«

»

Juil 26

L’utilité des haies au jardin

DSC_0046Qu’il soit urbain ou rural, petit ou grand, nous imaginons tous notre jardin entouré d’une belle haie. Et pour cause, au-delà de la simple esthétique, la haie revêt de très nombreux atouts.

 

Une clôture vivante

Depuis toujours, le rôle premier d’une haie consiste à délimiter l’espace. Si, dans ses tous premiers usages au sein des paysages bocagers, la haie servait à empêcher les animaux de sortir des pâtures, son but s’est progressivement inversé et la haie est maintenant implantée de façon à éviter d’entrer sur nos terrains. Dans ce sens, elle continue à être le moyen privilégié pour clore nos jardins et assurer ainsi une intimité à nos foyers. C’est d’ailleurs cette raison qui a poussé de très nombreux propriétaires à adopter des haies de végétaux persistants à croissance rapide comme les thuyas ou les lauriers palmes pour constituer leurs haies. Si ces espèces assurent très bien le rôle de brise-vue, elles ne permettent malheureusement plus d’assurer de nombreuses autres fonctions très utiles propres à des haies constituées de végétaux divers et variés.

 

Esthétisme

Depuis quelques années les gens se lassent des haies monospécifiques de thuyas et de lauriers palmes constituant de véritables « murs verts » et leurs préfèrent maintenant des haies mixant les espèces végétales permettant de jouer avec les couleurs de feuillage, d’étaler les floraisons, les hauteurs de végétations, … Ces haies ont aussi un côté plus sauvage, nettement plus en vogue en ce moment. D’ailleurs, les règlements de lotissement n’autorisent maintenant plus les haies monospécifiques dans de nombreux cas.

Haies de lauriers palme

A l’arrière plan, une haie de laurier palme borde ce potager. Pratique pour masquer la vue mais c’est là sa seule utilité.

 

Production fruitière

Outre le seul aspect esthétique d’une haie mixte, le fait d’inclure de nouveaux végétaux dans nos haies permet d’imaginer une petite production fruitière. En effet, certains arbres et arbustes fruitiers se prêtent très bien à la culture en haies et y ont donc toute leur place. Selon votre région, ajoutez par exemple à votre haie des noisetiers, des sureaux, des cerisiers acides, des feijoas, … Si vous êtes adeptes des haies champêtres hautes, vous pouvez aussi imaginer y ajouter des pommiers, poiriers accompagnés de lianes comme le chèvrefeuille comestible ou encore le kiwi et son petit cousin le kiwaï.

Sureau (1)

Mettez du sureau dans vos haies pour goûter ses délicieux fruits. Et si vous n’aimez pas, les oiseaux adoreront !

 

Biodiversité

Enfin, pour favoriser la biodiversité, les haies mixtes surpassent de très loin les haies de thuyas qui sont de vrais déserts (verts certes, mais déserts quand même). Des arbustes comme les Eleagnus sont par exemple très intéressants car ils fleurissent tard dans l’année et jusqu’en décembre selon les variétés offrant nectar et pollen à une période où ceux-ci manquent cruellement pour les pollinisateurs. Associez-les aux noisetiers qui prendront le relai à partir de janvier pour continuer à nourrir ces insectes durant la mauvaise saison ! Pour en savoir plus sur les variétés de plantes utiles aux pollinisateurs, je vous invite à consulter un document très bien fait disponible sur le site du ministère de l’agriculture.

Alors si vous aussi vous vous êtes lassés de votre haie de thuyas, pensez plutôt la remplacer par une haie mixte que par les nombreux clostras que l’on voit maintenant partout. Ils assurent en effet le rôle de brise-vue, mais c’est bien là leur seule utilité. Alors certes ; une haie se doit d’être taillée afin de la contenir, mais avec des espèces végétales bien choisies les opérations de tailles seront beaucoup plus limitées qu’avec les thuyas ou lauriers palmes. Et si vous ne souhaitez, ou ne pouvez le faire vous-même, sachez qu’il existe maintenant de nombreuses plateformes proposant de vous mettre en relation facilement avec des personnes pouvant réaliser vos divers travaux de jardin, et notamment la taille de haies. Ainsi, vous bénéficierez de tous les avantages de vos belles haies, sans les inconvénients !

 

 

1 commentaire

  1. Heikel de JardinerFuté

    Salut, c’est un article que j’avais prévu de faire aussi ! Je lis souvent les commentaires de personne qui ne veulent plus de leur haie de thuyas (qui est toxique pour la faune anécique d’ailleurs).
    C’est un super article, court et très clair. C’est très important pour la biodiversité.

    Et une haie champêtre permet aussi de faire son propre BRF grâce aux élagages et tailles de cette dernière. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge