«

»

Juin 11

Une solution d’arrosage automatique gravitaire clé en main !

Je vous en parlais il y a peu, l’arrosage automatique sans eau courante ni électricité, ça marche contrairement à ce que certains veulent nous faire croire ! En revanche, il n’est pas évident de concevoir son schéma d’arrosage, ni de penser à toutes les pièces nécessaires. J’ai donc tout fait à votre place ! Voici ma solution clé en main.

 

DSC_0237

 

Le matériel nécessaire

Pour rappel, après plusieurs essais erreurs sur le schéma à mettre en place (que je présente dans l’article en lien ci dessus), je suis parvenu à celui-ci pour irriguer deux parcelles rectangles de 6 m sur 1.75 m.

 

Schéma3

 

Il est maintenant temps de vous détailler la liste des équipements que j’ai utilisé. A nouveau, je tiens à remercier la société Hozelock, qui m’a généreusement fourni le matériel nécessaire à mes différents tests. C’est la raison pour laquelle les produits présentés sont quasiment tous des produits Hozelock. J’ai choisi cette marque pour sa grande qualité mais aussi car on la trouve très facilement en jardinerie, vous ne devriez donc pas avoir de mal à vous procurer les différents accessoires. Mais, bien entendu, vous pouvez tout à fait utiliser des produits équivalents d’autres marques !

 

La récupération d’eau

Sur ce point, rien de bien original, l’eau de récupération est stockée dans une cuve IBC de 1000 L. On en trouve très facilement pour environ 100€ neuf, moitié moins d’occasion mais il vous faudra vous renseigner sur les produits qu’elle a contenu et bien la nettoyer avant usage !

La mienne est blanche, ce qui induit une formation d’algues qui bouchent très rapidement le filtre mis en place par la suite. J’ai résolu le problème en glissant une bâche noire entre l’armature métallique et la cuve.

Afin d’obtenir une pression suffisante j’ai posé cette cuve sur deux tréteaux métalliques à environ  1.20 m de hauteur. Ce n’est peut être pas obligatoire pour l’arrosage automatique et je n’ai malheureusement pas testé l’installation posée au sol. Si certains d’entre vous ont essayé n’hésitez pas à témoigner.

Enfin, on trouve maintenant des cuves IBC équipées de robinets compatibles avec les tuyaux d’arrosage. Ce n’était pas le cas de la mienne, j’ai donc racheté un robinet dont vous trouverez les caractéristiques (particulières !) sur le site multitanks.

 

DSC_0259

Une simple cuve IBC surélévée, le meilleur des récupérateurs d’eau (bon le mien a bien vécu déjà…)

 

Petit récap du matériel à ce stade :

  • 1 cuve IBC 1000L
  • 2 tréteaux métalliques de 1,20m de haut
  • 1 robinet compatible cuve IBC

 

La programmation et l’acheminement

En sortie de cuve, j’ai ajouté un sélecteur multi-voies (ici le modèle deux voies), ce n’est pas obligatoire mais cela me permet d’utiliser l’eau de ma cuve de différentes façons. Une voie est constamment reliée au circuit d’arrosage automatique tandis que l’autre peut servir à remplir un arrosoir ou être utilisée avec un tuyau quelconque.

Vient ensuite un filtre, indispensable pour éviter que les goutteurs ne se bouchent constamment avec les petites impuretés présentes dans l’eau ainsi que les algues qui peuvent s’y développer. Pour ma part, j’ai utilisé celui présent dans un ancien régulateur de pression. J’ai simplement enlevé le bloc régulateur, inutile dans cette installation. Les filtres se trouvent vendus seuls, prenez seulement garde à ce que les raccords soient compatibles, ce qui est le plus souvent le cas.

