romain,

    Super article :) Depuis l’année dernière, j’essaie de calculer le temps « idéal » qu’une plante a besoin depuis le semis jusqu’au moment de le plantation. De cette manière, cela évite qu’elles soient en attente de leur repiquage en pleine terre avec toutes les conséquences.

    Pour les piments, poivrons, aubergines je compte environ 3 mois, penses-tu que cela soit suffisant ?
    A très bientôt
    Amitiés
    Yannick

    1. Romain
      Romain

      Salut Yannick,

      Content de te revoir ici !

      C’est la méthode la plus simple en théorie en effet pour bien savoir comment semer, mais malheureusement ce n’est pas toujours si facile à appliquer. Et particulièrement chez les poivrons et les piments car le délai entre le semis et la plantation va dépendre de beaucoup de facteurs :
      – L’espèce cultivée (les C.annum peuvent germer et pousser assez rapidement alors que les C.chinense par exemple vont être plus capricieux à lever ce qui peut décaler facilement de 15 jours entre ces deux espèces…)
      – Les conditions de semis (avec ou sans chauffage)
      – Les conditions de culture ensuite avant la plantation : luminosité, richesse du substrat, rempotage aux bons moments etc.

      Pour essayer d’être un peu plus concret tout de même, mais tu comprends que c’est bien à prendre avec des pincettes, on peut compter environ 3 mois pour aubergines et les C.annuum (les poivrons et quelques piments) dans des conditions optimales de semis. En revanche, je partirais plus sur 3 mois et demi, 4 mois pour les piments d’autres espèces (C.chinense, C.baccatuum, C.frustescens et C.pubescens) ou dans le cas de semis suboptimal.

      Désolé pour cette réponse un peu intermédiaire mais il est impossible de donner une méthode toute faite applicable dans tous les cas et je ne souhaite pas t’induire en erreur.

      A bientôt,
      Romain.

  2. fab77

    Les miens sont semés depuis mi janvier en mini serre chauffante,piment et poivrons sont bien levés,par contre plus dur pour les aubergines,la serre est placée devant la baie vitrée du salon( plein sud),je tourne la serre plusieurs fois par jour,j’attends que les plants soient plus fort pour les installer en godets toujours en serre chauffante,je n’ai pas de recul par rapport à cette culture car c’est la première fois que je fais poivrons et piments,je teste donc.

    1. Romain
      Romain

      Salut Fab,

      Les aubergines chez moi ça a toujours été tout l’un tout l’autre, soit rien ne germait soit tout prenait ! Tu es dans les temps en tout cas, donc tu as de grandes chances de faire une belle saison :)

      Pour les rempotages, tu as raison d’attendre qu’ils soient assez forts mais surtout n’attends pas trop. S’ils végétent trop longtemps dans un contenant trop petit, ça peut être très préjudiciable et entrainer un arrêt de croissance très long.

      Hâte d’avoir des nouvelles de l’évolution de tes semis !

      A bientôt,
      Romain.

      1. fab77

        Salut,Romain,sur quoi je m’base pour le rempotage?le nombre de feuilles?j’avais l’intention ensuite après le rempotage de mettre les godets dans la mini serre chauffante avec un peu d’eau dans le fond,t’en penses quoi?

        1. Romain
          Romain

          Salut,

          Le nombre de feuille est une bonne indication en général oui. Compte 2 à 4 vraies feuilles (pas les cotylédons), à ce stade ils encaissent sans problème les manipulations.

          Ensuite, je te conseille de les laisser 24-48 h sans chauffage pour qu’ils se remettent tranquillement. Après tu peux rallumer le chauffage en journée et le couper pour la nuit. Un delta de température d’une dizaine de degré entre le jour et la nuit est très profitable aux poivrons.

          Pour l’eau, garde ton terreau humide mais pas trop détrempé sinon tu risques de faire pourrir les racines. Dans le fond, je met de l’aquanappe moi. On trouve ça en jardinerie mais c’est super cher alors que desfois ça vaut rien dans les magasins de bricolage qui vendent ça comme couverture de protection (ca ressemble à un drap de vêtements broyés et ça retient très bien l’eau, sans pour autant que les pots nagent !).

          A bientôt,
          Romain.

  3. Gilles

    Salut Romain,

    Juste pour info, je sème en intérieur, derrière une vitre, sans chauffage supplémentaire, à une température ambiante de 20°C… et ça germe très bien.

    Amitiés,
    Gilles
    Gilles Articles récents…Calendrier de cultures Février 2015My Profile

    1. Jean-Louis

      Salut à tous,
      Ouf, merci Gilles. Je vais démarrer, pour la 1ére fois, un semis de poivron dans les conditions que tu décris.
      Merci Romain également, je vis tester ta méthode mais sans le système de chauffage.
      Cordialement

  4. Cindy

    Il est trop beau ton plant de piment Romain ! J’aimerais bien en faire pousser aussi, en plus j’adore ça en cuisine :-)
    Bon ben avec tout ça je suis pas en avance, moi qui n’ai encore rien semé ! Il faut dire que je n’ai pas l’équipement pour l’éclairage. Tu penses que c’est jouable quand-même ? Je suis exposée plein sud et la baie vitrée est très grande, toutes mes plantes d’intérieur sont ravies.
    L’année dernière ça s’est bien passé pour mes poivrons, eux n’ont pas filé du tout (semés mi-mars en mini serre) mais je les ai sorti trop tôt,ils ont stoppé leur croissance pendant des semaines avant de repartir. Pas question de me faire avoir cette année pour mes nouveaux plants, ils resteront bien au chaud jusqu’à ce que les températures soient réellement chaudes !
    Cindy Articles récents…Récupérer la vieille terre des plantes en potMy Profile

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir !

      Oui c’est jouable avec ta serre chauffante. Il faut que tu chauffes jusqu’à ce que ça germe et dès que ça a germé tu coupes et tu les mets en pleine lumière derrière ta baie. Ils fileront un peu mais ça devrait aller. Si mi-mars n’était pas trop tard l’année dernière pour tes poivrons tu peux partir sur fin février début mars pour les piments. C’est un pot tard, mais en pot tu peux prolonger la saison en intérieur donc ça va.

      A bientôt,
      Romain.

  5. fab77

    Romain,je voulais savoir , au moment du repiquage des piments et des poivrons,dois je repiquer en allant le plus haut sur la tige comme pour les tomates?D’autres racines se formeront sur la tige?

    1. Romain
      Romain

      Tout à fait, tu peux repiquer jusqu’aux cotylédons. Les aubergines également, je pense que la pousse de racines secondaires est valables chez toutes les solanacées, à vérifier avec les morelles par exemple.

  6. Jean-Louis

    Bonjour Romain,
    Rien à voir avec le sujet encore que.
    Tu nous avais passé un message pour nous dire qu’on bénéficiait de remise chez La Bonne Graine (j’espère ne pas me tromper de société) en utilisant un code. J’ai perdu ton message. Peux tu nous redonner l’info.
    Merci d’avance.
    Jean-Louis

    1. Romain
      Romain

      Salut Jean Louis,

      Pour La Bonne Graine il suffit que tu entres mon adresse mail à l’inscription dans le champs « parrainage » (tousaujardin35[@]gmail.com sans les crochets). Tu auras 10% sur ta prochaine commande !

      A bientôt et bons achats !
      Romain.

      1. Jean-Louis

        OK merci Romain

  7. Millet

    Salut!

    J’ai une astuce pour éviter que mes plants filent sans lumière artificielle. L’année dernière j’ai obtenu des plants de piments antillais et des plans de tomates avec cette méthode.

    L’idée est simple. Quand il fait chaud, la plante veut pousser. Mais si il manque de lumière elle va pousser démesurément vers le haut pour rechercher une lumière qui n’existe pas… et va filer. Pour éviter cela, il faut faire en sorte qu’en l’absence de lumière, la plante ne pousse pas, c’est à dire qu’il faut qu’elle ait froid.

    Ma méthode est simple : le jour je mets mes plants près d’une fenêtre avec radiateur. La lumière du jour suffit aux plants. Tandis que la nuit je déplace mes plants dans une pièce non chauffée. Par exemple une cave ou une salle de bain (où on aura éteint le chauffage la nuit bien sûr!). La seule vraie contrainte est de déplacer les semis chaque soir jusqu’à maturité. Mais ça évite l’usage de matériel spécifique.

    Voilou!

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Merci pour ton partage ! En effet, les semis qui filent, c’est dû à un mauvais équilibre température lumière et si l’on peut déplacer ses plants c’est préférable à l’ajout d’une lumière artificielle !

      A bientôt pour d’autres très bonnes interventions j’espère !
      Romain

  8. Sissi

    Salut!
    Je suis encore novice… est ce que tu peux m expliquer pourquoi il faut mettre les graines en dormance avant les semis 48h au congélaguer?
    Et merci pour ces partages d experiences!!!
    Sissi

    1. Romain
      Romain

      Salut Sissi,

      Il existe des mécanismes dans les graines leur permettant naturellement de ne pas germer au mauvais moment. Par exemple, si elles germaient juste avant l’hiver, les jeunes pousses risqueraient de geler. Les graines « attendent » donc que l’hiver passe sans germer et dès lors que les températures remontent, elles se mettent à germer. Placer les graines au congélateur permet de simuler l’hiver et ainsi de « faire croire » qu’elles peuvent maintenant germer sans crainte.

      Voilà pourquoi procéder ainsi permet d’améliorer les résultats !

      A bientôt,
      Romain

      1. Sissi

        Merci beaucoup pour ces explications! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

CommentLuv badge