«

»

Avr 15

Quel fumier utiliser au potager selon ses besoins?

Si l’on déconseille les excréments de carnivores au potager, les excréments d’herbivores sont très bénéfiques et constituent, mélangés à de la litière végétale, ce que l’on appelle les fumiers (ou fumures organiques). Selon son origine (et ici je parle de l’animal qui l’a produit et non pas de son origine géographique!), le fumier va structurer différemment le sol et lui apporter divers éléments nutritifs car c’est bien là un des grands principes des fumiers : ils servent à nourrir le sol et non pas les plantes. Par ce principe tout bête, les fumiers se sont vite hissés parmi les indispensables du jardin bio. Comme chaque fumier se rapporte à un usage particulier et qu’il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, moi même j’oublie parfois lequel est le mieux adapté à mon besoin, j’ai voulu faire ce petit récap !

 

IMAG0228

Précaution d’usage

Avant toute utilisation, et c’est valable pour n’importe quel fumier, il y a une étape indispensable à bien respecter : il faut composter le fumier pendant au moins un an. Un fumier utilisé frais risquerait de nuire plus à votre sol et à vos cultures qu’autre chose, notamment car en se décomposant il va fermenter et atteindre de fortes températures qui risqueraient de bruler les racines des plantes.

Pour composter soi-même un fumier, c’est très simple. Dans un coin du jardin, il suffit d’entasser son fumier et d’arroser un peu afin de permettre une bonne fermentation (il faut compter environ 50°C). Par la suite, il suffit de laisser le processus se faire pendant toute une année durant laquelle il peut être bon d’ajouter régulièrement des feuilles mortes, de la cendre ou encore de petits branchages.

 

Le fumier de cheval

Il s’agit probablement du plus répandu et se trouve même en magasin de jardinage sous forme de sacs comme pour le terreau, dans ce cas seulement il peut être utiliser directement, sans être composté. Du fait de sa capacité à alléger les sols, on l’utilise donc en priorité pour les sols lourds et argileux. Pour connaitre son sol, je vous invite à lire l’excellent article de Gilles sur le sujet.

 

Le fumier de bovin

Il s’agit typiquement de celui que l’on voit entassé dans les champs durant l’hiver. C’est un excellent fumier qui permet de structurer les terres légères. Assez polyvalent, il est facile de s’en procurer auprès de voisins agriculteurs qui cèdent volontiers quelques brouettes de leur fumier ou alors vous pouvez l’acheter sous forme de granulés cette fois-ci.

 

Le fumier de mouton

Plus rare, il est pourtant très intéressant. Riche en potasse, il est idéal pour renourrir un sol appauvri suite à une culture gourmande (tomates, courges, …). Comme le fumier de cheval, il a tendance à alléger les sols et est donc plutôt conseillé aux sols lourds et argileux.

 

Le fumier de volaille

Il est plus considéré comme un engrais qu’un amendement du fait de sa forte teneur en azote. En revanche, il est d’excellent secours pour booster une culture de légumes feuilles par exemple, à condition de bien le diluer (on compte un mélange à 5% avec du compost).

 

Voilà, vous ne devriez plus hésiter à utiliser ces trésors facilement gratuits pour le potager ! Et vous, utilisez vous des fumiers? De quelle manière?

46 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Isa d'Ecolo-bio-nature

    Bonjour,

    J’utilise du fumier de cheval et du fumier de poules. J’utilise du fumier de cheval partiellement décomposé lorsque je crée une nouvelle butte ou un nouveau carré potager . Je mets d’abord du carton puis des branchages et après du fumier ; puis je recouvre de compost et enfin de terre ou de terreau. Lorsque j’en ai trop, je mets le reste au composteur. Le fumier de poules va directement dans le composteur.

    Amicalement,
    Isa d’Ecolo-bio-nature
    Isa d’Ecolo-bio-nature Articles récents…Un jardin forestier à SeattlesMy Profile

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir,

      La température ne monte pas trop avec le fumier qu’à moitié décomposé?

      A bientôt,
      Romain.

  2. fifi

    bonjour
    pour ceux et celles qui ont une cheminée, prendre la cendre et la mélanger au compost et au fumier : c’est un fertilisant aussi

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Tout à fait ! On peut aussi faire de l’eau de cendre, en touillant de la cendre refroidie dans un seau d’eau, filtrer puis arroser. Excellent pour l’apport de potasse.

      Merci pour cette précision !
      Romain.

  3. Eve

    Et le fumier humain ! Le compostage des toilettes sèches est tout à fait possible et bon pour le potager. Hormis si l’on a des traitements médicamenteux lourds et constants. A noter que le compostage se fait sur 3 ans.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      L’usage du fumier humain est assez contesté, de par les médicaments comme vous le dites mais aussi de par notre alimentation en général. D’une manière globale, les excréments de carnivores (ou omnivores) ne sont pas conseillés au potager. Maintenant, j’avoue ne pas avoir creusé le sujet !

      A bientôt,
      Romain.

  4. austruy

    J’ai du fumier de bovin desseche qui a plusieurs annees recupere dans une grange abandonnee,puis je l’utiliser ainsi au jardin?

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir,

      Je ne pense pas qu’il soit mauvais d’utiliser ce fumier sec. Il aura perdu de son pouvoir restructurant mais apportera toujours un plus à votre terre !

      Bonne soirée,
      Romain.

  5. Piet fabrice

    J’ai la chance d’avoir un voisin qui possède 2 chevaux donc fumier de cheval a volonté et à tout les stades de décomposition et aussi un ami qui élève des moutons donc fumier aussi à volonté,je met les 2 au potager,idéal pour les sols argileux par contre ils attirent les taupes.

  6. Céline

    Bonjour,
    J’ai la chance d’avoir un voisin agriculteur qui peux me fournir du fumier de vaches de 2/3 ans d’age. Je vais donc pouvoir améliorer le sol de mon potager ! Je voulais savoir à quelle période vous enfouissez le fumier (par béchage je suppose) car j’avais prévu de ne plus bêcher au printemps mais de décompacter le sol à l’aide d’une grelinette…
    Amicalement,
    céline

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Vous pouvez épandre votre fumier à l’automne et le laisser en place tout l’hiver. Il devrait être déjà en partie absorbé au printemps lors de votre passage de grelinette. Ce qu’il reste se retrouvera naturellement plus ou moins enfoui quand vous passerez la grelinette, et c’est suffisant !

      Bonne journée,
      Romain.

  7. fab77

    Voilà moi aussi je voulais savoir si je pouvais laisser mon fumier(décomposé,de 3 ans) en surface,je pensais ajouter du brf ensuite par dessus et labourer le terrain seulement au printemps,aura t’il le meme pouvoir quand l’enfouissant cet automne? Est ce que le brf aura le temps de se décomposer durant l’hiver? Merci pour votre aide

    1. Romain
      Romain

      Même si votre BRF est fin, il y a peu de chance qu’il soit décomposé si vous le laissez en surface mais après tout ce n’est pas plus mal car il le protègera tout l’hiver. En revanche, il sera bien plus bénéfique pour votre sol de le laisser en surface car ainsi, il pourra être colonisé et dégradé par des champignons dont le mycélium (leurs « racines ») va pouvoir puiser des éléments et les mettre à disposition pour les cultures suivantes. En enfouissant le BRF, on empêche les champignons de se développer car ils ont besoin d’air.

  8. fab77

    Donc je dois avoir bien fait je pense,les derniers légumes sont enlevés sauf les poireaux d’hiver,j’ai épandu mon fumier grossièrement sur le sol et maintenant je vais épandre mon brf par dessus,cet année j’ai fais un mixte de fumier de mouton et cheval

  9. chauvin

    je recherche le fumier ideal pour notre terre de jardin (qui était avant une peupleré) qui se compose de 15 cm de terre noire,de glaise et dessous de grison. Merçi d’avance. M.Chauvin.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour

      Pour vous répondre plus précisément, il faudrait connaitre les problèmes exacts que vous rencontrez avec cette terre (lourde, collante, compactée, asséchante, …) mais au vu de vos informations, un fumier de cheval composté serait le plus conseillé.

      A bientôt,
      Romain.

  10. Christine

    Bonjour,

    je suis dans le même cas que Céline, j’utilise la Grelinette maintenant au jardin, je ne retourne donc plus la terre.
    Mon voisin agriculteur m’a amené du fumier comme tous les ans (il est très mur) et je me retrouve devant un problème : Comment l’enfouir ?
    Alors dois-je l’enfouir afin que la terre soit prête à recevoir les prochains plants de légumes ? et comment l’enfouir à la grelinette ? ou dois-je simplement l’épandre ? dois je le composter avec des feuilles par exemple ? mais sera t-il prêt à enfouir le moment venu ?
    Je pense que l’année prochaine je prendrai le temps de le composter mais cette année comment puis-je faire pour faire au mieux ?
    Merci de votre réponse !
    Christine

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Christine,

      Comme te l’as dis Fab, pas besoin de l’enfouir un coup de croc va le mettre bien en contact avec la terre et ça ira très bien. Les organismes du sol se chargeront de l’enfouir pour toi.

      Et pour le compostage, ce n’est pas nécessaire si tu dis qu’il est très mûr ! Dans le doute par contre si tu n’es pas sûr de la maturité de ton fumier, mieux vaut le composter oui.

      N’hésites pas si tu as d’autres questions.
      Romain.

  11. fab77

    Pas besoin de l’enfouir,utilises une griffe et mélanges le simplement avec la terre de surface,s’il est mur il n’y a aucun risque

  12. AnnC

    Bonjour,
    je suis nouvellement intéressée à faire un potager et un jardin fleuri autour de la maison. Je me suis procurée du compost de mouton (composté et prêt à l’utilisation). Nous sommes en août et l’été est presque terminée. Je me demande si je peux mettre le compost en surface tout autour de mes plantes dès maintenant. Y a-t-il une contre-indication. Dois-je absolument attendre à l’automne pour enrichir ma terre ? Je pourrais faire les deux.
    Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Vous pouvez tout à fait mettre votre compost maintenant, si c’est la période à laquelle il est disponible. Inutile de le faire attendre dans un coin où il sera lessivé par les pluies et perdra une grande partie de son intérêt !

      Bonne chance avec votre nouveau jardin !
      Romain

  13. Audoux geneviève

    Bonjour,
    Je voudrais enrichir la terre de mon potager avec du fumier… A lire les conseils de jardinage, je vois qu’il est préférable de l’épandre sur le sol sans l’enfouir dans la terre, ce que j’aurais préféré faire … Le problème est que j’ai une chienne Golden qui adore se rouler dans le fumier …! Difficile de la nettoyer après..surtout aux mauvais jours !! Puis-je mettre quelque chose sur le fumier ? L’enterrer ? Mais comment pour garder ses bienfaits ?
    Que me conseillez-vous ?
    MERCI!!!

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Vous pouvez l’enterrer mais très superficiellement, il faut que le fumier reste au contact de l’oxygène dans le sol. Sinon, une solution plus efficace à mon avis, c’est de recouvrir le fumier d’une couche de paille. Ainsi vous protégez votre chienne et votre sol !

      A bientôt,
      Romain

  14. marcel

    Bonjour,

    J’ai planté cette année 18 pieds de tomates sur 14m2, terre argilo-limoneuse, ph7, avec du compost déposé en Mars
    8 plants n’ont rien donné, croissance quasi nulle, alors que les autres ont été productifs tout en étant très proches les uns des autres, j’avoue n’avoir pas trouvé la raison de cet échec pour ces 8 pieds !

    En 2014, les pieds ont tous très bien poussé avant l’arrivée du mildiou en juillet !

    As-tu une idée sur ce déséquilibre ?

    Merci

    Marcel

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Honnêtement, ce n’est pas simple de vous répondre comme cela. Avez vous des zones d’ombres particulièrement importantes aux endroits où les tomates n’ont pas poussé? Une terre très humide? Des courants d’air important? Etait ce toutes les mêmes variéts?

      Bonne journée,
      Romain

  15. marcel

    Bonjour,

    Je reviens vers vous pour plus d’infos !
    Les tomates étaient sous abri, plein soleil, pas de courant d’air, pas d’humidité, un paillage en lin de 8 centimètres environ !
    Variétés différentes les unes des autres avec des graines de provenance diverses !
    C’est bien pourquoi je ne trouve pas la raison !
    Je vais mesurer le PH à deux endroits pour essayer d’avoir une explication plausible !

    Bonne soirée

    Marcel

  16. isabelle

    bonjour , hier on m’a amené du fumier de cheval provenant de chez le vétérinaire , un doute m’envahi ? est-ce bien sain du crottin de cheval malade et sans doute plein d’antibiotiques ?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Pour les raisons que vous évoquez, j’éviterais en effet d’employer ce fumier.

      Bonne journée,
      Romain.

  17. grimaux

    bonjour je viens de épandre du fumier de vache de à peine 1 ans je les mis a sécher au dessus es que sava bruler mes plant ?

    bonne soirée

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Si votre fumier à composter durant un an alors aucun risque !

      Bonne journée
      Romain

  18. SAMUEL

    Bonjour,
    Je doischoisir entre :
    1°) du fumier de bovin mis en tas pendant un an et demi mais provenant d’un éleveur non bio
    et
    2°) du fumier de bovin de l’hiver, c’est à dire assez frais mais bio.

    Question : lequel choisir ? entre deux maux : l’un trop frais, l’autre pas bio, lequel est le moindre ?

    Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Sans aucun doute, je dirais le bio. Juste une fine couche pour commencer, le reste vous le mettez en tas à composter et dans 3 à 6 mois vous pourrez en remettre une seconde couche.

      Bonne soirée,
      Romain

  19. SAMUEL

    RE.
    Je viens de lire que les antibiotiques administrés aux animaux favorise l’E-coli par le biais des fumiers.
    J’ai donc tendance à préférer le fumier frais mais bio. Merci de votre avis.

  20. cassan

    je possède une quantité de (migon) fumier de balayage de bergerie d estive comment l utiliser ?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Il vous faut le mettre à composter pendant 6 mois et ensuite vous pourrez l’épandre en surface de vos parcelles cultivées. Un petit coup de griffe sur tout ça avant la mise en culture et c’est tout !

      A bientôt,
      Romain

  21. Pauly

    Bonjour, j’ai un potager très argileux , une terre lourde qui garde l’eau mais qui se fissure dés la sécheresse .on me propose du fumier de cheval et de mouton.A tout ça j’y ai déjà ajouté un peu de terreau afin d’assouplir ma terre et pour une meilleur prise de racines pour mes plantations . Que me proposez vous pour cet automne?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Il vous faut faire des apports de compost, utiliser des engrais verts et toujours pailler abondamment ! Les terreaux sont une solution très temporaires, les composts (voire fumiers) sont plus durables.

      Pour aller plus loin, je vous renvoie vers un précédent article : http://tousaupotager.fr/jardiner-terre-argileuse-corvee/

      A bientôt,
      Romain

  22. charles .k

    bonjour est-il possible de mélanger le fumier de bovin et de poule sur un meme sol et quelles sont les conséquences s’il y en a ?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      C’est tout à fait possible oui, il faut juste faire attention à ne pas trop doser le fumier de poule qui est très concentré et peut brûler les plantes !

      A bientôt,
      Romain

  23. MICHEL

    Qu’est-ce que le BRF ?
    Moi j’ai du fumier de cheval d’un an ; j’ai peur qu’il brûle mes semis l’année prochaine.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Le BRF c’est pour Bois Raméal Fragmenté. C’est du bois broyé grosso modo.

      Aucun problème pour le fumier, il est déjà sûrement bien composté !

      A bientôt,
      Romain

  24. Maina

    Bonjour,

    Je dois planter des serres en courgette et poivrons, j’ai eu du mal a trouver du fumier, la je viens de trouver du fumier de cheval, comment savoir qu’il est bien mur et puis je pense faire un paillage en plastique, n’y a t’il aucun risque d’épandre le fumier en surface et de pailler avec du plastique, je manque d’expérience, merci pour votre aide.

    maina

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Maina,

      Le mieux pour être sûr est de demander où vous le récupérez depuis combien de temps il est là. Si c’est plus de 6 mois aucun problème. Si la personne ne sait, regardez sa texture, si c’est homogène c’est bon, s’il reste de nombreux bout de paille alors mieux vaut attendre un peu.

      Aucun risque non à pailler sur le fumier :)

      Bonnes cultures,
      Romain

  25. Sébastien

    Bonjour;

    En terrain lourd et très tassé ( 20 cm d’argile, très peu d’humus et  » dalle de calcaire  » dessous )
    Mais, je dispose d’une très grosse quantité de fumier de vache( 5 T ), bien composté et venant d’un éleveur en bio ( le top ^^ ), la question :
    Ayant finalement renoncé à aérer le sol, même à la grelinette, puis-je espérer de bons résultats en cultivant directement dans une couche de fumier posée à même le sol, sans chercher à intégrer celui-ci au substrat existant ( à part les cucurbitacés évidemment, çà, çà devrait cartonner ! ^^ )
    J’ai déjà commencé à former mes nouvelles planches de culture avec ce fumier : 10à 15 bon cm + qqes centimètres de feuilles mortes par dessus + paillage…
    En fait, je crains que là, à l’inverse, ce soit  » trop riche « , que celà puisse induire des phénomènes de blocage, voir d’autres pbs (?)
    Merci de vos conseils !

    Sébastien 18000 Bourges

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Quelle chance d’avoir pu trouver autant de fumier en bio ! Vous devriez obtenir de bons résultats sur toutes les cultures exigeantes (tomates, pommes de terre, courges, choux …). En revanche, évitez autant que possible la première année les cultures peu exigeantes ou qui n’apprécient trop les fumures (pois, haricots, ail, oignons, échalotes, …)

      Bonne culture !
      Romain

  26. Sébastien

    Oui, pas toujours évident de trouver du fumier de qualité, proche de chez soit et en quantité…Mon conseil pour tou quand même, c’est de ne surtout pas hésiter à se rapprocher des éleveurs ( Bio surtout ! ) car bien souventils acceptent d’en donner, surtout pour les grosses quantités, car çà les débarrasse !
    Me voilà rassuré, car çà parait beaucoup en effet, pour seulement 10 planches de 1X3M + qqes carrés potagers et un mandala de 60 Mc…Mais çà suffit à peine à couvrir ces surfaces vu l’épaisseur que j’en mets !
     » Plus qu’à » rentrer encore 5 T encore pour le reste et je garderai qqes planches sans, pour les cultures peu exigeantes.

    Merci Romain, bonnes cultures à vous aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*

CommentLuv badge