On en vient enfin à l’intérêt de la chose : le programmateur. Je vois deux gros avantages aux programmateurs : on n’oublie pas de couper l’arrosage (mais ça un simple minuteur le fait aussi bien, pour moins cher) et on peut arroser aux heures optimales (au lever ou au coucher du jour) lorsque l’on n’est pas forcément présent au jardin. Pour cela, Hozelock m’a fait parvenir leur dernier modèle, le Sensor Controller Plus. Ce n’est pas le programmateur le moins cher qui soit, mais son capteur de luminosité est top et évite de devoir le reprogrammer avec l’évolution des durées du jour. On choisit la fréquence d’arrosage (d’une fois par jour à une fois par semaine), la durée (de 2 à 60 minutes) et si l’on souhaite un arrosage au lever du jour, au coucher ou aux deux. Gros plus de ce modèle : le mode arrosage forcé qui permet, lorsqu’on le souhaite, d’arroser 10, 30 ou 60 minutes sans devoir dérégler toute la programmation. Enfin, toujours pour convenir à mon installation, il fonctionne à piles et surtout il n’a besoin d’aucune pression pour fonctionner !

Comme je souhaite pouvoir arroser de façon indépendante mes deux plates bandes sous serre selon qu’elles soient en culture ou pas, j’ai ajouté un connecteur en Y avec vannes.

Enfin, dernières pièces du circuit d’acheminement, tout simplement deux longueurs de tuyau d’arrosage de diamètre 15 mm, raccordé au connecteur Y par deux raccords rapides adaptés.

 

DSC_0261

 

Le récap :

  • 1 sélecteur multi-voies (facultatif)
  • 1 filtre
  • 1 programmateur à piles
  • 1 connecteur Y muni de vannes (facultatif)
  • 1 couronne de tuyau d’arrosage 15 mm
  • 2 raccords rapides 15 mm

 

Le circuit d’arrosage

Le circuit d’arrosage quant à lui, est constitué de 4 types de pièces. Pour ma configuration j’ai eu besoin tout d’abord besoin de tuyau polyéthylène de diamètre 13.6mm (16 en extérieur) et de tuyau à goutteurs incorporés tous les 33 cm (Hozelock ne faisant plus cette référence, j’ai acheté le modèle Rainbird Dripline XF trouvé au moins cher sur Jardinet). Je n’ai pas de consignes particulières concernant le tuyau polyéthylène, en revanche pour ce qui est du tuyau à goutteurs incorporés si vous choisissez un autre modèle, assurez vous tout de même que les goutteurs soient autorégulés et résistants au colmatage. Cela vous évitera bien des soucis !

 

DSC_0241

 

Enfin, pour assembler tout ça j’ai eu besoin également de raccords coudés 90° et de raccords de dérivations en T. Pour ces raccords, vous aurez le choix entre les modèles à bague (plus solides, plus faciles à assembler et évitant que les tuyaux ne se déboîtent) ou alors les modèles cannelés, amplement suffisants pour un système basse pression et nettement moins chers (attention, les liens que je vous propose sont avant tout pour vous montrer les modèles, les prix ne sont pas forcément représentatifs et dépendent beaucoup des vendeurs. Je vous laisse trouver les meilleurs prix comme des grands =) ).

 

DSC_0266

 

Le récap, toujours (les quantités et longueurs sont données pour mon schéma personnel) :

  • 1 couronne de tuyau polyéthylène 13.6 mm de 15 m
  • 1 couronne de tuyau à goutteurs incorporés autorégulés et résistants au colmatage 13.6 mm de 50 m
  • 6 raccords coudés 90° 16 mm (qui est le diamètre extérieur des tuyaux à relier)
  • 42 raccords de dérivation en T 16 mm

 

Le montage

De la cuve au circuit d’arrosage, rien de compliqué dans le montage. Pour ce qui est du circuit en lui-même, il va y avoir de la découpe ! Les lignes d’arrosage (tuyau à goutteurs) courent sur toute la largeur de ma planche, j’ai donc voulu les couper au plus juste au début. Mais ça ne tombe pas bien vis à vis des goutteurs (qui sont espacés tous les 33 cm), ce qui entraine un peu de perte et un arrosage non uniforme (certaines lignes auraient eu 4 goutteurs, d’autres 5 voire 6). J’ai donc revu la longueur de mes lignes d’arrosage en me basant sur l’espacement entre goutteurs. J’ai débité des longueurs de tuyaux en coupant entre le 5ème et 6ème goutteur (soit environ 1.60m).

Le tuyau polyéthylène est coupé à 50cm (espace entre 2 lignes d’arrosage) moins 2cm afin de tenir compte de la taille des raccords, soit 48cm.

Hop, dans les raccords et on passe au suivant !

 

dist

 

12 lignes d’arrosage et 22 inter-lignes découpées plus tard et voilà le résultat pour une plate bande, reste plus qu’à faire l’autre !

 

DSC_0231

 

Maintenant, tout est en place depuis un peu plus d’un mois et ça fonctionne parfaitement ! Il faut bien sûr combiner avec un bon paillis mais l’arrosage n’est maintenant plus un souci pour moi !

 

 

32 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Jean-Louis

    Bonjour Romain,
    Super l’installation. Bon, de mon coté, je pense que je vais rester avec mon arrosoir + paillis pour l’instant. Pas envie de modifier ma récupération d’eau entre autre.
    Cordialement.

  2. Elisa

    Super intéressant! Un idée de coût pour une telle installation dans la cuve que j’ai déjà?Et surtout je me demande avec une cuve combien de temps peut on tenir en arrosage si il ne pleut pas, peut être l’avez vous précisé je me suis pas encore penchee sur les questions de débit.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Pour le coût, selon les marques et les qualités de produits utilisés, il faut compter entre 100 et 200€ pour une serre de 4 par 6 m (le programmateur coûte déjà minimum 50€). On peut baisser un peu en qualité sur les raccords (de basiques raccords cannelés feront très bien l’affaire, même en sous marque) par contre je déconseille de chercher absolument le moins cher pour les tuyaux car vous perdrez soit en efficacité, soit en durabilité (soit les deux !).

      Pour l’autonomie, bien sûr ça dépend de la météo et donc de la fréquence des arrosages et leur durée, mais à titre d’indication, pour la configuration expliquée dans mon article je tourne entre 150 et 200L heure. Avec de bonnes pratiques (paillage du sol, ombrage de la serre, régularité des arrosages), j’arrose 2 fois 1h par semaine par temps chaud ; 3 fois si vraiment c’est la canicule et seulement une fois par semaine autrement. C’est suffisant et ça donne donc une autonomie tournant autour de 2 semaines à un mois.

      Pour augmenter cette autonomie, il est très facile d’ajouter une autre cuve avec des kits bon marché (trouvé au hasard sur le net : http://www.multicuves.com/80-kit-d-extension-s100x8-raccordement-1-cuve-supplementaire.html).

      Voilà, pour ma part, je ne changerais dorénavant de méthode pour rien au monde !

      A bientôt,
      Romain

  3. greg

    Bonjour,

    Je découvre votre blog, et ce premier article, très bonnes synthèses de l’arrosage !
    J’y ai chopé plein d’idées. Merci du partage.

    Bonne continuation.

    Greg.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Greg,

      Merci pour votre commentaire et content que vous ayez pu y trouver des idées utiles, c’est le but de mes articles :)

      A bientôt,
      Romain

  4. Maneol

    Merci pour le partage de cette réalisation que je cherchais depuis 3 ans !
    Selon vous est-il possible d’obtenir un arrosage régulier avec une pente de terrain de 5% ?

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Maneol,

      Content que cet article vous soit utile ! Difficile de vous répondre avec certitude étant donné que je n’ai pas testé personnellement la méthode. Mais si la longueur n’est pas trop grande, je pense (au vu du débit que j’obtiens) que cela ne posera pas de problème (misez sur les goutteurs autorégulés).

      Désolé de ne pouvoir vous éclairer avec plus de certitude mais si vous faites le test, n’hésitez pas à revenir témoigner !

      A bientôt,
      Romain.

  5. manu_5445

    Je suis en pleine réflexion sur mon système d’arrosage de ma serre, l’idée que vous proposé m’a traversé l ‘esprit et je l’avais laisser de côté à cause de la régularité de l’arrosage avec les cuves à eau. Donc ce système  »en boucle » a l’air intéressant, cependant comme faite vous si certaine ligne n’on pas de culture ? je pensais a des vannes mais ici il en faudrait deux par lignes ce qui va largement faire augmenter le coût !! Mais je pense que je vais partir sur cette solution mais peut etre pas pour toute la serre vu qu’elle fait 6m par 10 et que j’ai que 2000L de stockage.

    Dans l’attente de votre réponse.

    Manu

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      En effet, pour ne pas arroser sur l’une des lignes, il faut ajouter deux vannes. Pour ma part sous serre, j’ai fait le choix de toujours arroser la totalité (y compris l’hiver), cela me permet de maintenir la vie du sol (les vers sont beaucoup plus actifs sous ma serre depuis que j’ai installé l’arrosage automatique).

      Si d’autres idées vous viennent je serai curieux de les connaitre !

      A bientôt,
      Romain

      1. manu_5445

        Bonsoir,
        Je me suis intérogue sur le système et chiffré mon projet, je tourait autour de 150/160€, un peut chèr pour mon budjet d’étudiant. Ayant en ma possession un goutte a goutte de 50m, je l’ai branché en direct avec un filtre réducteur sur la cuve a eau, et j’ai testé le débit de 4 goutteurs (2 a chaque extrémités) et stupeur, j’ai à peut près le même débit (1.7L au plus loin et 2L au plus près, quelle différence avait tu ?) je me suis donc dit que la différence serait bien plus inférieur sur le cadriage dans la serre. Je vais donc essayé ( quand j’aurais les raccords) de faire l’alimentation que d’un coté mais de faire un U, c’est à dire un allé retour avec le goutte à goutte sur deux rang. (pas facile a comprendre). je pense aussi faire l’alimentation principale au centre de la serre afin d’homogénéiser la pression dans le système.
        un petit pan vite fait :

        __________________|||________________
        | | | | | | | | | |
        | | | | | | | | | |
        |____| |____| |____| |___| |___|

        1. Romain
          Romain

          Oups excuse moi j’avais loupé ta réponse. Tu dois avoir des goutteurs autorégulés pour avoir aussi peu de différence aux extrémités. Je n’ai plus les chiffres en tête mais j’étais sur des valeurs à peu près équivalentes aux tiennes cuve pleine. C’est cuve presque vide que j’avais plus de problème. Suivant ton plan, en effet tu devrais n’avoir quasi aucune différence puisque tes u font une sorte de bouclage du système.

          Du coup, je vais retester mes débits dès que j’aurais le temps et j’aimerais tester plus précisément avec un micro poreux plutôt qu’un goutte à goutte (plus intéressant pour certaines cultures).

          Un grand merci pour ton partage en tout cas et n’hésite pas à revenir faire part de tes observations futures !

          A bientôt,
          Romain

  6. manu_5445

    plan un peu mieux :

    [URL=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=289527Sanstitre.png][IMG]http://img4.hostingpics.net/pics/289527Sanstitre.png[/IMG][/URL]

  7. manu_5445

    je vais y arrivé !!

    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=289527Sanstitre.png

  8. Guigui29

    Bonjour
    merci pour vos informations très intéressante. Pour ma part je recherche un filtre, faut il acheter le filtre régulateur ou avez vous un modèle à me conseiller. Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour

      Le filtre régulateur n’est pas indispensable mais très utile si vous utilisez un système nécessitant une basse pression. Pour les modèles, je n’ai pas de conseils particuliers, les filtres à tamis sont très bien d’une manière générale.

      N’hésitez pas à revenir témoigner !

      A bientôt,
      Romain

  9. Dubois

    Bonjour
    Tout d’abord merci pour toutes ses explications et pour ce système.
    Je me lance dans le jardinage et je souhaite me servir de ce que vous avez expliquer. En revanche mon potager est à 25 mêtres de mon habitation sur terrain plat mais j’ai réalisé 2 buttes donc à 50 cms du sol environ.
    Pensez vous que cela va fonctionier?
    Par avance merci.
    Matthieu

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Cela pourrait fonctionner si votre cuve est plus proche de votre potager et à condition qu’elle soit surélevée. 25 m cela fait beaucoup à mon avis pour remplir le tuyau d’acheminement et conserver suffisamment de pression.

      Si vous tentez le coup, n’hésitez pas à revenir témoigner !

      Romain

  10. hof

    Bonjour,

    j’ai lu avec interet votre article.
    Ca fonctionne bien pour les goutteurs, par contre avez vous déjà essayé de coupler sur une autre ligne des micro asperceurs ?
    Pour ma part je suis en phase de test et rencontre un problème prévisible…. un manque de pression.
    D’après votre expérience existe-t-il une solution pour booster le débit ? qui soit dans le même esprit que l’arrosage par gravité (écologique) j’ai pensé à une pompe solaire ? J’ai pas d’autre idée pour l’instant.
    Merci pour votre retour.
    Cordialement
    Cédric

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      En effet, j’avais songé que les asperseurs ne fonctionneraient pas et n’avaient pas pris la peine d’essayer. Pour augmenter le débit, je ne vois guère autre chose qu’un système de pompe ou bien surélever la cuve. Toutefois si vous avez une autre idée, je pense qu’elle pourrait intéresser de nombreuses personnes, n’hésitez pas à en faire part !

