«

»

Août 26

Le problème des tomates qui éclatent au potager

Cette année de nombreux jardiniers sont confrontés à un problème dans leur plantation de tomates, les fruits se fendillent plus ou moins profondément. Déjà que cette année, les tomates sont en retard si en plus elles sont toutes abimées, 2013 ne restera pas dans les annales.

 

Pourquoi mes tomates ont éclaté?

C’est la question que l’on m’a posé il y a peu. Question à laquelle j’ai eu le malheur de répondre en terminant ma réponse par un “mais j’ai de la chance, je n’ai jamais été confronté à ce souci”. Bah tiens, le lendemain en me promenant au potager, sur quoi je tombe? Je vous le donne dans le mille, une belle ananas éclaté en deux.

IMGP3600

 

Alors, qu’est ce qui provoque ce symptôme? La réponse est toute simple : trop d’eau ! Je le répète très souvent mais trop d’eau est bien souvent plus néfaste que pas assez, en voilà encore un exemple. Et si cette année, nous sommes nombreux à avoir observé ce phénomène dans nos potagers, ce n’est pas que nous avons pris l’arrosoir plus souvent que d’habitude mais la faute revient en grande partie à la météo capricieuse. Les alternances sècheresses (faibles je vous l’accorde) et fortes pluies ont chamboulé nos précieuses tomates et l’apport d’eau soudain dans les fruits a provoqué leur éclatement.

 

Comment éviter que les tomates n’éclatent?

S’il est assez facile de réduire son arrosage pour ne pas faire éclater les tomates, il est impossible de contrôler les pluies. Cependant, quelques gestes très simples mis en place dès la plantation permettent de réduire les risques au maximum.

  • Arroser peu souvent mais en plus grande quantité : dans les semaines qui suivent la plantation, espacer les arrosages force le plant à chercher lui même l’eau profonde du sol et l’oblige à émettre un important et profond système racinaire. Cela a pour but à terme de ne quasiment plus arroser du tout son plant de tomate. De plus, lors de fortes pluies le sol sature en surface essentiellement et donc un plant avec des racines profondes se retrouvera à l’abri de cette saturation.
  • Pratiquer un important paillage : même si la tomate s’accommode bien de l’absence d’arrosage, le paillis est indispensable pour cela. Il maintient le sol frais, meuble et bien drainé qui permet un bon écoulement de l’eau d’arrosage et de l’eau de pluie.

 

En résumé, l’arrosage des tomates participe grandement à la qualité et à la quantité des futures récoltes. Personnellement, je procède selon la méthode suivante :

  • A la plantation : j’arrose abondamment le trou de plantation, je plante, puis arrose à nouveau. Je termine en étalement une bonne couche de paillis.
  • Jusqu’à l’apparition des premières grappes florales : j’arrose copieusement seulement lorsque les feuilles commencent à se flétrir (par contre, il ne faut pas les laisser flétrir trop non plus !). Globalement, par temps pluvieux cela revient à ne pas arroser, par temps doux toutes les deux semaines, par temps chaud toutes les semaines et par temps très chaud ou sous serre deux fois par semaine.
  • Après l’apparition des fleurs : je n’arrose plus du tout sauf si le plant montre des signes de soif mais normalement, avec une bonne préparation, cela n’arrive pas. Les pluies d’été suffisent à désaltérer les tomates !

 

Et voilà, avec ceci les tomates éclatées ne seront que marginales !

 

Et chez vous comment arrosez vous vos tomates?

18 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. dorigord

    Nous avons eu beaucoup de pluie jusqu’à fin juin. Puis très fortes chaleurs sans eau : là j’ai arrosé 2 fois par semaine avec tomates bien paillées. Elles étaient un peu en retard, mais nous commencions à les goûter quand le 2 août au soir nous avons eu un orage de gros grêlons avec vent très violent pendant 20 mn : résultats, ne sont restés que les piquets et les tiges de tomates que j’ai laissés. Tout ce qui était sur la terre avait disparu.
    Depuis il pousse sur certaines tiges qq feuilles et même qq fleurs, mais je doute que nous puissions mangés qqchose qui n’étaient pas sous terre. Car il ne nous reste plus que les pdt, les carottes, les betteraves rouges, les poireaux qui repoussent. Tout a été hachés, même l’herbe que je devais tondre. Plus de fruits dans les arbres.
    DONC cette année, je n’ai pas de tomates ni saines, ni éclatées.

    1. Romain
      Romain

      Les orages ont fait de gros dégâts un peu partout oui et malheureusement il n’y a pas grand chose à faire.. J’espère que vos racines vous donneront tout de même satisfaction.

  2. jardingue

    salut Romain
    2ou 3 cm d’eau dans juillet aout,un seul arrosage et pas partout,quelques tomates fendues après la dernière pluie modérée de ces jours ci,seulement les noires de crimées qui par ailleurs étaient les seules avec un début de mildiou fin juin,et qui ont aussi beaucoup mieux résisté a la sécheresse,
    par ailleurs des tomates roses;a la peau plutôt fragile,bien arrosée directement et aussi a cause de la proximité des courgettes copieusement arrosée elles: aucun éclatement.
    j’ai aussi eu une variété des tomate rouge dont le fond était nécrosé.ça c’est arrêté après un arrosage
    tout ça n’est pas très clair…
    une année je me suis aperçu a l’arrachage que les tomates que je n’arrosait pas avaient parcouru plus de 2mètres de racines a l’horizontal pour pomper l’eau des haricots verts…
    tes tomates oranges m’ont donné des tomates style cerise,assez coriaces(sans eau,ni taille)

    1. Romain
      Romain

      Salut Vincent,

      Par chez moi, certaines pluies nocturnes ont été importantes.. Certaines variétés sont plus sensibles à l’éclatement et il semblerait que ce soit celle à peau fine. Mais il est vrai que c’est difficile d’être sûr de la cause des diverses maladies des tomates. La nécrose apicale pourrait aussi être due à un arrosage irrégulier mais ce n’est pas évident à chaque fois…

      J’ai été très déçu cette année de mes tomates oranges inconnues, elles n’avaient rien à voir avec celles de l’année dernière. Peut être que la variété n’est pas encore vraiment fixée. Enfin, je ne pense pas le reconduire au potager par la suite.. Trop aléatoire.

  3. Gilles

    Salut Romain,

    Oui, une année bien difficile un peu partout.

    Chez moi, après un « printemps » très pluvieux, on est passé à 40°C du jour au lendemain…et pas une goutte d’eau pendant 2 mois. (première vraie pluie cette nuit).

    Résultat, des plants également perturbés et des récoltes très moyennes (trop chaud en juillet/août)…mais pas d’éclatement de fruits et surtout pas de grêle (je m’abstiendrais donc de me plaindre, eu égard à certains collègues maraîchers qui, eux, ont tout perdu).

    Sinon, j’approuve totalement des conseils d’arroser plus mais moins souvent.

    Amitiés,
    Gilles
    Gilles Articles récents…Jardiner avec la Lune du 02 au 08 Septembre 2013My Profile

  4. Yvonne

    Bonjour,
    Mes tomates n’ont pas eu de chance. Vu le printemps froid et pluvieux, je n’ai pas pu les sortir dans les temps.
    Résultat : elles ont bien poussé et j’avais de belles tomates sur les plants. J’ai vraiment peu arrosé, sur conseils avisés, et voilà qu’après les pluies importantes d’il y a quelques jours, toutes les tomates ont éclaté.
    Elles commencent à pourrir, c’est une vraie catastrophe. Maintenant les plants jaunissent, brunissent……
    la fin quoi. J’ai donc récolté les tomates vertes et je vais essayer de les faire murir à l’intérieur. Une question se pose, faut-il les couvrir et les faire mûrir à l’ombre ou non ? Merci pour vos conseils avisés.
    Bien cordialement
    Yvonne

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir !

      Il est vrai que la météo de cette année n’a pas aidé les jardiniers. Mais en effet, les tomates vertes ne sont pas perdues ! Je vous invite à lire un article que j’avais écrit sur le sujet :

      http://tousaupotager.fr/que-faire-de-ses-tomates-vertes/

      En espérant que cela vous réponde, sinon n’hésitez pas à reprendre contact je me ferai un plaisir de vous répondre !

      Bonne soirée,
      Romain.

  5. sylviane

    bonsoir,

    je suis en train de lire votre guide du jardinage et comme je sous l’ai dis précédement, je suis novice dans le domaine surtout du potager. Ma question est la suivante j’ai acheter cette année plusieurs sortes de tomates chez le marchand fruits « non bio », j’ai qurdé quelques graine dans l’espoire de les resemer l’an prochain, je lai ai mis dans un celofrais et posé dans une boite plastique dans ma cuisine , pensez vous que ces graines soient stériles? dois – je en acheter? en temps? cependant, je ne sais pas si je retrouverai les mêmes il y en avait des vertes très juteuses, des ananas, des très gros rouges, de coeur de boeuf, des roma, je crois pouvez vous me renseigner là dessus? car mon voisin m’a dit qu’il avait essayé une fois, et ce fut un véritable catastrophe!!! se promettant de ne jamais recommencer, du coup il en acheté des plants sur le marché mais bien souvent on se sont que que les l’éternelles tomates rouges!! j’aimerais aussi avoir de la tomate grappe de moyenne grosseur, mais peut être cette variété est elle réservée à une région ou pays mieux adapté que la seine maritime dont je pense que tout le monde connais le climat…. mais cette région n’en a pas moins le charmepour autant….
    Merci de me répondre

    Cordialement

    Sylviane

    1. Romain
      Romain

      Bonsoir Sylviane,

      Merci pour votre message, je vais essayer de vous répondre sans rien oublier.

      A ma connaissance, les graines stériles chez les tomates sont très rares à moins que les fruits n’aient été cueillis pas mûrs du tout. Il y a donc de grandes chances que vos graines germent l’année prochaine. En revanche, votre voisin a raison, les résultats risquent d’être catastrophiques.. Souvent, les professionnels comme votre marchand cultivent des variétés F1. Les graines de ces fruits ne sont pas fidèles à la variété et donnent des tomates souvent inintéressantes par la suite. Je vous conseille donc d’en acheter pour l’année prochaine, des variétés non F1 si vous souhaitez ensuite récolter les graines. Vous devriez trouver votre bonheur sur ce site entre autre
      labonnegraine.com/

      Vous pouvez mettre mon adresse mail dans la case parrainage pour bénéficier de 10% ! La voici tousaujardin35@gmail.com

      Quant au choix des variétés, certaines ont des exigences particulières mais c’est loin d’être la majorité donc vous pouvez prendre celles qui vous plaisent sans crainte !

      Bonne continuation et à bientôt,
      Romain.

  6. Jean-Louis

    Bonjour,
    Je découvre ce site avec intérêt.
    Pour l’arrosage, je suis dans la même idée. Seul soucis : résister à la pression familiale pour qui « ne pas arroser suffisamment » est presque un crime anti-jardinage. Mais je résiste !
    Petite présentation : jardinier bio amateur qui ne demande qu’à s’améliorer dans sa pratique.
    Cordialement.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour Jean Louis,

      Merci pour ton témoignage et en effet, les habitudes ont la vie dure.. Mais il faut vraiment résister car nous arrosons souvent bien plus que nécessaire. C’est d’autant plus valable au jardin où, pour beaucoup de choses, mieux vaut pas assez que trop : arrosage, fertilisation, densité de semis, …

      J’essaie de trouver des méthodes pour réussir à passer en non arrosage sur la majeure partie de mes cultures mais j’avoue que l’on se heurte parfois à des déconvenues. Pas grave, il faut tenter ! On fera mieux l’année suivante :). Les tomates c’est fait, les courges en bonne voie, … Avec de bonnes pratiques on peut déjà réduire considérablement les apports et ce n’est pas négligeable..

      N’hésite pas à venir poser tes questions quand tu en as, je ne t’assure pas de pouvoir y répondre mais je ferais de mon mieux :)

      A bientôt,
      Romain.

  7. grelinette

    L’éclatement des tomates est bien sur du a un excès d’arrosage (ou de pluie) alors que le fruit arrive a maturité mais aussi a la nature de la variété de tomate ,et ce sont hélas les variétés anciennes , ananas , zébra , rose de Berne… etc a la peau fine (les meilleures) qui sont le plus sujettes a ce travers : les F1 conçues pour supporter de longs voyages ou plusieurs jours d’étalages ont la peau qui résiste beaucoup mieux hélas le plus souvent aux dépends de la qualité gustative
    Remède : ne pas attendre , pour les récolter, que les tomates aient atteint une maturité excessive (surtout a la veille d’un orage)

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      L’éclatement altère peu le goût je trouve, donc ce n’est pas trop grave. En revanche, c’est vrai que niveau présentation et conservation c’est gênant. Mais les tomates du jardin, n’attendent jamais très longtemps !

      A bientôt,
      Romain.

  8. chouffot

    Bonjour,
    j’ai bien compris votre système d’arrosage,mais dans le var ou je trouve avec des jours à 35° mini dans la journée et entre 2o° et 25° la nuit, sur une terre argileuse,comment trouver le bon arrosage,à vous lire.Amicalement.

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Dans ces conditions, il faut vraiment privilégier les gros arrosages espacés et pailler abondamment afin de retenir un maximum d’eau. Les ombrières seront également les bienvenues au plus chaud de la journée !

      A bientôt,
      Romain.

  9. Isa Geny

    J’ai de magnifiques pieds de tomates avec un pied de 2cm de diamètre. ..de grosses fleurs…mais peu de fruits.
    ..-sous serre aérée par 4 ouvertures au toit et une porte …tjrs ouvertes
    -j’arrosé matin et soir si chaleur supérieure à 30 degrés
    -j’ai taillé taillé. .enlever bcp de feuilles du bas…Certaines se recroquevillant un peu…
    Dois je moins arroser?
    -j’observe la même chose en extérieur. ..pour certains plants…. sous toit plastique retombant de 50cms…
    Quel purin ou extrait pourrait stimuler la bonne transformation fleurs fruits??merci pour l’intérêt que vous porterez à cette question..
    Isa

    1. Romain
      Romain

      Bonjour,

      Il ne me semble pas que vous deviez arroser moins, mais peut être conserver des feuilles cachant les fleurs, ce qui les protégeraient un peu plus de la chaleur. Après, si ce sont des variétés à gros fruits, c’est tout à fait normal que certaines fleurs avortent.

      Un purin de consoude pourrait aider à la fructification a priori !

      A bientôt,
      Romain

      1. Jean-Louis

        Bonjour,
        J’ai constaté sur 4 pieds de tomates cerises entretenus dans les mêmes conditions:
        – le plus à l’ombre est plus développé , plus haut avec des tomates en cours de formation
        – les 3 autres, à 1m de distance les uns des autres, sont plus petits, encore tous en fleurs sans tomates formées.
        La seule différence c’est l’ensoleillement.
        Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

CommentLuv badge