      Merci pour votre partage d’expérience.

      A bientôt,
      Romain

  11. hof

    Bonjour

    l’idée de la solution provient d’un de vos autres articles… à savoir le tuyaux poreux.
    Malgré la faiblesse de pression entre 0,1 et 0,2 bar, je suis en phase de test et le premier test a fonctionné.
    Le tuyaux poreux est prévu pour une pression de 0,5 à 1,5 bar mais je verrais à l’usage et je ferais part de mes observations si nécessaire. Aussi je ne suis pas contre un retour d’expérience constructif si qq’un d’autre en a déjà fait un usage prolongé.
    Cordialement
    Cédric

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Les préconisations de pression sont faites pour obtenir les débits annoncés, mais ça fonctionne souvent en dessous. Mais votre objectif était de pouvoir coupler avec des asperseurs, non? Vous voulez donc dire que les asperseurs fonctionnent lorsqu’ils sont couplés à un tuyau poreux?

      Bonne soirée,
      Romain

  12. hof

    Bonjour

    Non non, les asperseurs sont abandonnés au profit du tuyau poreux.
    Cordialement

  13. NOCERA Thierry

    Bonjour Romain et merci pour ce partage et ce retour d’expérience.
    Je souhaite mettre en place ce type d’arrosage par gravité tel que tu le décris.
    – Penses-tu qu’il soit réalisable sur une plus grande surface en une seule zone ?
    J’ai 3 bac de 4mx1.5 et 2 autres de 3mx1.5. Et la pression de 3 cuves 1000L surélevées de 2m.
    j’ai pensé à diviser ces bacs en plusieurs zones d’arrosages- avec 2 ou 3 programmateurs si nécessaire.
    J’ai vu aussi qu’il existe des programmateurs 4 voies pour 4 zones différentes. Je pense dans ce cas décaler les différents programmes dans la nuit pour maintenir un maximum de pression sur une zone.
    Merci de ton retour

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Thierry,

      Difficile d’être sûr que cela fonctionne, mais au vu des résultats chez moi, je pense que ça peut fonctionner. Bien sûr tu n’obtiendras pas les débits annoncés, mais il te suffira de compenser par une durée d’arrosage plus longue !

      Le programmateur 4 voies me parait bien indiqué pour ce que tu souhaites, mais j’imagine que c’est assez cher. Assures toi que tu pourras l’échanger si cela ne fonctionne pas !

      Tiens nous au courant de tes essais :)

      A bientôt,
      Romain

  14. Delmaille

    Bonjour,
    Je suis un professionnel de l’arrosage et je suis étonné qu’un tel système puisse fonctionner et a fortiori être pérenne…..
    Les bugs à mon sens: pression de depart 0,1 bar à tout casser sur le schéma (hauteur de cuve)
    Un filtre,une électrovanne de programmation je me demande bien la quantité d’eau qui peut ressortir de tout cela ??.quelque gouttes sur les premiers mètres les plus proches de la cuve??? Et après ?
    Sérieusement,? Et en plus je ne vois pas comment il est possible de savoir quelle quantité d’eau sera délivré à telle plante située a tel endroit du réseau ????
    Quand à préconiser du tuyau goutteur auto régulant… alors là ???on utilise généralement ce type de tuyau pour être sur que la quantité d’eau délivrée sur chaque goutteur quelque soit sa position sur le réseau sera la même surtout si la pression d’entrée dans le réseau est un peu forte ce qui a mon avis n’est pas le cas
    Enfin,merci j’ai passé un bon moment et j’ai bien rigolé.

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir,

      Je trouve toujours étonnant que des personnes se disant professionnels du domaine n’aient jamais testé avant de dire que cela ne fonctionne pas.

      Comme vous le dites, sur le papier les « bugs » ne manquent pas. Toujours est il que dans la réalité, cela fonctionne. Alors certes, on n’obtient pas les débits annoncés et il y a une légère perte en fin d’installation (mais elle est négligeable dans le cas d’un circuit bouclé, et un complément à l’arrosoir de temps en temps suffit à compenser). Quant à savoir quelle quantité d’eau est délivrée à chaque point du réseau, il suffit de sortir son nez des indications des fabricants et de mesurer soi même.

      Mais il est vrai que des pompes d’arrosage sont plus intéressantes à vendre et à entretenir.

      Bonne continuation,
      Romain

  15. Ismaël

    Bonjour,
    J’utilise ce système depuis 2 ans d’après mes expériences personnelles…
    Ma cuve est à 30cm du sol avec circuit tuyau 13mm noir et perçage à la demande. Cuve pleine la pression est suffisante pour 38 points d’arrosage entre 1 metre et 5 metres depuis la cuve.
    Arrosage journalier de 15 minutes pour mes tomates suffit.
    Pour arroser plus loin en distance pas suffisant et la durée 2 semaines pour 38 points.
    Je pense que plus la cuve est en hauteur et plus la cuve est pleine, plus la contenance est importante​, plus on a de l’efficacité en pression.
    Bien sûr tous cela avec une eau claire. Donc cuve isolée de la lumière sinon devient vaseuse et risque de boucher le circuit. Et un raccord filtre…
    Bon jardinage à vous tous.

  16. BATLLE

    Bonjour,
    Les lignes sont séparées de combien de cm ?

    Merci

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Tous les 50 cm, et chaque ligne d’arrosage fait 1,6m.

      Bonne journée,
      Romain

  17. Chérif

    Bonjour,
    J’ai lu avec intérêt la description de votre installation et j’ai bien envie d’essayer de la reproduire avec peut-être quelques nuances; si au lieu de mettre des embouts de goutte à goutte, on perçait simplement les tuyaux vers le bas d’un ou deux millimètres de diamètres en les surélevant légèrement afin d’éviter le contact avec le sol et éviter ainsi qu’ils se bouchent, qu’en pensez-vous ? J’avais aussi une autre question, la pression ne diminue-T-elle pas au fur et à mesure que le volume du conteneur baisse ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Je n’utilise pas d’embout goutte à goutte mais un tuyau avec goutteurs intégrés (plus simple d’utilisation). Je n’ai pas essayé de simplement percer un tuyau, j’ai vu que certains le faisait avec succès mais n’ayant pas testé personnellement je ne me prononcerai pas. Je pense toutefois que cela peut fonctionner sur de courtes distances (sur de longues distances, il risque d’y avoir des pertes de débit en bout de ligne qu’empêchent les goutteurs intégrés par leur conception particulière).

      En effet, la pression diminue lorsque la réserve se vide puisque c’est la hauteur d’eau dans la cuve qui créé la pression. Toutefois, dans mon cas c’est assez anecdotique, et le système fonctionne toujours avec une cuve presque vide. Si vous le pouvez, il suffit d’allonger les durées d’arrosage pour compenser.

      Quoiqu’il en soit, je reprécise qu’un tel système ne permet pas d’oublier complètement l’arrosage de ses plantes. Cela permet d’assurer une base, qu’il faut compléter selon la météo, les besoins des différents légumes, etc ..

      Bonne journée et tenez nous au courant si vous testez le tuyau percé !
      Romain

      1. Chérif

        Merci de votre réponse rapide,
        Vous savez ce qui serait génial, c’est que vous filmiez votre installation avec quelques commentaires pour la mettre sur YouTube, les images sont souvent plus parlantes que les mots. Je serai le premier à partager le lien. Je pense que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir nous tourner vers des solutions naturelles et écologiques, votre installation suscite de l’intérêt car elle utilise la force naturelle de la gravité. Pour ma part, j’ai un terrain sur un site isolé sur lequel je peux me rendre tous les week-ends uniquement et j’ai dans l’idée d’utiliser votre système avec ou sans modification afin d’auto alimenter mon potager pendant mes 5 à 6 jours d’absence. Il suffirait pour cela que je remplisse les cuves le dimanche soir avant de partir et laisser le programmateur et la gravité faire le reste. Pensez-vous que mon projet soit réalisable ?
        PS: j’ai adoré votre réponse faite au professionnel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge